Corsair International

compagnie aérienne française
Corsair International
Logo de cette compagnie

Voyager. Découvrir. Partager.

AITAOACIIndicatif d'appel
SSCRLCORSAIR
Repères historiques
Date de création 17 mai 1981
Dates clés 2007, 2012
Fondateur Famille Rossi [1]
Généralités
Basée à Aéroport de Paris-Orly
Programme de fidélité Club Corsair
Taille de la flotte 5 [2] (+5 appareils en commande)
Nombre de destinations 16
Siège social Rungis, Drapeau de la France France
Société mère Intro Aviation, TUI
Effectif 1050 [1]
Dirigeants Pascal de Izaguirre (PDG)
Site web www.corsair.fr
Données financières
Chiffre d'affaires 470 582 300  (2018)[3]

Corsair International (Code AITA : SS ; code OACI : CRL), anciennement Corsairfly, est une compagnie aérienne française spécialisée dans le transport long courrier. Fondée en 1981, elle est basée à l'aéroport de Paris-Orly. Son capital est détenu depuis mars 2019 à 53 % par le groupe Intro Aviation, à 27 % par TUI Group (ancien actionnaire majoritaire) et à 20 % par les salariés [4].

Boeing 747-422 de Corsair
Airbus A330-200 à l'aéroport du Luxembourg (Findel)

À la suite de la pandémie de COVID-19, un consortium d'investisseurs antillais devrait prendre le contrôle de la compagnie dans le cadre d'un plan annoncé en novembre 2020 [5]. Ce plan, qui doit être approuvé d'ici la fin de l'année 2020 par le tribunal de commerce de Créteil, prévoit une aide de l'État sous forme de prêt, ainsi qu'un recentrage sur la desserte des départements d'Outremer [6].

HistoriqueModifier

Créée en 1981 par la famille Rossi, la compagnie Corse Air International est une filiale d’Air France , elle exploite jusqu'en 1986, quatre Caravelle SE-210. Elle le fait sur un secteur d'activité de vol à la demande, orienté vers de petits voyagistes, des comités d'entreprises ou des associations. Dotée de modestes moyens, à la mesure de son actionnariat de l'époque, la société subsiste dans le monde du charter, encore peu développé en France.

En 1990, la compagnie intègre le Groupe Nouvelles Frontières (créé comme association le 2 octobre 1967) sous la direction de Jacques Maillot, président historique. Corse Air International devient alors Corsair et change son logo qui évoque désormais les mers du Sud. Pierre Chesneau devient DG de Corsair.

La compagnie Corsair effectue son premier vol vers les Antilles le entre Paris-Charles-de-Gaulle et Pointe-à-Pitre à 17h31 avec 235 passagers, à bord d’un Boeing 747-100 immatriculé F-GIMJ.

En 1991, Corsair met en service un second Boeing 747-100, puis en 1992, elle remplace deux Boeing 737-300 par un Boeing 737-400 neuf et acquiert un Boeing 747 supplémentaire. En 1995, le 1er Boeing 747-100 est remplacé par un Boeing 747-200, qui effectue des vols à destination de Tahiti. En septembre de cette même année, Corsair achète un Boeing 747-300 (d'une capacité de 580 sièges) puis un deuxième en 1997.

En 1999, Corsair fait l'acquisition de deux Airbus A330-200 (F-HCAT et F-HBIL) pour la desserte de La Réunion.

En 2001, fragilisé par un milieu concurrentiel et une lourde migration informatique, Nouvelles Frontières ouvre son capital à Preussag, un voyagiste européen. Pierre Chesneau est nommé PDG de Corsair.

TUI prend le contrôle total du groupe en 2002 et Corsair reçoit son cinquième Boeing 747.

D’un modèle purement touristique et charter, la compagnie évolue en ouvrant tout d’abord les DOM en vols réguliers, puis l’ensemble de ses destinations[7].

La commercialisation de l'offre de la compagnie s’élargit à l'ensemble des agences de voyages françaises, tout en restant assurée par Nouvelles Frontières. En 2003, Corsair commence à vendre également en direct par internet et par téléphone.

En 2005, Corsair reçoit son premier Boeing 747-400, F-GTUI. C'est l'un des premiers avions à recevoir la nouvelle livrée de la compagnie, suivi quelques mois plus tard par cinq autres Boeing 747-400 (pour remplacer les Boeing 747-300 devenus obsolètes) : F-HSEA, F-HSEX, and F-HSUN (petit clin d'œil à la chanson Sea, Sex and Sun) puis F-HKIS et F-HLOV (Kiss et Love).

En 2006, Hervé Pierret devient PDG de Corsair et Marc Siano entre comme président du directoire du groupe Nouvelles Frontières. En 2007, Corsair change de nom et devient Corsairfly. L'année suivante la compagnie migre son système d’inventaire et de réservation sur la solution Amadeus et met en place de nombreux partenariats stratégiques avec d’autres compagnies aériennes.

En 2010, Pascal de Izaguirre prend la direction de la compagnie en tant que Directeur Général. En 2011, il est nommé président directeur général de Corsair.

En 2012, Corsairfly change de nom et devient Corsair International. La compagnie décide d'améliorer le confort de ses appareils, en investissant 36 millions d'euros environ. Le premier exemplaire entièrement réaménagé, l'un de ses A330-243 (F-HBIL) commence à effectuer ses vols entre Orly et Montréal le 15 juillet 2012. En novembre 2012 est inaugurée la ligne Paris Orly - Dakar.

En mars 2013 à Abidjan, la compagnie aérienne effectue son premier vol Paris-Abidjan, en présence du ministre des transports ivoirien, Gaoussou Touré.

En 2014, Corsair annonce retirer ses 3 Boeing 747-400 encore en service, et se donne jusqu'à la fin de l'année pour en choisir les futurs remplaçants. Le groupe TUI envisage d’ouvrir le capital de Corsair[8]. Un nouvel accord de partenariat est signé avec la compagnie Emirates dans la zone océan Indien.

Un projet de cession de la compagnie au groupe Dubreuil (Air Caraïbes) voit le jour début 2015, le nouvel ensemble pesant 50 % de part de marché entre la métropole et les Antilles[9]. Le projet est toutefois abandonné en mars 2015[10].

En juin 2016, la compagnie fête ses 35 ans en organisant plusieurs événements notamment un concert en plein vol le 21 juin 2016[11]. Elle annonce aussi l'ouverture d'une ligne vers La Havane et/ou Varadero pour juin 2017 ainsi que la reconfiguration de toute la flotte à l'occasion de la grande visite (check D) des Boeing 747 en 2017 avec la mise en place d'une vraie classe affaires avec des sièges-lits, la conservation de la classe Grand Large et la mise en place d'une classe économique confort au sein de l'actuelle classe économique[12].

Le 18 mars 2019, TUI annonce que Corsair va être vendu au groupe allemand d'investissement, Intro Aviation. Le groupe acquiert dans un premier temps 53 % de Corsair tandis que TUI demeure actionnaire minoritaire à hauteur de 27 %, et que le personnel détient 20%[13].

Suite à la faillite de la compagnie Aigle Azur, le PDG de Corsair Pascal de Izaguirre, confirme la bonne santé financière de sa compagnie et notamment l'ouverture de la ligne Paris- New York en A330-900 Néo dès 2020, la desserte de Miami 5 fois par semaine et la desserte de Montréal en vol quotidien "en se concentrant sur des lignes à fort volume". Il évoque l'objectif d'atteindre une flotte de 13 Airbus d'ici 2023.

Le 7 mars 2020, Pascal de Izaguirre annonce un changement de la direction de la communication avec l’arrivée de Victor Vergriete, anciennement de Thomas Cook, avec un partenariat avec Club Med, pour 2 ans au moins.

En pleine pandémie de COVID-19, l'UFC-Que-Choisir met en demeure la compagnie d'appliquer le règlement européen 261/2004 en date du 24 avril 2020[14],[15]. Corsair (et 56 autres compagnies) refuse de rembourser les vols annulés et impose des avoirs, ce qui est contraire au CE 261/2004 en vigueur. Dans le même temps, le PDG de la compagnie française demande l'aide de l'état dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux[16]. Dans diverses interviews (LaTribune, BFMTV), Pascal de Izaguirre annonce que la compagnie n'est pas éligible aux prêts garantis par l'état et que la survie de la compagnie en dépend dans cette situation où elle n'enregistre aucune recettes.

Le 26 Novembre 2020, un plan de sauvetage de la compagnie avec la prise de contrôle de la société par un consortium d'investisseurs antillais a été annoncé. Ce plan, qui comporte divers engagements financiers et des prêts à hauteur de 297 millions d'euros (dont 141 millions apportés par l'Etat) doit être présenté pour approbation au tribunal de commerce de Créteil d'ici la fin de l'année 2020[17].

Destinations desserviesModifier

Dans le cadre du plan de sauvetage annoncé en novembre 2020, il est prévu que le réseau de Corsair, axé précédemment autour de quatre principales zones : la Grande Caraïbe, l'Amérique du Nord, l'Afrique de l'Ouest et l’Océan Indien soit recentré principalement - au moins initialement - sur les départements d'outremer.

En novembre 2020, Corsair dessert la Guadeloupe, la Martinique, La Réunion, Abidjan (Côte d'Ivoire) et propose des réservations pour l'Île Maurice (saison d'été 2021) [18]

Enfin, Corsair dessert la province (TGV AIR) grâce un partenariat passé avec la SNCF.

Classe de voyage proposéesModifier

Corsair propose depuis la rénovation de ses cabines en 2017, 4 classes de voyages sur presque tous ses appareils [19]:

  • La classe « Business »
  • La classe « Premium » (anciennement "classe Grand-Large")
  • La classe « Économique plus » ou Eco + (classe Economie avec plus de place pour les jambes)
  • La classe « Économique standard » (anciennement "classe "Horizon")

Salons privatifsModifier

La compagnie propose des salons privatifs pour les passagers des classes Business et Premium (et en option pour la classe économique Horizon) dans les aéroports suivants :

  • Paris Orly 4
  • Ile de la Réunion (Aéroport Roland Garros)
  • Ile Maurice (Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport)
  • Pointe à Pitre (Guadeloupe)
  • Fort de France (Martinique)

PartenariatsModifier

  • Partenariat Corsair/Air Antilles Express : avec la compagnie caribéenne Air Antilles, Corsair International assure des vols Saint-Martin / Saint-Barthélemy / Sainte-Lucie, Porto Rico, La Dominique et Saint Domingue.
  • Partenariat avec la compagnie aérienne Emirates pour la desserte de l'océan Indien : Ce partenariat porte sur la possibilité de voyage sur ces deux compagnies avec un seul billet d'avion et un seul enregistrement des bagages.
  • Partenariat avec EasyJet : Corsair assure le transit des passagers du réseau EasyJet vers le réseau Corsair et inversement ainsi permettant de prendre un seul billet d'avion sur le site d'EasyJet et donnant aux passagers de Corsair et d'Easy Jet un plus grand choix de destinations. Ce partenariat permet donc à Easy Jet d'assurer des destinations long courriers sans avoir à supporter les coûts des appareils nécessaires ou de leurs équipages.
  • Partenariat avec Vueling : Corsair assure le transit des passagers du réseau Vueling vers le réseau Corsair et inversement permettant au passagers de prendre un seul billet d'avion en proposant les destinations de Vueling chez Corsair et inversement.
  • Partenariat avec Club Med : des réductions et offres spéciales sont proposées en exclusivité à des voyageurs du voyagiste, conclu avec celui-ci le 8 mars 2020, avec l’arrivée de Victor Vergriete, également directeur général de Club Med. Le partenariat est effectif 2 ans.
  • Partenariat avec la SNCF : grâce à ce partenariat, les clients de province sont acheminés par TGV à la gare de Massy où ils prennent une navette Corsair direction Paris Orly pour voyager sur tout le réseau Corsair. Grâce à ce partenariat, de nombreuses villes françaises peuvent accéder au réseau de Corsair sans être obligé de venir en voiture directement à Paris Orly.[20]

FlotteModifier

Flotte actuelleModifier

En , la flotte de Corsair International est composée des appareils suivants[2]:

Type En service Commandes Passagers Immatriculation Autonomie Remarques
Total Business Premium Economie
Airbus A330-200 1 302 12 12 278 F-HCAT 10 800 km Retrait prévu en juin 2022 . Cet avion dessert l'océan Indien avec des restrictions de charge utile [21]
Airbus A330-300 4 298 18 12 268 F-HJAZ

F-HROK

9 000 km Ces avions desservent l'océan Indien avec des restrictions de charge utile [21]
352 12 12 328 F-HSKY

F-HZEN

Airbus A330-900neo 5 352 20 21 311 F-HRNB

13 400 km Ces avions entreront en service à partir de 2021
Total 5 5

La flotte de Corsair International est composée uniquement d'appareils long-courriers[22].

 
Avion Corsair International Airbus A330.

Lors de période d'affluence, Corsair fait appel à Wamos Air en lui louant un avion.

Pendant la saison Estivale 2017, Corsair à loué un A340-300 à Hi Fly Malta immatriculé 9-HSUN mixant les 2 équipages des compagnies Corsair et Hi Fly. Ce dernier a assuré plusieurs desserte notamment Montréal et Dakar.

La compagnie a commandé en janvier 2011, deux Airbus A330-343E à masse accrue (235 tonnes) et aménagés en bi-classe pour recevoir 362 passagers. Ils remplacent deux des trois Boeing 747-400. Le premier exemplaire a été livré le 27 novembre 2012[23], le second appareil a été livré en janvier 2013. Parallèlement, elle a conclu un accord avec Zodiac Aerospace pour le réaménagement de l'ensemble des cabines de la flotte[24].

À partir du , l'Airbus A330-200 nommé F-HBIL, est aménagé avec 304 sièges dont 26 en classe Grand Large[25]. Le 3 septembre, F-HCAT le rejoint, permettant les vols vers les Antilles quasiment exclusivement en appareils reconfigurés[26].

Depuis , Corsair a achevé le renouvellement de sa flotte et le réaménagement de ses cabines.

Depuis décembre 2017, Corsair a terminé le réaménagement de ses cabines (à l'occasion des visites check D de ses 747-400) en trois classes de voyage sur ces appareils. Corsair a conservé la classe économique Horizon et la classe [27] en insérant un espace economy + sur sa classe économique Horizon. Une toute nouvelle classe affaire a également été mise en place : la classe « Business » désormais situé au pont supérieur des 747 et à l'avant des A330.

Depuis début février 2018, avec l'ouverture de la liaison du Mali (Bamako) et l'ajout récente de Cuba à ses destinations, la flotte de Corsair International est totalement utilisée, obligeant Corsair à louer régulièrement des machines supplémentaires, notamment auprès de Hifly et de Wamos Air.

Dès la vente de Corsair avec Intro Aviation le 15 Mars 2019, Corsair et Intro Aviation signent avec Airbus une commande ferme de 3 A330-900neo pour évoluer vers une flotte 100 % Airbus.

Corsair annonce en Avril 2020, suite à la crise sanitaire du Covid-19, que ses 3 Boeing 747-400 sont retirés de sa flotte[28]. Le dernier appareil a quitté la flotte le 15 juin.

Les 3 Boeing 747-400 (F-GTUI, F-HSUN et F-HSEA) étaient les seuls avions de la compagnie capables de desservir l'Océan Indien (La Réunion et Maurice) avec le plein de passager et de fret, ce que les Airbus A330-200 et -300 actuels ne peuvent pas faire [21]. Ces 3 Boeing 747-400 ont circulé sur de nombreuses lignes de Corsair notamment La Réunion et Maurice mais également les Antilles (du temps de Corsairfly) à Saint Martin Juliana).

Flotte Historique[29]Modifier

 
Boeing 747-SP de Corsair.
Type Nombre date d'entrée date de sortie Remarques
Airbus A300 B2/B4 1 4 avril 1995 5 octobre 1995 Pris en location pour la saison estivale
Airbus A310-300 1 11 décembre 2004 30 avril 2005
Airbus A330-200 3 30 juin 1999
Airbus A330-300 5 27 avril 2004
Airbus A330-900 Sur commande
Airbus A340-300 1 1 juin 2017 25 décembre 2017 Pris en location pour la saison estivale
20 juin 2018 9 sept. 2018
Boeing 737-200 2 octobre 1995 4 oct. 2000
Boeing 737-300 3 23 avril 1992 19 mai 2004 Pris en location pour la saison estivale
Boeing 737-400 3 Févr 1992 4 novembre 1999
Boeing 747-100 5 16 nov. 1992 3 mars 1998 16 sièges "Grand Large" + 501 sièges "classe Horizon"
Boeing 747-200 5 4 déc 1992 9 novembre 2005 27 sièges "Grand Large" + 512 sièges "classe Horizon"
Boeing 747-300 6 21 août 1997 21 août 2007 25 sièges "Grand Large" + 555 sièges "classe Horizon"
Boeing 747-400 6 11 août 2005 15 juin 2020 1ère version : 29 sièges "Grand Large" + 558 sièges "classe Horizon"
Boeing 747-SP 1 31 mars 1996 16 septembre 2002 Abandonné sur l'aéroport de Châteauroux; 24 sièges "Grand Large" + 319 sièges "classe Horizon"
Boeing 767-300 1 20 mars 2003 11 octobre 2003 Pris en location pour la saison estivale
McDonnell Douglas DC-10 2 20 mars 1996 30 septembre 1997 Pris en location pour la saison estivale
Total 41



Anciennes destinations de Corsair InternationalModifier

Avant la crise de la pandémie de COVID-19, Corsair desservait également les destinations suivantes :

Au fil des évolutions de la compagnie et de son marché, les destinations suivantes ont été supprimées :

Afrique
  • Sénégal : Dakar (suite à la perte des droits de trafic de Corsair pour la nouvelle compagnie Air Sénégal)
  • Mali : Bamako (la faillite d'Aigle Azur a précipité la fermeture de la ligne car la ligne était en partage de code avec Aigle Azur, les 2 compagnies assuraient la desserte de Bamako)
  • Kenya : Mombasa et Nairobi (Le voyagiste se positionnera pour la saison 2005 et 2006 avec deux vols directs jusqu’à Nairobi, avant de poursuivre jusqu’à Mombasa les mardis et samedis en Boeing 747.)[30]
Amérique du Nord
Asie

Thaïlande : Bangkok

Caraïbes
Océan Indien
Océan Pacifique


Anciennes livrées de Corsair et CorsairflyModifier

Nouvelle livrée depuis 2012Modifier

Boeing 747-400 :

Airbus A332-200 et A330-300 :

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

CertificationModifier

  • La certification IOSA : en mai 2008, Corsairfly a obtenu l'accréditation IOSA, label délivré par l'IATA.

Humanitaire : Association AéropartageModifier

Aéropartage est une association humanitaire[31], sans but lucratif, composée de membres de Corsair (personnel navigant, sol, administratif…). Sur les différentes destinations que dessert la compagnie aérienne, Aéropartage met les compétences de Corsair International et de ses collaborateurs aux services des populations défavorisées et principalement des enfants.

Au salon du Bourget, Aéropartage s'est vu remettre le Prix de l'Association humanitaire 1999 par l'Aéro-club de France. À Madagascar par exemple, dans la ville de Tanjondroa, Aéropartage a ainsi construit une école, une cantine, une bibliothèque et une maison de vie qui accueille des coopérants, venus assurer des missions locales. Aéropartage agit aussi au Sénégal, notamment dans le village de Ndangane, où a été construit une école qui a permis la création de nouveaux emplois[32].

L'association fait appel aux dons pour mener à biens ses missions et réalise également des collectes de fournitures scolaire, de livres et de vêtements. L'association propose aussi de soutenir ses actions par le biais de parrainages d'enfants.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Site Travelcar consulté le 19 octobre 2020 https://www.travelercar.com/corsair-la-compagnie-corse-qui-na-pas-dit-son-dernier-mot/#:~:text=Connue%20auparavant%20sous%20le%20nom,exploité%20quatre%20Caravelles%20SE-210. /
  2. a et b Nos avions - Site de la compagnie consulté le 6 août 2020 https://www.corsair.fr/vol/services/Classes-de-voyage/flotte-corsair /
  3. 'Site Société CORSAIR consulté le 19/10/20 https://www.societe.com/societe/corsair-328621586.html#:~:text=Présentation%20de%20la%20société%20CORSAIR&text=Implantée%20à%20RUNGIS%20(94150)%2C,470%20582%20300%2C00%20€./
  4. Site Air Journal Intro Aviation rachète finalement Corsair. Publié le 19 mars 2019; consulté le 26 avril 2020. https://www.air-journal.fr/2019-03-19-intro-aviation-rachete-finalement-corsair-5211210.html
  5. « Corsair boucle son plan de sauvetage à 297 millions d'euros », sur BFM BUSINESS (consulté le 26 novembre 2020)
  6. https://la1ere.francetvinfo.fr/rachat-de-corsair-le-nouvel-actionnaire-promet-une-compagnie-100-outre-mer-897050.html
  7. journal-aviation.com
  8. lechotouristique.com
  9. Guy Dutheil, « En rachetant Corsair, Air Caraïbes devient le leader sur les Antilles », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 22 novembre 2015).
  10. Fabrice Gliszczynski, « Rachat de Corsair, Dubreuil jette l'éponge », sur La Tribune, (consulté le 22 novembre 2015)
  11. « Corsair s'envoie en l'air pour ses 35 ans avec 300 personnes et les "Fréro Delavega" »,
  12. « Corsair table sur un retour durable aux bénéfices dès cette année », sur lesechos.fr,
  13. « TUI finalise la vente de Corsair à un spécialiste du redressement d'entreprises », sur lesechos.fr, (consulté le 19 mars 2019)
  14. « Coronavirus – Vols annulés – L’UFC-Que Choisir met en demeure 57… », sur www.quechoisir.org (consulté le 25 avril 2020)
  15. « Règlement (CE) n° 261/2004 du Parlement européen et du Conseil du 11 février 2004 établissant des règles communes en matière d'indemnisation et d'assistance des passagers en cas de refus d'embarquement et d'annulation ou de retard important d'un vol, et abrogeant le règlement (CEE) n° 295/91 (Texte présentant de l'intérêt pour l'EEE) - Déclaration de la Commission », eur-lex.europa.eu,‎ (lire en ligne)
  16. « David LE METAYER a publié sur LinkedIn », sur www.linkedin.com (consulté le 27 avril 2020)
  17. « L’Etat vole au secours de Corsair et de ses 1.000 emplois », sur Capital.fr, (consulté le 26 novembre 2020)
  18. site de la compagnie, consulté le 28 novembre 2020
  19. Notre flotte - sur le site de la compagnie Corsair, consulté le 6 août 2020 https://www.corsair.fr/vol/services/Classes-de-voyage/flotte-corsair
  20. « Tgv air », sur www.corsair.fr (consulté le 3 juin 2020)
  21. a b et c Alain Dupuis, « Corsair reste sur le Paris-Réunion avec ces B.747 400 », Le journal de l’île de la réunion, no 21201,‎ , p. 11 (lire en ligne).
  22. « Notre Flotte - Corsair », sur www.corsair.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  23. journal-aviation.com.
  24. aerocontact.com.
  25. journal-aviation.com, le 16 juillet 2012.
  26. Aerocontact, le 3 septembre 2012[source insuffisante].
  27. premium grand large
  28. https://www.aerobuzz.fr/breves-transport-aerien/retraite-anticipee-pour-les-b747-400-de-corsair/
  29. « Corsair Fleet Details and History », sur www.planespotters.net (consulté le 22 avril 2020)
  30. La Rédaction (CE)- redaction@tourmag.com, « Longs Courriers : second vol de Corsair, direct jusqu’à Nairobi », sur TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone (consulté le 6 novembre 2020)
  31. « L’association AERO-PARTAGE », sur lacitoyennete.com
  32. « Aeropartage Association humanitaire de Corsair International », sur Aeropartage Association humanitaire de Corsair International (consulté le 14 avril 2017)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier