Corridor rouge

Le nom de Corridor rouge est donné à un ensemble des zones de l'Inde, situées à l'est du pays, où se déroule la rébellion naxalite.

Le Corridor rouge en 2007

Les groupes maoïstes sont principalement des cadres armés du Parti communiste d'Inde (maoïste)[1].

Ces zones qui souffrent de taux très élevés d’analphabétisme, de pauvreté et de surpopulation s'étendent sur des parties des territoires des états de l'Andhra Pradesh, du Bihar, du Chhattisgarh, du Jharkhand, du Madhya Pradesh, de l'Orissa, de l'Uttar Pradesh et du Bengale occidental[2],[3],[4],[5].

Districts "affectés"Modifier

États nombre de
districts
dans l’État
nombre de
districts
affectés
Districts affectés[6]
Andhra Pradesh 13 8 Guntur, Prakasam, Anantapur, Kurnool, Vizianagaram, East Godavari, Srikakulam, Visakhapatnam
Bihar 38 11 Aurangabad, Gaya, Rohtas, Bhojpur, Kaimur, East Champaran, West Champaran,
Sitamarhi, Munger, Nawada, Jamui
Jharkhand 24 18 Hazaribagh, Lohardaga, Palamu, Chatra, Garhwa,
Ranchi, Gumla, Simdega, Latehar, Giridih, Koderma,
Bokaro, Dhanbad, East Singhbhum, West Singhbhum,
District de Saraikela Kharsawan, Khunti, Ramgarh
Madhya Pradesh 50 1 Balaghat
Chhattisgarh 27 9 Bastar, Bijapur, Dantewada, Kanker, Rajnandgaon, Sarguja,
Jashpur, Koriya, Narayanpur, Sukma
Maharashtra 35 3 Gadchiroli, Chandrapur, Gondiya
Odisha 30 9 Malkangiri, Ganjam, Koraput, Gajapati, Rayagada,
Mayurbhanj, Sundergarh, Deogarh, Kandhamal
Uttar Pradesh 72 3 Sonbhadra, Mirzapur, Chandauli
Bengale occidental 19 3 Bankura, West Midnapore, Purulia
Total 318 77

RéférencesModifier

  1. (en) Agarwal Ajay, « Revelations from the red corridor », The Hindustan Times (consulté le )
  2. (en) Aloke Tikku, « Three-state Red corridor is new Maoist threat », New Delhi, Hindustan Times, (consulté le )
  3. (en) « Armed revolt in the Red Corridor », Mondiaal Nieuws, Belgium, (consulté le )
  4. (en) « Women take up guns in India's red corridor », The Asian Pacific Post, (consulté le )
  5. (en) « Rising Maoists Insurgency in India », Global Politician, (consulté le )
  6. « 83 districts under the Security Related Expenditure Scheme », IntelliBriefs, (consulté le )

Articles connexesModifier