Corrado Cagli

peintre italien

Corrado Cagli né le à Ancône (Marches), mort le à Rome, était un peintre italien actif au XXe siècle.

Corrado Cagli
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Distinction

BiographieModifier

 
Photo par Paolo Monti

Corrado Cagli est né à Ancône, en 1915 il déménage avec sa famille à Rome. En 1927, il fait ses débuts artistiques, avec une fresque peinte sur un bâtiment dans la rue Sistina. L'année suivante, il réalise une autre peinture murale dans une salle de la rue Vantaggio. En 1932, il presente sa première exposition personnelle dans la Galerie d'Art de Rome . Avec d'autres artistes parmi lesquels Giuseppe Capogrossi et Emanuele Cavalli, il forme le groupe de La nouvelle école romaine de peinture.

Au début des années 1930 à Rome, bien qu'encore très jeune, Cagli est classé parmi les éléments les plus prometteurs de la nouvelle génération d'artistes. En 1937 et 1938, il expose des œuvres à la Comète galerie à New York.

En 1938, quand Mussolini intensifie la persécution des Juifs en Italie, Cagli fuit à Paris et ensuite à New York où il prend la nationalité américaine.

Il rejoint comme volontaire l'armée américaine et participe en 1944 au débarquement de Normandie, combat en Belgique et en Allemagne.Il fait partie des forces armées qui ont libéré le camp de concentration de Buchenwald. Il a réalisé une série de dessins dramatiques à ce sujet.

En 1948, Corrado Cagli retourne à Rome et s'y établit. À partir de ce moment-là, selon sa méthode de recherches multiples, il expérimente diverse techniques abstraites et non-figuratives (néo-métaphysique, le néo-cubiste, informel). Il a reçu les prix Guggenheim (1946) et Marzotto (1954).

ŒuvresModifier

  • Charles Olson : Y & X, poèmes illustrés par Corrado Cagli, Washington D.C., Black Sun Press, 1950
  • Le mémorial sur la place de la Synagogue de Göttingen, une sculpture qui à la forme d'une pyramide de tubes en acier, ayant pour base une étoile de David

BibliographieModifier

  • Marziano Bernardi, Cagli. L'arazzeria di Asti—Editrice Tevere - Rome 1971
  • Elio Mercuri, Cagli - Dalla pittura all’arazzo—Savelli éditeur - Rome 1973
  • Alberto Mazzacchera. Da Cagli a Cagli in Da Cagli a Cagli. Dessins de Corrado Cagli. (cat. mostra). Sant'Angelo in Vado, 2004, p. 9-11.

Liens externesModifier

Galerie photosModifier

SourcesModifier