Ouvrir le menu principal

Corps de cavalerie Sordet

Corps de cavalerie Sordet
Création 2 août 1914
Dissolution 26 août 1914
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Corps d'Armée
Guerres Première Guerre mondiale


Le corps de cavalerie du général Sordet est une grande unité de cavalerie de l'armée française autonome créée à Mézières au début de la Première guerre mondiale, le et dissoute le 26 août 1914.

CompositionModifier

 
Lors de la bataille de Charleroi entre le Bef et la 5e Armée.

1re division de Cavalerie (Région de Paris)

  • 2e brigade de Cuirassiers (Paris)
1er régiment de cuirassiers (Paris)
2e régiment de cuirassiers (Paris)
6e régiment de dragons (Vincennes)
23e régiment de dragons (Vincennes)
27e régiment de dragons (Versailles)
32e régiment de dragons (Versailles)
  • Éléments organiques divisionnaires

3e division de Cavalerie (6e Région) (Compiègne)

  • 4e brigade de Cuirassiers (Douai)
4e régiment de cuirassiers (Valenciennes, Cambrai)
9e régiment de cuirassiers (Douai)
5e régiment de dragons (Compiègne)
7e régiment de dragons (Fontainebleau)
  • 3e brigade de Cavalerie Légère (Meaux)
3e régiment de hussards (Senlis)
8e régiment de hussards (Meaux)
  • Éléments organiques divisionnaires

5e division de Cavalerie (6e Région) (Reims)

  • 33e brigade de Dragons (Reims)
16e régiment de dragons (Reims)
22e régiment de dragons (Reims)
9e régiment de dragons (Épernay)
29e régiment de dragons (Provins)
5e régiment de chasseurs à cheval (Camp de Châlons, Châlons-sur-Marne)
15e régiment de chasseurs à cheval (Châlons-sur-Marne)
  • Éléments organiques divisionnaires

Infanterie de soutien : 45e régiment d'infanterie de Laon, détaché de la 8e brigade d'infanterie qu'il perd le 16 août.

HistoriqueModifier

Du 2 au 5 août, il se concentre sur Mézières et quitte ses cantonnements le 5 août avec pour destination la Belgique. Il se déploie le long de l'Ourthe, dans la région de Neufchâteau et de Bastogne vers l'est pour reconnaître la progression des troupes allemandes dans cette région. Puis, à partir du 15 août, il évolue au nord de la Sambre au profit de la Ve armée. Il prend durement contact le 18 août avec les avant-garde de la Ire armée allemande dans la région de Ramillies. Ce contact se précise à Orbais le 19 août et le Corps se replie sur Fleurus. Le 25 il fait la liaison entre le Corps expéditionnaire britannique et la Ve Armée lors de la bataille de Charleroi avant de commencer à reculer sous la pression allemande.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier