Corps Pomerania Greifswald

Le Corps Pomerania Greifswald est une fraternité étudiante combattante portant couleur (de) et la plus ancienne corporation de l'Université de Greifswald.

HistoireModifier

Le corps est fondée le 5 novembre 1810[1] à l'Alma Mater Gryphiswaldensis, alors suédoise. Contrairement à d'autres universités, Greifswald n'a pas de Landsmannschaft plus marquée auparavant, car les étudiants poméraniens les plus riches étudient dans des universités extérieures, les étudiants d'autres régions allemandes ne viennent guère à Greifswald et les inscrits sont donc pour la plupart des "Kümmeltürken (de)", c'est-à-dire des Poméraniens moins aisés. La communauté estudiantine se divise uniquement entre Poméraniens et Suédois et ne connait pas d'autres regroupements nationaux. La fondation de la Pomerania met fin à cette situation[2]. En 1813, les membres originaires de Poméranie-Occidentale suédoise fondent l'association fille Sueco-Pomerania, qui est à nouveau absorbée par Pomerania après l'intégration de la région à la Prusse (1815). Le 22 août 1816 se constitue la Neopomerania, qui disparaît dès la fin de l'année 1817. Le nom Neopomerania fait également référence à l'ancien territoire suédois, désormais appelé "Nouvelle Poméranie-Occidentale"[3].

En 1816, la Pomerania est interdite par les autorités académiques. Reconstituée secrètement la même année, elle est ajournée en 1817. L'association Pomerania Greifswald reprend ses activités en 1819 et se reconstitue le 12 juin 1829 avec les anciennes couleurs et l'ancienne devise. En 1834, 1847, 1873 et 1876, il faut ajourner chaque fois pour un semestre. Dans ses premières années, le Landescorps (de) Poméranie entretient des liens étroits avec les corps du même nom à Francfort-sur-l'Oder, Göttingen, Halle-sur-Saale et Berlin.

Dès 1858, dix ans après la fondation de la KSCV, la Pomerania fournit le président de l'oKC de Heidelberg en la personne de Theodor Eiserhardt. Elle est elle-même à trois reprises le corps de faubourg (de) présidant la KSCV et, en 1870, elle fournit le président de l'oKC avec Fritz Siemens (de) (1870), Carl Colley (1890) et Alfred Solger (1908).

En raison de la Première Guerre mondiale, la Pomerania est restée inactive de 1914 à 1919. Comme tous les corps, il doit être suspendu en 1935 à l'époque national-socialiste. Les anciens soutiennent la camaraderie SC Yorck, qui existe d'août 1937 à mars 1945 et est basée sur la tradition du Corps Borussia (de)[4]. Après la Seconde Guerre mondiale, la reconstitution dans la zone d'occupation soviétique et en République démocratique allemande est impossible ; cependant, l'héritage du corps est entretenu par les membres du Corps Saxonia Göttingen jusqu'à la chute du mur. Les fils d'anciens membres de Saxonia reçoivent le ruban de Poméranie s'ils ont combattu une mensur sous leurs couleurs. Faute de membres actifs, une reconstitution doit être ajournée deux fois depuis lors. Pomerania est à nouveau active depuis 2005 et a son siège à Greifswald depuis 2006. Lors de la 200e fête de la fondation (2010), l'ancien ministre-président de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale Alfred Gomolka prononce le discours d'ouverture[5].

Couleur et devisesModifier

 
Maison du corps Pomerania d'aujourd'hui (2021)

Le ruban de garçons du corps est bleu éther-argent-bleu éther, le ruban de renards est blanc-bleu éther sur percussion argentée. La casquette étudiante (de) est bleu éther.

Devises
Ubi patria, ibi bene !
Blau wie der Äther ist unser Panier, fest wie die Eiche im Sturm stehen wir!
Devises sur les armoiries
Unsern Bund trennt nur der Tod!
v. f. i. f. i. = vivat fratres intimo foedere iuncti
Pomerania sei's Panier!
g n v = gladius noster vindex

Relations extérieuresModifier

Il existe une relation de cartel avec le Corps Saxonia Göttingen. La Pomerania est amie avec les corps Hansea Bonn, Franconia Jena (de), Guestphalia Halle (de) et Franconia München (de). Jusqu'à sa suspension en 1866, il existait un cartel avec Marchia Halle (de).

Membres notablesModifier

 
Première liste des membres de Pomerania dans les archives de l'Université de Greifswald

BibliographieModifier

  • Chronik des Corps Pomerania, Greifswald 1897.
  • Mitgliederverzeichnis der Pomerania, Greifswald 1897.
  • Aus der Geschichte der Universität Greifswald: Festschrift zum 450jährigen Jubiläum der Universität Greifswald, dargebracht von der Gesellschaft für pommersche Geschichte und Altertumskunde, Stettin 1906.
  • Arno Schmidt (de): Aus dem Greifswalder Studentenleben um 1812. Einst und Jetzt, Band 4 (1959), S. 42–57.
  • Wolfgang von der Groeben: Pomerania! Saxonia! Düsseldorf 2010.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Ernst Hans Eberhard: Handbuch des studentischen Verbindungswesens. Leipzig, 1924/25, S. 54.
  2. Richard Fick, Auf Deutschlands hohen Schulen - Eine illustrierte kulturgeschichtliche Betrachtung deutschen Hochschul- und Studentenwesens, Berlin, Hans Ludwig Thilo, , 298 p.
  3. Ludwig Denecke: Drei Stammbücher des Christian Heinrich Johannes Sueco-Pomeraniae, Pomeraniae, Neopomeraniae. Greifswald und Berlin 1813 bis 1819. In: Einst und Jetzt. Jahrbuch des Vereins für corpsstudentische Geschichtsforschung 38 (1993), S. 126.
  4. Erich Bauer: Die Kameradschaften im Bereiche des Kösener SC in den Jahren 1937-1945. In: Einst und Jetzt. Jahrbuch des Vereins für corpsstudentische Geschichtsforschung 1 (1956), S. 25.
  5. Wolfgang v. der Groeben: 200 Jahre Pomerania. Ministerpräsident a. D. Prof. Dr. Alfred Gomolka hielt den Festvortrag in der Aula der Ernst-Moritz-Arndt-Universität zu Greifswald. Corps Magazin (Deutsche Corpszeitung 112. Jahrgang) 3/2010, S. 26