Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un type de roche. Pour les autres significations, voir Cornéenne (homonymie).
Cornéenne (ou hornfels) à aspect rubané ayant conservé les structures des lits sédimentaires (grès et siltstones), engendrée par un métamorphisme de contact entre le magma granitique et les roches sédimentaires encaissantes.

Les cornéennes, également connues sous leur nom allemand de hornfels, sont des roches métamorphiques de contact[1].

ÉtymologieModifier

Le terme hornfels, emprunté au jargon allemand des mineurs (de), signifie « pierre-corne » ou « pierre de corne », d'où son appellation française de cornéenne. Deux explications ont été proposées pour ce terme :

  • une analogie d'aspect avec les cornes de certains animaux[a] ;
  • une référence au Cervin[2] (das Matterhorn en allemand, c'est-à-dire « la corne de la prairie », ou plus simplement das Horn (« la Corne ») aux alentours de Zermatt).

Le terme cornubianite, surtout utilisé en Italie et au Royaume-Uni, n'a pas de rapport étymologique direct avec corne[b]. Il a été forgé par le géologue cornique Henry Boase (en) à partir du terme géographique Cornwall (« Cornouailles »)[3].

PrésentationModifier

Les cornéennes sont un type de roche métamorphique de contact, très dure et capable de résister à l'action de la glace. Les cornéennes sont le plus souvent constituées de grains fins formant des mosaïques alignées. La couleur habituelle de ces roches varie du brun foncé au noir, indiquant la présence de cristaux de mica, noir brillant. Les cornéennes peuvent renfermer d'autres éléments tels que du grès, des schistes et du granite.

Les cornéennes sont présentes notamment sur le mont Cervin (et aux abords du glacier du Cervin), dans les Alpes suisses, mais également sur le Devil's Peak surplombant la ville du Cap en Afrique du Sud, ou encore dans les îles anglo-normandes.

SynonymesModifier

  • Cornubianite

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Certains textes parlent d'une pierre en forme de corne (sans raison évidente sinon une traduction maladroite du mot hornfels) ou d'une pierre aussi dure que la corne (peu plausible, de nombreuses roches magmatiques et métamorphiques sont comme les cornéennes bien plus dures que la corne).
  2. Mais le terme Cornouailles dérive d'un mot celtique signifiant « corne », en référence à la forme de cette péninsule.

RéférencesModifier

  1. Alain FOUCAULT, Dictionnaire de géologie, Dunod, , p. 85
  2. (en) Garret Romaine, Rocks, Gems, and Minerals, Falcon Guides, (ISBN 978-1-4930-1482-8, lire en ligne), p. 22.
  3. (en) Paul W. Thrush et al., A dictionary of mining, mineral, and related terms, Washington, D. C., , 1269 p..

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier