Corinna Cortes

informaticienne danoise-américaine
Corinna Cortes
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
DanemarkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinctions

Corinna Cortes (née le ) est une informaticienne danoise et américaine, connue pour ses contributions à l'apprentissage automatique. Elle est directrice de Google Research à New York et est récipiendaire du prix Paris-Kanellakis pour ses travaux sur les fondements théoriques des machines à vecteurs de support.

BiographieModifier

Corinna Cortes naît en 1961 au Danemark. Elle obtient une maîtrise en physique à l'Institut Niels Bohr de l'université de Copenhague en 1989. La même année, elle a rejoint AT&T Labs (en) en tant que chercheuse et y est restée pendant une dizaine d'années. Elle obtient un doctorat en informatique de l'université de Rochester en 1993, avec une thèse intitulée Prediction of generalization ability in learning machines, sous la direction de Randal C. Nelson[1].

Elle est directrice de Google Research à New York[2], et membre du comité de rédaction de la revue Machine Learning[3].

Activités de rechercheModifier

Les recherches de Cortes concernent principalement l'apprentissage automatique, notamment les machines à vecteurs de support et l'exploration de données. En 2008, elle a conjointement avec Vladimir Vapnik reçu le prix Paris-Kanellakis pour la théorie et la pratique pour le développement d'un algorithme hautement efficace pour l'apprentissage supervisé connu sous le nom de machines à vecteurs de support (SVM)[4]. Aujourd'hui, SVM est l'un des algorithmes les plus fréquemment utilisés dans l'apprentissage automatique, qui est utilisé dans de nombreuses applications pratiques, y compris le diagnostic médical et les prévisions météorologiques[5].

Elle est professeure auxiliaire à l'université de Copenhague de 2011 à 2014[6]. En 2014, elle est nommée ancienne élève honorifique du département informatique de l'université de Copenhague (DIKU). Par ailleurs, elle est nommée membre du conseil d'administration du Fonds d'innovation national danois par le ministre de l'Éducation et de la recherche, pour un mandat de trois ans qui prend effet le [7].

Vie privéeModifier

Corinna Cortes a deux enfants et est également une coureuse de compétition en marathon[8]. Elle participe régulièrement au marathon de New York et s'est qualifiée pour le marathon de Boston[9],[10].

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Corinna Cortes » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « thèse », sur Université de Rochester (consulté le )
  2. « Corinna Cortes », Google (consulté le )
  3. « Machine Learning - Editorial Board », Springer (consulté le )
  4. Cortes et Vladimir Vapnik, « Support-Vector Networks », Machine Learning, vol. 20,‎ , p. 273–297
  5. « ACM Awards Recognize Innovators in Computer Science Who Solve Real World Problems » [archive du ], Association for Computing Machinery (consulté le )
  6. (da) Mikkel Meister, « Københavnske dataloger kaprer dansk Google-es », ING Versions2,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (da) « Tre nye medlemmer af InnovationsFonden », sur ufm.dk (consulté le ).
  8. « Machine Learning NY Conference Biography »
  9. (en) « New York City Marathon Race Results 2002 »,
  10. « Results Search », sur marathonguide.com,

Liens externesModifier