Ouvrir le menu principal

Corentin Halléguen

homme politique français
Corentin Halléguen
Fonctions
Maire de Châteaulin (d)
Sénateur
Conseiller général
Canton de Châteaulin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ChâteaulinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant

Corentin Halléguen, né le à Pleyben (Finistère) et mort le à Châteaulin (Finistère)[1] est un homme politique français.

Vie privéeModifier

Fils d'agriculteur, il perd sa mère à sa naissance. Adolescent, il sera accueilli par Jean Michel Halléguen frère de son grand-père, huissier au tribunal de Chateaulin. Après avoir obtenu une licence en droit, il exerce comme avoué à partir du 24 février 1858 à Châteaulin (Finistère).

Son fils, Théodore Halléguen, lui succède comme avoué à Châteaulin en 1895, puis devient maire de la ville en 1902, et député du Finistère en 1906.

Carrière politiqueModifier

Il est élu conseiller municipal, puis maire de Châteaulin en 1881, avant d’être élu en 1883 conseiller général du Finistère pour le canton de Châteaulin.

Il préside la Société d'agriculture du Finistère.

Il se présente en janvier 1894 aux élections sénatoriales et est élu par 625 voix sur 1 228 votants.

Il siège dans les rangs de la Gauche républicaine de 1894 à 1899.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • « Corentin Halléguen », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Raoul Wagner, Dictionnaire biographique illustré du Finistère, Flammarion, 1911.