Cordillère américaine

image illustrant l’Amérique image illustrant la montagne
Cet article est une ébauche concernant l’Amérique et la montagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Cordillère américaine
Carte des principales chaînes de montagnes constituant la cordillère américaine.
Carte des principales chaînes de montagnes constituant la cordillère américaine.
Géographie
Altitude 6 962 m, Aconcagua
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada, Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Mexique Mexique, Drapeau du Guatemala Guatemala, Drapeau du Honduras Honduras, Drapeau du Salvador Salvador, Drapeau du Nicaragua Nicaragua, Drapeau du Costa Rica Costa Rica, Drapeau du Panama Panama, Drapeau du Venezuela Venezuela, Drapeau de la Colombie Colombie, Drapeau de l'Équateur Équateur, Drapeau du Pérou Pérou, Drapeau de la Bolivie Bolivie, Drapeau du Chili Chili, Drapeau de l'Argentine Argentine, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Géologie
Roches Sédimentaire, métamorphique, magmatique

La cordillère américaine est un enchaînement montagneux quasi-ininterrompu qui constitue l'épine dorsale occidentale des Amériques jusqu'en Antarctique ainsi que de l'arc volcanique formant la moitié orientale de la ceinture de feu du Pacifique.

Du nord au sud, elle commence par la chaîne Brooks et la chaîne d'Alaska, puis se poursuit à travers les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon par les monts Mackenzie, tandis que côté Pacifique elle est constituée par la chaîne Saint-Élie dont un versant occupe une partie de l'Alaska côtière, l'autre étant implanté au Yukon. Ces deux formations traversent ensuite la Colombie-Britannique, l'une constituant à l'intérieur des terres la chaîne principale des montagnes Rocheuses, doublée de la chaîne Columbia, et l'autre formant à l'ouest les chaînes côtières du Pacifique.

Aux États-Unis, elle inclut le tronc entier des Rocheuses d'une part, les Cascades et la Sierra Nevada d'autre part, auxquelles s'ajoutent les chaînes côtières des États de Washington, de l'Oregon et de la Californie. Au Mexique, elle devient la Sierra Madre orientale et la Sierra Madre occidentale ainsi que les montagnes dorsales de la péninsule de Basse-Californie. Plus au sud, la Sierra Madre del Sur assure sur la côte occidentale la continuité du système, tandis qu'au centre c'est la Sierra Madre de Oaxaca qui joue ce rôle.

La cordillère se poursuit en Amérique centrale par la Sierra Madre de Chiapas au Guatemala, Salvador et Honduras, puis par une succession de chaînes plus courtes à travers le Nicaragua, le Costa Rica (dont la cordillère de Talamanca et la cordillère Centrale) et le Panama. En Amérique du Sud, elle devient la cordillère des Andes. Cette dernière avec ses chaînes parallèles (essentiellement les cordillères Orientale, Centrale et Occidentale), continue à travers le Venezuela, la Colombie, l'Équateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili (où elle inclut les îles côtières) et l'Argentine pour atteindre la Terre de Feu (Andes fuégiennes). Elle se poursuit par la chaîne de Géorgie du Sud à travers l'océan Austral jusqu'aux montagnes de la Terre de Graham.

Cette vaste cordillère culmine en Argentine à 6 962 mètres d'altitude à l'Aconcagua.

RéférencesModifier