Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Robinet.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Millet.


Cora Millet-Robinet
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Robinet
Alias
Dame de la Cataudière
Naissance
Paris
Décès (à 91 ans)
Saint-Benoît, près de Poitiers
Nationalité Française
Activité principale
Innovatrice (Inventeuse),
Productrice de soie,
Agronome,
Femme de lettres
Distinctions
Conjoint
François Millet
Auteur
Mouvement Féminisme

Œuvres principales

Cora Millet-Robinet née à Paris le et morte à Saint-Benoît, près de Poitiers, le [1] était une innovatrice en agriculture, productrice de soie et auteur. Elle était l'auteur d'un manuel très populaire sur l'agriculture, la gestion ménagère et la cuisine, connu sous le nom de La maison rustique des dames .

Elle était membre correspondante de la Société centrale d'agriculture de France, de la Société d'agriculture d'Ille-et-Vilaine et membre honoraire de la Société d'agriculture, sciences et arts de Poitiers[2].

Le 28 décembre 1884, à 86 ans, Cora devient la première femme Chevalier de l'Ordre du mérite agricole[3]. En 1839 elle est médaillé de Bronze à l'Exposition des produits agricoles

Ses livres populaires se concentrent sur les enfants, sur l'éducation des femmes, et sur le travail en général fait par les femmes paysannes du XIXe siècle: la cuisine et le ménage, la gestion des fonctionnaires, la basse-cour avec ses volailles, ses pigeons et ses lapins.

Sommaire

Vie privéeModifier

 
Cora Millet-Robinet, Maison rustique des dames, 3e éd.

Son père et sa mère, tous deux d'origine française, travaillaient dans la colonie antillaise de Saint-Domingue (colonie française), devenue l'État indépendant d'Haïti. Dépossédés à la suite de la révolution haïtienne, ils s'installent à Paris, où naît Cora Robinet, leur première fille. On ne sait rien de son enfance ou de son éducation. En 1823, elle épouse le frère de sa mère, le lieutenant-colonel François Millet, lui aussi né à Saint-Domingue. Il possédait également un château et une ferme en Poitou, La Cataudière, sur la commune d' Availles-en-Châtellerault (département de la Vienne ). Après leur mariage, lui et Cora se sont lancés dans l'agriculture, expérimentant avec impatience les dernières méthodes scientifiques. En 1832, ils sont rejoints par Stéphane Robinet, frère aîné de Cora, chimiste de renom[4]. Tous trois s'intéressent particulièrement à la culture du ver à soie et à la production de la soie, une industrie qui se développait alors rapidement en France.

Elle eut avec son mari François Millet 4 enfants ; Étienne (1825), François-Paul (1828), Agathe Cécile (1831) et Adrien Léon (1833)[5].

ÉcritsModifier

Elle est l'auteur entre autres[6] de :

  • Des conseils aux jeunes femmes sur leur vie et leurs devoirs maternels lorsqu'elles allaitent des enfants, (lire en ligne)
  • Rapports sur l'élevage du ver à soie, [7]
  • La maison rustique des dames[8], publié pour la première fois en deux volumes en 1844/1845, est une encyclopédie de la cuisine, de la maison de campagne et de nombreux aspects de l'agriculture. Régulièrement mis à jour, cet ouvrage est resté imprimé pendant cent ans : la 21e édition parut en 1944[6].

Notes et référencesModifier

  1. « Cora Millet-Robinet, la Dame de la Cataudière. », sur coramilletrobinet.blogspot.fr (consulté le 19 février 2018)
  2. (en) Mary R. S. Creese, Thomas M. Creese, Ladies in the Laboratory II: West European Women in Science, 1800-1900 : A Survey of Their Contributions to Research, Scarecrow Press, , 304 p. (lire en ligne), Pages 72, 73
  3. « Cora, femme d'avant-garde », sur centre-presse.fr/, (consulté le 10 octobre 2018)
  4. « Stéphane Robinet (1799-1869) », sur data.bnf.fr (consulté le 22 décembre 2018)
  5. Jaine, , p. 38-51
  6. a et b « Cora Millet-Robinet (1798-1890) », sur data.bnf.fr (consulté le 22 décembre 2018), avec la liste de ses ouvrages.
  7. P.-A. Millet, Faune de Maine et Loire, ou, Description méthodique des animaux qu'on rencontre dans toute l'étendue du département de Maine et Loire ... / par P.-A. Millet., Rosier ; Angers : L. Pavie,, (lire en ligne)
  8. Michaud, Stéphane, 1944- ..., Milner, Max, 19..- ... et Impr. Saint-Paul), L'édification : morales et cultures au XIXe siècle, Ed. Créaphis, (ISBN 2907150324 et 9782907150323, OCLC 411489229, lire en ligne)

Liens externesModifier