Ouvrir le menu principal

Copa América 2019

compétition de football
Copa América 2019
Description de l'image Logo-ca.svg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) CONMEBOL
Éditions 46e
Lieu(x) Drapeau du Brésil Brésil
Date Du 14 juin au 7 juillet 2019
Participants 12 équipes
Épreuves 26 matchs
Site web officiel copaamerica.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Chili Chili (2)
Vainqueur Drapeau : Brésil Brésil (9)
Finaliste Drapeau : Pérou Pérou
Troisième Drapeau : Argentine Argentine
Buts 60 (2,31/match)
Meilleur joueur Drapeau : Brésil Dani Alves
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Brésil Everton
Drapeau : Pérou Paolo Guerrero (3 buts)
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau : Brésil Roberto Firmino
Drapeau : Chili Charles Aránguiz (3 passes)

Navigation

La Copa América 2019 est la 46e édition de la Copa América, le principal tournoi international de la CONMEBOL. La compétition est organisée au Brésil et accueille 12 participants, les dix nations sud-américaines plus deux invités de l'AFC, le Japon – dont c'est la 2e participation à l'épreuve – et le Qatar, participant pour la première fois[1].

Choix du pays d'accueilModifier

À l'origine, la Copa América 2019 devait être accueillie par le Chili, tandis que le Brésil devait accueillir la Copa América 2015. Ceci en raison de la politique de la CONMEBOL consistant à faire une rotation des tournois par ordre alphabétique des pays. Toutefois, en raison de l'organisation de la Coupe des confédérations 2013, de la Coupe du monde 2014 et des JO 2016 par le Brésil, Brésiliens et Chiliens souhaitent permuter l'organisation du tournoi, idée approuvée par la CONMEBOL en 2012[2].

Nations participantesModifier

Pays Participation(s) Meilleur résultat Dernière participation
(résultat obtenu)
CONMEBOL
  Argentine +41,   Vainqueur (14)
1921, 1925, 1927, 1929, 1937, 1941, 1945, 1946, 1947, 1955, 1957, 1959 (1), 1991, 1993
2016
(Finaliste)
  Bolivie +26,   Vainqueur (1)
1963
2016
(1er tour)
  Brésil PO +35,   Vainqueur (8)
1919, 1922, 1949, 1989, 1997, 1999, 2004, 2007
2016
(1er tour)
  Chili +38,   Vainqueur (2)
2015, 2016
2016
(Vainqueur)
  Colombie +21,   Vainqueur (1)
2001
2016
(Troisième)
  Équateur +27, Quatrième (2)
1959 (2), 1993
2016
(Quart de finaliste)
  Paraguay +36,   Vainqueur (2)
1953, 1979
2016
(1er tour)
  Pérou +31,   Vainqueur (2)
1939, 1975
2016
(Quart de finaliste)
  Uruguay +43,   Vainqueur (15)
1916, 1917, 1920, 1923, 1924, 1926, 1935, 1942, 1956, 1959 (2), 1967, 1983, 1987, 1995, 2011
2016
(1er tour)
  Venezuela +17, Quatrième (1)
2011
2016
(Quart de finaliste)
AFC
  Japon +1, 1er tour
1999
1999
(1er tour)
  Qatar +0, - -

Villes et stadesModifier

Le , le vice-président de la CBF, Fernando Sarney, annonce que cinq villes accueilleront le tournoi : Salvador , Rio de Janeiro , São Paulo , Belo Horizonte et Porto Alegre.

Rio de Janeiro São Paulo
Estádio do Maracanã Estádio do Morumbi Arena Corinthians
Capacité : 74 738 Capacité : 67 428 Capacité : 49 205
     
Belo Horizonte Porto Alegre Salvador
Estádio Mineirão Arena do Grêmio Itaipava Arena Fonte Nova
Capacité : 58 170 Capacité : 55 662 Capacité : 51 900
     

EffectifsModifier

Premier tourModifier

Légende des classements
  • Qualifiées pour les quarts de finale
  • Meilleures troisièmes repêchés pour les quarts de finale
  • Équipes en gras :
    • Dans le classement : équipes qualifiées pour les quarts de finale
    • Sur la feuille de match : équipe(s) victorieuse(s)


Les douze équipes sont réparties en trois groupes de quatre au premier tour. Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les quarts de finale ainsi que les deux meilleurs troisièmes.

Groupe AModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Brésil 7 3 2 1 0 8 0 +8
2   Venezuela 5 3 1 2 0 3 1 +2
3   Pérou 4 3 1 1 1 3 6 -3
4   Bolivie 0 3 0 0 3 2 9 -7
Brésil   3 - 0   Bolivie Estádio do Morumbi, São Paulo
21:30 (heure locale)
Coutinho   50e (pén.)
(  Firmino) Coutinho   53e
(  Fernandinho) Everton   85e
(0 - 0) Spectateurs : 47 260
Arbitrage :   Néstor Pitana
Rapport

Venezuela   0 - 0   Pérou Arena do Grêmio, Porto Alegre
16:00 (heure locale)
Spectateurs : 13 370
Arbitrage :   Wilmar Roldán
Rapport

Bolivie   1 - 3   Pérou Estádio do Maracanã, Rio de Janeiro
18:30 (heure locale)
Martins   28e (pén.) (1 - 1)   45e Guerrero (Cueva  )
  55e Farfán (Guerrero  )
  90+6e Flores (Farfán  )
Spectateurs : 26 346
Arbitrage :   Roddy Zambrano
Rapport

Brésil   0 - 0   Venezuela Itaipava Arena Fonte Nova, Salvador
21:30 (heure locale)
Spectateurs : 42 587
Arbitrage :   Julio Bascuñán
Rapport

Pérou   0 - 5   Brésil Arena Corinthians, São Paulo
16:00 (heure locale)
(0 - 3)   12e Casemiro (Marquinhos  )
  19e Firmino
  32e Everton (Coutinho  )
  53e Alves (Firmino  )
  90e Willian
Spectateurs : 45 067
Arbitrage :   Fernando Rapallini
Rapport

Bolivie   1 - 3   Venezuela Estádio Mineirão, Belo Horizonte
16:00 (heure locale)
(  Bejarano) Justiniano (en)   83e (0 - 1)   2e Machís (Hernández  )
  55e Machís (Rincón  )
  87e Martínez (Soteldo  )
Spectateurs : 11 746
Arbitrage :   Esteban Ostojich
Rapport

  Cliquez sur un résultat pour accéder à la feuille de match


Le Brésil confirme son statut de favori et obtient la 1re place du groupe mais éprouve des difficultés devant le Venezuela qui lui arrache le nul (0-0). L'équipe vénézuélienne sera d'ailleurs la grande bénéficiaire du VAR - système qui fait son apparition pour la première fois en Copa América - qui refuse deux buts tant aux Brésiliens qu'aux Péruviens dans leurs confrontations directes avec le Venezuela[3], qui s'offre la 2e place. Écrasés 5-0 par les hôtes brésiliens[4], les Péruviens parviennent à se qualifier en quarts-de-finale en terminant parmi les deux meilleurs troisièmes du tournoi.

Groupe BModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Colombie 9 3 3 0 0 4 0 +4
2   Argentine 4 3 1 1 1 3 3 0
3   Paraguay 2 3 0 2 1 3 4 -1
4   Qatar 1 3 0 1 2 2 5 -3
Argentine   0 - 2   Colombie Itaipava Arena Fonte Nova, Salvador
19:00 (heure locale)
(0 - 0)   71e R. Martínez (James  )
  86e D. Zapata (Lerma  )
Spectateurs : 35 572
Arbitrage :   Roberto Tobar
Rapport

Paraguay   2 - 2   Qatar Estádio do Maracanã, Rio de Janeiro
16:00 (heure locale)
Cardozo   4e (pén.)
(  Almirón) González   56e
(1 - 0)   68e Ali (Salman  )
  77e Khoukhi (Ak. Afif  )
Spectateurs : 19 196
Arbitrage :   Diego Haro
Rapport

Colombie   1 - 0   Qatar Estádio do Morumbi, São Paulo
18:30 (heure locale)
(  James) D. Zapata   86e (0 - 0) Spectateurs : 22 079
Arbitrage :   Alexis Herrera
Rapport

Argentine   1 - 1   Paraguay Estádio Mineirão, Belo Horizonte
21:30 (heure locale)
Messi   57e (pén.) (0 - 1)   37e R. Sánchez (en) (Almirón  ) Spectateurs : 35 265
Arbitrage :   Wilton Sampaio
Rapport

Qatar   0 - 2   Argentine Arena do Grêmio, Porto Alegre
16:00 (heure locale)
(0 - 1)   4e Martínez
  82e Agüero (Dybala  )
Spectateurs : 41 390
Arbitrage :   Julio Bascuñán
Rapport

Colombie   1 - 0   Paraguay Itaipava Arena Fonte Nova, Salvador
16:00 (heure locale)
(  Arias) Cuéllar   31e (1 - 0) Spectateurs : 13 903
Arbitrage :   Víctor Hugo Carrillo
Rapport

  Cliquez sur un résultat pour accéder à la feuille de match


La Colombie fait forte impression en remportant ses trois matchs de poule - c'est la seule équipe du tournoi dans ce cas - alors que l'Argentine éprouve les pires difficultés à se qualifier en quarts-de-finale. Seule une victoire face au Qatar permet à l'Albiceleste d'avancer au 2e tour[5]. Le Qatar, invité de l'AFC, fait bonne impression en arrachant le nul (2-2) devant le Paraguay (qui menait 2-0) mais ne peut éviter de se retrouver à la dernière place du groupe. Le Paraguay avance en quarts-de-finale avec seulement deux points: seul le Mexique, lors de l'édition 1993, était parvenu à s'extirper de la phase de groupes avec le même total de points[6].

Groupe CModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Uruguay 7 3 2 1 0 7 2 +5
2   Chili 6 3 2 0 1 6 2 +4
3   Japon 2 3 0 2 1 3 7 -4
4   Équateur 1 3 0 1 2 2 7 -5
Uruguay   4 - 0   Équateur Estádio Mineirão, Belo Horizonte
19:00 (heure locale)
(  Suárez) Lodeiro   6e
(  Godín) Cavani   33e
(  Cáceres) Suárez   44e
A. Mina   80e (csc)
(3 - 0) Spectateurs : 13 611
Arbitrage :   Anderson Daronco
Rapport

Japon   0 - 4   Chili Estádio do Morumbi, São Paulo
20:00 (heure locale)
(0 - 1)   41e Pulgar (Aránguiz  )
  54e Vargas (Isla  )
  82e Sánchez (Aránguiz  )
  83e Vargas (Sánchez  )
Spectateurs : 23 253
Arbitrage :   Mario Díaz de Vivar
Rapport

Uruguay   2 - 2   Japon Arena do Grêmio, Porto Alegre
20:00 (heure locale)
Suárez   32e (pén.)
(  Lodeiro) Giménez   66e
(1 - 1)   25e Miyoshi (Shibasaki  )
  59e Miyoshi
Spectateurs : 39 733
Arbitrage :   Andrés Rojas
Rapport

Équateur   1 - 2   Chili Itaipava Arena Fonte Nova, Salvador
20:00 (heure locale)
E. Valencia   26e (pén.) (1 - 1)   8e Fuenzalida
  51e Sánchez (Aránguiz  )
Spectateurs : 14 727
Arbitrage :   Patricio Loustau
Rapport

Chili   0 - 1   Uruguay Estádio do Maracanã, Rio de Janeiro
20:00 (heure locale)
(0 - 0)   82e Cavani (Valverde  ) Spectateurs : 57 442
Arbitrage :   Raphael Claus
Rapport

Équateur   1 - 1   Japon Estádio Mineirão, Belo Horizonte
20:00 (heure locale)
Mena (en)   35e (1 - 1)   15e Nakajima Spectateurs : 9 729
Arbitrage :   Jesús Valenzuela
Rapport

  Cliquez sur un résultat pour accéder à la feuille de match


Ce groupe est âprement disputé par l'Uruguay et le Chili qui croisent le fer lors de la dernière journée. Un but d'Edinson Cavani permet à la Celeste de terminer à la 1re place devant les Chiliens[7]. En se neutralisant 1-1, le Japon et Équateur ratent l'occasion d'avancer en quarts-de-finale et se retrouvent tous deux éliminés.

Classement des troisièmesModifier

Les deux meilleurs troisièmes se qualifient pour les quarts de finale.

Légende des classements
  • Qualifiées pour les quarts de finale
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Pérou (Groupe A) 4 3 1 1 1 3 6 -3
2   Paraguay (Groupe B) 2 3 0 2 1 3 4 -1
3   Japon (Groupe C) 2 3 0 2 1 3 7 -4

Phase à élimination directeModifier

À l'exception de la finale, il n'y a pas de prolongation prévue en cas d'égalité à la fin du temps règlementaire : la qualification se décide directement par une séance de tirs au but. Trois matchs en quarts de finale se jouent ainsi aux tirs au but à l'issue des quatre-vingt-dix minutes de jeu.

Tableau finalModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
027 juin, Porto Alegre   02 juillet, Belo Horizonte   07 juillet, Rio de Janeiro
1er gr. A   Brésil 0 (4)
3e gr. B/C   Paraguay 0 (3)  
  Brésil 2
028 juin, Rio de Janeiro
      Argentine 0  
2e gr. A   Venezuela 0
03 juillet, Porto Alegre
2e gr. B   Argentine 2
  Brésil 3
028 juin, São Paulo
      Pérou 1
1er gr. B   Colombie 0 (4)  
2e gr. C   Chili 0 (5)  
  Chili 0 Match pour la troisième place
029 juin, Salvador
      Pérou 3 06 juillet, São Paulo
1er gr. C   Uruguay 0 (4)
  Argentine 2
3e gr. A/B   Pérou 0 (5)
  Chili 1


Quarts de finaleModifier

Brésil   0 - 0   Paraguay Arena do Grêmio, Porto Alegre
21:30 (heure locale)
Spectateurs : 48 211
Arbitrage :   Roberto Tobar
Rapport
Willian  
Marquinhos  
Coutinho  
Firmino  
Gabriel Jesus  
Tirs au but
4 - 3
  Gómez
  Almirón
  Valdez
  R. Rojas
  González

Dans ce premier quart-de-finale, le Paraguay tient en échec le Brésil (0-0) et parvient à arracher de haute lutte la séance de tirs au but. Cependant, contrairement aux éditions de 2011 et 2015 qui avaient vu les Guaranis éliminer les Brésiliens par ce biais, la chance ne sourit plus au Paraguay qui rate deux tirs. Le Brésil vainc le signe indien et file en demi-finales pour la première fois depuis 2007[8].


Venezuela   0 - 2   Argentine Estádio do Maracanã, Rio de Janeiro
16:00 (heure locale)
(0 - 1)   10e Martínez (Agüero  )
  74e Lo Celso
Spectateurs : 50 094
Arbitrage :   Wilmar Roldán
Rapport

L'Argentine bat le Venezuela sans recourir à la séance des tirs au but - c'est la seule équipe dans ce cas - et offre une meilleure prestation par rapport à la phase de groupes[9]. Le Venezuela, invaincu jusque-là, doit capituler devant l'expérience et le réalisme de son adversaire.


Colombie   0 - 0   Chili Arena Corinthians, São Paulo
20:00 (heure locale)
Spectateurs : 44 062
Arbitrage :   Néstor Pitana
Rapport
Rodríguez  
Cardona  
Cuadrado  
Y. Mina  
Tesillo (en)  
Tirs au but
4 - 5
  Vidal
  Vargas
  Pulgar
  Aránguiz
  Sánchez

Ce troisième quart-de-finale est le plus équilibré de la série puisque c'est le seul qui met aux prises deux favoris logiques au titre. Le Chili se montre supérieur à son adversaire - il se voit refuser deux buts par le VAR - mais doit pourtant passer par la séance de tirs au but pour valider son ticket en demi-finales[10].


Uruguay   0 - 0   Pérou Itaipava Arena Fonte Nova, Salvador
16:00 (heure locale)
Spectateurs : 21 180
Arbitrage :   Wilton Sampaio
Rapport
Suárez  
Cavani  
Stuani  
Bentancur  
Torreira  
Tirs au but
4 - 5
  Guerrero
  Ruidíaz
  Yotún
  Advíncula
  Flores

Ce dernier quart-de-finale est aussi le plus controversé puisque le VAR refuse trois buts aux Uruguayens pour des hors-jeu assez discutables[11]. Les Péruviens se montrent intraitables en défense et, après avoir arraché le score nul et vierge, réussissent tous leurs tirs au but. Luis Suárez rate le sien et condamne son équipe à l'élimination[12], à la surprise générale.

Demi-finalesModifier

Brésil   2 - 0   Argentine Estádio Mineirão, Belo Horizonte
21:30 (heure locale)
(  Firmino) Jesus   19e
(  Jesus) Firmino   71e
(1 - 0) Spectateurs : 55 947
Arbitrage :   Roddy Zambrano
Rapport

Cette première demi-finale accouche d'une nouvelle édition du Superclásico opposant les deux géants du continent sud-américain. Le Brésil vainc la malédiction du Mineiraço et s'impose en faisant preuve de réalisme devant son adversaire de toujours[13]. Les Argentins crient au scandale et remettent en cause l'arbitrage qui ne leur aurait pas accordé deux penaltys, malgré la présence du VAR[14].


Chili   0 - 3   Pérou Arena do Grêmio, Porto Alegre
21:30 (heure locale)
(0 - 2)   21e Flores (Carrillo  )
  38e Yotún (Carrillo  )
  90+1e Guerrero (Tapia  )
Spectateurs : 33 058
Arbitrage :   Wilmar Roldán
Rapport

Le Pérou prend une revanche éclatante sur le Chili - adversaire qui l'avait éliminé quatre ans plus tôt au même stade de la compétition - et assure sa qualification à la finale du tournoi, 44 ans après sa dernière participation à ce niveau[15].

Match pour la 3e placeModifier

Argentine   2 - 1   Chili Arena Corinthians, São Paulo
16:00 (heure locale)
(Messi  ) Agüero   12e
(Lo Celso  ) Dybala   22e
(2 - 0)   59e (pén.) Vidal Spectateurs : 41 573
Arbitrage :   Mario Díaz de Vivar
Rapport

Après deux finales Argentine-Chili consécutives remportées par les Chiliens, c'est en « petite finale » que les deux équipes se retrouvent pour déterminer la troisième place de cette Copa América. Cette fois-ci, c'est l'Argentine qui s'impose et s'assure donc le podium. À noter le deuxième carton rouge de la carrière de Lionel Messi, après une altercation avec Gary Medel lequel a aussi vu le rouge[16].

FinaleModifier

Article détaillé : Finale de la Copa América 2019.
Match 26 Brésil   3 - 1   Pérou Stade Maracanã, Rio de Janeiro

17:00 (heure locale)
(Gabriel Jesus  ) Everton   15e
(Arthur  ) Gabriel Jesus   45e
Richarlison   90e (pén.)
(2 - 1)   44e (pén.) Guerrero Spectateurs : 58 584
Arbitrage :   Roberto Tobar
Rapport

Statistiques et récompensesModifier

Classement de la compétitionModifier

Le classement complet des 12 équipes.

Classement de la Copa América 2019
Place Nation Stade de la compétition
    Brésil Vainqueur
    Pérou Finale
    Argentine 1/2 finale
4   Chili 1/2 finale
5   Colombie Quarts de finale
6   Uruguay
7   Venezuela
8   Paraguay
Place Nation Stade de la compétition
9   Japon Premier tour
10   Qatar
11   Équateur
12   Bolivie

Résumé par équipeModifier

Place Équipe Matches Victoires Nuls Défaites BP BC Diff. Progression
    Brésil 6 4 2 0 13 1 +12 Vainqueur
    Pérou 6 2 2 2 7 9 -2 Finale
    Argentine 6 3 1 2 7 6 +1 1/2 finale
4   Chili 6 2 1 3 7 7 0 1/2 finale
5   Colombie 4 3 1 0 4 0 +4 Quarts de finale
6   Uruguay 4 2 2 0 7 2 +5 Quarts de finale
7   Venezuela 4 1 2 1 3 3 0 Quarts de finale
8   Paraguay 4 0 3 1 3 4 -1 Quarts de finale
9   Japon 3 0 2 1 3 7 -4 Premier tour
10   Qatar 3 0 1 2 2 5 -3 Premier tour
11   Équateur 3 0 1 2 2 7 -5 Premier tour
12   Bolivie 3 0 0 3 2 9 -7 Premier tour

Liste des buteursModifier

3 buts      

2 buts    



1 but  



Contre son camp   (csc)





RécompensesModifier

Equipe typeModifier

Par la Confédération Sud-américaine de football (CONMEBOL)
Gardien Défenseur Milieu Attaquant
  Alisson Becker   Dani Alves

  José María Giménez

  Thiago Silva

  Miguel Trauco

  Leandro Paredes

  Arthur

  Arturo Vidal

  James Rodriguez

  Paolo Guerrero

  Everton

Les droits de diffusionModifier

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Copa América Brasil 2019 se disputará con 12 selecciones », sur www.conmebol.com, (consulté le 7 mai 2018).
  2. (es) « La Copa América da otro paso hacia Chile », sur www.lanacion.cl, (consulté le 4 mars 2016).
  3. (es) « Venezuela con "V" de VAR: revisa los cuatro goles que la tecnología anuló a favor de la 'vinotinto' », sur www.depor.com, (consulté le 4 juillet 2019).
  4. Eric Frosio, « Copa América : le Brésil se qualifie facilement pour les quarts », sur www.lequipe.fr, (consulté le 4 juillet 2019).
  5. « Copa America : l'Argentine bat le Qatar et rejoint le Venezuela en quarts de finale », sur www.lequipe.fr, (consulté le 4 juillet 2019).
  6. (es) Luis Reyes, « Paraguay clasificó con sólo dos puntos: no ocurría desde 1993 », sur chile.as.com, (consulté le 4 juillet 2019).
  7. « Copa America : Cavani permet à l'Uruguay d'éviter la Colombie en quarts de finale », sur www.lequipe.fr, (consulté le 4 juillet 2019).
  8. Steven Oliveira, « Le Brésil prend sa revanche sur le Paraguay », sur www.sofoot.com, (consulté le 4 juillet 2019).
  9. « Copa América: l'Argentine écrase le Venezuela et file en demi-finale », sur www.dhnet.be, (consulté le 4 juillet 2019).
  10. Michael Balcaen, « Foot. Le Chili rêve toujours de triplé ! », sur www.24matins.fr, (consulté le 4 juillet 2019).
  11. « Copa América: Trois buts refusés pour hors-jeu, un péno raté de Suarez... L'Uruguay sorti par le Pérou », sur www.20minutes.fr, (consulté le 4 juillet 2019).
  12. « Copa América: les larmes de Suárez après son tir au but manqué », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 4 juillet 2019).
  13. Eric Frosio, « Le Brésil domine l'Argentine de Messi et rejoint la finale de la Copa America », sur www.lequipe.fr, (consulté le 4 juillet 2019).
  14. (es) Leo Farinella, « El partido debe volver a jugarse », sur www.ole.com.ar, (consulté le 4 juillet 2019).
  15. « Copa America - Sensation : le Pérou a balayé le Chili ! », sur www.beinsports.com, (consulté le 4 juillet 2019).
  16. « Copa América : Messi expulsé face au Chili pour une altercation avec Medel », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 7 juillet 2019).
  17. (en) « ESPN+ adds Copa America to soccer portfolio », sur media.sportbusiness.com, Site spécialisé, (consulté le 28 mai 2019).