Coolio

acteur et chanteur américain
Coolio
Description de cette image, également commentée ci-après
Coolio en 2002.
Informations générales
Nom de naissance Artis Leon Ivey
Naissance
Monessen (Pennsylvanie)
Décès (à 59 ans)
Los Angeles (Californie)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur, acteur
Genre musical Hip-hop, rap West Coast, G-funk, gangsta rap, jazz rap, rap hardcore, hip-hop old-school
Années actives 1988 - 2022
Labels Tommy Boy, Warner Bros.
Site officiel coolioworld.com

Artis Leon Ivey Jr., dit Coolio, né le à Monessen en Pennsylvanie et mort le à Los Angeles (Californie), est un rappeur, producteur et acteur américain.

Son nom de scène lui provient d'une remarque d'un de ses amis, qui lui disait qu'il ressemblait à « Coolio Iglesias » lorsqu'il chantait à la façon d'un crooner[1]. Il s'est fait connaître dans le monde entier grâce à la chanson Gangsta's Paradise (1995).

Il s'est également illustré dans de nombreux films comme : Escroc malgré lui (1996), Batman et Robin (1997), Scary Scream Movie (2000), Allison Forever (2001) ou encore Daredevil (2003).

BiographieModifier

Artis Ivey est né le à Monessen en Pennsylvanie[1],[2].

Carrière musicaleModifier

Avant de se populariser dans la scène hip-hop, Artis Ivey devient membre d'un gang de Los Angeles, les Baby Crips[1]. En 1994, il signe un contrat avec le label Tommy Boy Records, et y publie son premier album solo It Takes a Thief le la même année[3]. It Takes a Thief atteint la huitième place du Billboard 200[4], et devient certifié disque de platine par la RIAA[1].

En 1995, il publie la chanson Gangsta's Paradise, avec L. V., classée pendant treize semaines à la première place. La chanson est un succès social qui parle de la vie dans les ghettos[1] et une reprise d'une chanson de Stevie Wonder, Pastime Paradise, avec des paroles différentes. Tommy Boy empêchera Coolio d'inclure le titre dans l'un de ses albums, et l'encourage plutôt à l'inclure dans le film Esprits rebelles avec Michelle Pfeiffer[1]. La chanson devient un succès international, devenant même la première chanson uniquement centrée sur le ghetto à atteindre les classements britanniques[1]. Le , Coolio publie son deuxième album solo, Gangsta's Paradise[5], classé neuvième au Billboard 200[6]. L'album contient les singles à succès 1, 2, 3, 4 (Sumpin' New) qui atteint le top 10 en 1996, et l'hymne Too Hot[1],[6]. Entretemps, Coolio se lance dans une tournée internationale, contribuant même au générique de la série télévisée Kenan et Kel[1] avec le titre Aw, Here It Goes.

Le , Coolio publie son troisième album solo My Soul[7]. Avant publication, l'album devait être un succès, mais les choses changent drastiquement en été 1997 : le spectre des assassinats de 2Pac et The Notorious B.I.G. pèse encore lourdement dans la scène hip-hop et Puff Daddy devient populaire à la place de Coolio parmi la jeunesse[1]. Il contient le single C U When U Get There, qui reprend l'air du Canon de Pachelbel. Il semble satisfaire le public de l'époque, mais l'album peine à atteindre le top 40 (39e place du Billboard 200[8]) et devient timidement certifié disque de platine par la RIAA[1]. L'impact de My Soul se complique avec des démêlés judiciaires[1]. À la fin de 1997, Coolio et sept membres de son entourage sont appréhendés pour avoir pillé un magasin de vêtements et agressé son propriétaire[1].

TélévisionModifier

Coolio fait un bon chemin dans la musique puis décide d'arrêter et de poursuivre une carrière d'acteur en 1996[1]. Il fait sa première apparition télévisée dans la série Phat Beach[1]. Il obtient également un petit rôle dans le film Batman et Robin l'année suivante[1]. Au début de 2009, Coolio rentre dans le loft pour célébrités anglaises, Celebrity Big Brother, avec comme autres participants, l'acteur Verne Troyer (Mini-moi), l'ex-Sugababes Mutya Buena et surtout la sœur aînée de Michael Jackson, LaToya Jackson.

Il participe plus tard à l'émission Ultimate Big Brother en 2010, où il est exclu après de multiples confrontations avec Nadia Almada, notamment.

 
Coolio en 2012.

En 2011, il apparaît dans la deuxième saison de l’émission de NRJ 12, Les Anges de la télé réalité[réf. nécessaire]. En , il participe à l'émission de téléréalité Rachael vs. Guy: Celebrity Cook-Off, représentant l'organisation Music Saves Lives[9]. Coolio participe le , à l'épisode du programme Wife Swap[10] et sa compagne de l'époque le quitte une fois le programme terminé[11].

Faisant suite à la chaîne CookinWithCoolio, diffusée sur YouTube, dans laquelle le rappeur présente une émission de cuisine, le rappeur va sortir un livre de recettes. Ces dernières sont le résultat des différentes modifications qu'il apporte à des plats traditionnels de différentes cultures[12].

Vie privéeModifier

Dans les années 2000, Coolio vit en couple pendant trois ans avec la chanteuse française Lesly Mess (connue par la suite sous le nom d'Afida Turner).

Le , il est arrêté pour avoir frappé sa petite amie, Anabella Chatman. Il serait rentré au domicile qu'il partageait avec Anabella tard dans la nuit ; accompagné d'une autre femme, une violente dispute aurait éclaté. Selon le site américain TMZ, qui s’est procuré le rapport de police, le rappeur aurait roulé en voiture sur sa compagne après l’avoir jetée à terre, frappée et insultée. Le fils d'Anabella était présent tout au long de la dispute et a assisté aux violences subies par sa mère.[réf. nécessaire]

Le , Coolio est arrêté à l’aéroport de Los Angeles en possession d'une arme à feu chargée. L'arme s'est avérée être volée[13].

MortModifier

Coolio meurt à l'âge de 59 ans à Los Angeles en Californie le [14]. La nouvelle est confirmée aux médias par son manager de longue date Jarel Posey, qui explique que le rappeur a trouvé la mort au domicile d'un ami[15]. Le site TMZ dévoile que Coolio n'a plus donné de réponse après s'être rendu dans la salle de bains pendant un certain temps. Inquiet, son ami s'est rendu dans la pièce et l'a retrouvé étendu sur le sol, constatant sa mort avant que les ambulanciers n'arrivent sur place[16]. D’après la police, aucun stupéfiant n’a été trouvé sur les lieux et il semblerait que le chanteur ait succombé à un arrêt cardiaque[17].

DistinctionsModifier

Coolio est nommé six fois et récompensé à la National Academy of Recording Arts and Sciences[18],[19],[20].

DiscographieModifier

Albums studioModifier

CompilationsModifier

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o et p (en) Steve Huey, « Coolio Biography », sur AllMusic (consulté le ).
  2. (en) Frank W. Hoffmann, Rhythm and Blues, Rap, and Hip-hop, Facts on File, , 332 p. (ISBN 0-8160-5315-4), p. 50.
  3. (en) Jason Lymangrover, « It Takes a Thief Overview », sur AllMusic (consulté le ).
  4. (en) « It Takes a Thief Awards », sur AllMusic (consulté le ).
  5. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Coolio - Gangsta's Paradise Overview », sur AllMusic (consulté le ).
  6. a et b (en) « Coolio - Gangsta's Paradise Awards », sur AllMusic (consulté le ).
  7. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Coolio - My Soul Overview », sur AllMusic (consulté le ).
  8. (en) « Coolio - My Soul Awards », sur AllMusic (consulté le ).
  9. (en) The FN Dish, « Rachael vs. Guy Celebrity Cook-Off: New Show Premieres This Winter », Blog.foodnetwork.com, (consulté le ).
  10. (en) Kevin McDonough, « Celebrity shows have hit the D-List », York Dispatch,‎ (lire en ligne).
  11. (en) « 'Celebrity Wife Swap' makes Coolio's girlfriend realize she could do better-date=6 mars 2013 », sur Yahoo (consulté le ).
  12. « Le rappeur Coolio sort un livre de recettes de cuisine », sur ActuaLitté (consulté le )
  13. https://www.leparisien.fr/laparisienne/people/le-rappeur-coolio-arrete-avec-une-arme-a-l-aeroport-de-los-angeles-18-09-2016-6130407.php
  14. (en) Ellise Shafer, « Coolio, Grammy-Winning ‘Gangsta’s Paradise’ Rapper, Dies at 59 », sur variety.com, (consulté le ).
  15. (en) By McKenna Oxenden et Eduardo Medina, « Coolio, ‘Gangsta’s Paradise’ Rapper, Dies at 59 », sur nytimes.com, (consulté le ).
  16. (en) « Coolio dead at 59 », sur tmz.com, (consulté le ).
  17. « Coolio : on connaît désormais les causes de la mort de l'inoubliable interprète de Gangsta's Paradise », sur midilibre.fr (consulté le ).
  18. « Will this be Sheryl's Crow's Night? », Hartford Courant,‎ .
  19. Hilburn, Robert, « The 38th Annual Grammy Awards », Los Angeles Times,‎ .
  20. « Grammy Awards », The Washington Post,‎ .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :