Ouvrir le menu principal

Cookie (cuisine)

biscuit sec et rond aux pépites de chocolat
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cookie.
Des cookies.

Un cookie (en Europe), biscuit au Canada ou pépité, est un petit biscuit sec et rond (peut aussi être moelleux) originaire des États-Unis.

Sommaire

ÉtymologieModifier

Le mot anglais « cookie » vient du néerlandais « koekje » (petit biscuit), introduit aux États-Unis par les colons hollandais de la Nouvelle-Amsterdam. C'est un terme générique utilisé en Amérique du Nord pour désigner toutes sortes de biscuits secs. Dans les autres pays anglophones on utilise le mot « biscuit ».

En français, le mot « cookie » désigne généralement un type bien précis de biscuit rond aux pépites de chocolat appelé en anglais chocolate chip cookie (« petit biscuit aux pépites de chocolat »), ou parfois d'autres biscuits similaires.

Dans le commerceModifier

Ce type de biscuit est vendu à l'unité en boulangerie-pâtisserie ou en boîte à l'épicerie et dans les grandes surfaces.

Le cookie industriel est différent par sa texture s'apparentant davantage à un biscuit sec sablé qui s'émiette facilement. Le "fait-maison" est généralement plus tendre et moelleux.

Il existe notamment toute une variété de desserts (crèmes glacées, milk-shakes, cheesecakes, etc.) et autres sucreries qui ont la saveur du cookie, mentionnés "cookie dough chip".

De nombreuses marques commercialisent des pâtes à cookies prête à l'emploi, et sous la forme de préparation en poudre.

Invention du cookieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Un jeune couple d'aubergistes, Kenneth et Ruth Graves Wakefield, achetèrent une auberge dans la région de Boston, en 1930, la Toll House Inn. Dans le but de séduire sa clientèle, Ruth expérimenta une nouvelle recette de gâteau en mélangeant des morceaux de chocolat Nestlé à sa pâte. Les morceaux de chocolat n'ayant pas fondu, à la surprise de Ruth, sont en réalité à l'origine du succès de cette nouvelle recette[1].

Nestlé, qui songeait à arrêter la fabrication de ce chocolat, envoya un représentant sur place afin de découvrir la raison du succès local de leur chocolat. Puis André Nestlé et Ruth Wakefield convinrent d'un accord : la firme Nestlé pourrait utiliser la recette de Ruth et le nom de son Auberge du Péage (Toll House Inn), à condition que la recette des cookies soit imprimée sur l'emballage et que Ruth soit approvisionnée en chocolat Nestlé variété.

La Seconde Guerre mondiale, et le brassage de tous les GI venant de différents États des États-Unis, assurèrent la diffusion de cette recette de Nouvelle Angleterre : les cookies, délicieux, hautement énergétiques sous un faible volume, et supportant bien le transport vers les théâtres d'opérations extérieures eurent un énorme succès, et Nestlé en bénéficia.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier