Ouvrir le menu principal

Convoi no 50 du
Localisation des camps d'extermination nazis
Localisation des camps d'extermination nazis

Contexte Seconde Guerre mondiale
Mode de transport Ferroviaire
Numéro L
Départ Drapeau de la France France ()
Arrivée Majdanek, Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Déportés Juifs
But de la déportation Extermination

Le convoi no 50 du est le premier à partir du camp de Drancy avec pour destination Majdanek. Il est suivi du convoi no 51 parti le surlendemain pour la même destination.

Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France de Serge Klarsfeld (Paris 1978, FFDJF), consacre un long développement à ces deux convois. Décidés par les Allemands en représailles après un attentat contre deux officiers allemands, ils devaient rassembler 2 000 hommes juifs, étrangers, de 16 à 65 ans et aptes au travail en vue de leur déportation.

Le convoi no 50 a été pour l’essentiel formé d’internés partis du Camp de Gurs (Pyrénées Atlantiques) le . Ils y avaient été « concentrés » les jours précédents à partir de nombreux autres camps, villes ou départements du sud de la France.

Dans ce convoi on trouve Otto Freundlich, peintre et sculpteur et Moszek Bulka, père de Marcel Bulka et Albert Bulka, deux des Enfants d'Izieu, déportés par le Convoi No. 71, Albert Bulka étant le plus jeune de la colonie de la Maison d'Izieu, âgé de 4 ans, son épouse, Roisel Bulka, avait été déportée par le Convoi No. 31, Max Ament, le père de Hans Ament, un des Enfants d'Izieu, déporté dans le Convoi No. 75.

Lien externeModifier

Voir aussiModifier