Ouvrir le menu principal

Convoi n° 12 du 10 octobre 1942
Caserne Dossin à Malines
Caserne Dossin à Malines

Contexte Seconde Guerre mondiale
Mode de transport Ferroviaire
Numéro XII
Départ Drapeau de la Belgique Belgique (10 octobre 1942)
Arrivée Auschwitz, Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Déportés Juifs
· Total 1000
· Moins de 16 ans 267
Survivants en 1945 28
But de la déportation Extermination

Le convoi du fut le douzième convoi de déportation à quitter le territoire belge en direction d'Auschwitz-Birkenau[1],[2]. Le train fera une halte en gare de Kosel où certains parmi les plus vaillants descendirent pour être affectés au travail obligatoire.

Le convoi XII comportait 1000 déportés (446 hommes et 554 femmes), dont 267 enfants de moins de seize ans[3].

28 personnes de ce convoi échappèrent à la mort dont une seule femme, Tauba Edelman, alors âgée de 33 ans. Son mari, Boruch Bindel, ne survivra pas. Tauba Edelman survécut aux mauvais traitements et aux pseudo-expériences médicales réalisées par les médecins d'Auschwitz. Le Convoi XII a peut-être fait l'objet d'une sonderaktion (« action spéciale ») qui pouvait prendre la forme de « vaccinations » en masse qui décimaient rapidement les cobayes humains qui mouraient de fièvre.

La famille d'Icek Glogowski, sa femme et ses trois enfants, Elka, 9 ans, Simon, 7 ans, et Léon, 5 ans, sont arrêtés le 3 septembre 1942 et déportés par ce convoi.

RéférencesModifier

  1. Maxime Steinberg, Un pays occupé et ses juifs : Belgique entre France et Pays-Bas, Gerpinnes, Quorum, , 314 p. (ISBN 978-2-873-99014-5, OCLC 263411514).
  2. Maxime Steinberg, La persécution des Juifs en Belgique (1940-1945, Bruxelles, Editions Complexe, coll. « Questions à l'histoire », , 316 p. (ISBN 978-2-804-80026-0, OCLC 255094611, lire en ligne).
  3. Caserne Dossin.be.

Voir aussiModifier