Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contrebia.

Contrebia Belaisca
Contrebia Belaisca
Localisation de Contrebia Belaisca
Localisation
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Coordonnées 41° 30′ 54″ nord, 1° 01′ 55″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Contrebia Belaisca
Contrebia Belaisca

Contrebia Belaisca était un oppidum celtibère, localisé à Cabezo de las Minas, près de Botorrita, dans la province de Saragosse. Le site peut être aussi nommé Contebacom Bel[1].

Sommaire

HistoireModifier

L'existence du lieu habité est témoignée, par l'archéologie, dès le Ve siècle av. J.-C. jusqu'au milieu du Ier siècle av. J.-C. (49 av. J.-C. ?). La cité est assiégée, prise et tous ses habitants sont massacrés lors de la Première Guerre celtibère par le proconsul Tiberius Sempronius Gracchus. La cité est totalement détruite après la victoire de Jules César sur les pompéiens à Ilerda (Lérida) en 49 av. J.-C., car la cité se trouve sous les boulets de pierre des catapultes et elle dispose pour sa défense d'un fossé et d'une double muraille.

ArchéologieModifier

 
Ensemble architectural de Contrebia Belaisca.

Les campagnes de fouilles ont permis de découvrir un ensemble important architectural sur la partie supérieure du plateau, les archéologues pensent qu'il avait une fonction politico-religieuse.

Sur ce lieu, une série de plaques de bronze a été découvertes dans les années 1970 ont avec des inscriptions dans une langue celtibère : les plaques de Botorrita, qui permettent de garantir le nom de Contrebia Belaisca ou de Balaisca. Francisco Villar et Charles Jordán en 2001 affirment que les dits bronzes étaient une archive de justice d'une sorte de district juridique. De ce fait, ils émettent la possibilité que Contrebia Belaisca puisse se traduire en latin comme Conuentus Bellorum ou « une réunion des Belli ». Ainsi Contrebia serait la tête du système judiciaire des Belli, un village celte.

Notes et référencesModifier

  1. (es) Digital Atlas of the Roman Empire sur lu.se. Consulté le 28 décembre 2017.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (es) A. Beltrán et A. Tovar, Contrebia Belaisca, Saragosse, .

Lien externeModifier