Le contexte social, le climat social, l'environnement social, ou le milieu social fait référence à l’environnement physique et social immédiat dans lequel se produit une situation donnée.

Historique de la notion de contexte socialModifier

DéfinitionsModifier

Bien que les termes soient assez similaires, le milieu et l'environnement social n'implique pas nécessairement de prendre en compte l'histoire; ce que permet la notion de « contexte ». Il sera alors question de contexte « historique » ou « sociohistorique ».

  • Contexte social : Permet de prendre en compte l'historicité, permettant de situer dans le temps et l'espace, les situations et ou les acteurs.
  • Milieu social : Désigne un environnement spécifique tel que le milieu universitaire, le milieu familial, etc.
  • Environnement social : Plus usité en sciences de la santé, il exclu ce qui relève de l'environnement biophysique, dans l'étude des facteurs de risque en santé publique pour désigner ce qui relève du social; c'est-à-dire d'éléments culturels, politiques, économiques, relationnels, géographique, etc.

En psychologie sociale l'auto-catégorisation implique des cognitions entre soi, les autres ainsi que le contexte social[1].

NetdomModifier

En sociologie des réseaux, un « netdom » (pour network-domain) est similaire à la notion de contexte social tel que présentée chez Georg Simmel via sa notion de cercle social[2],[3].

Déterminant social de santéModifier

Les personnes les plus pauvres ont une espérance de vie plus courte et sont plus souvent malades que les riches, en en cherchant la cause de puis plus de 30 ans, cette disparité est aujourd'hui vue comme relevant principalement de l'environnement social[4].

L’environnement social est un déterminant social de santé qui a en conscéquence un effet sur la santé[5]. Il comprend les conditions de vie et de travail, la situation financière, le bagage éducatif et les groupes sociaux dont une personne fait partie[5].

Pour l'INSPQ (Centre d'expertise et de référence en santé publique), l'environnement social implique principalement les réseaux et le soutien social d'une part, et d'autres par les stéréotypes et l'exclusion sociale[6]. Selon les études, l'environnement social compte pour 50% des facteurs déterminants en santé publique[7].

Notes et référencesModifier

  1. (en) John C. Turner, Penelope J. Oakes, S. Alexander Haslam et Craig McGarty, « Self and Collective: Cognition and Social Context », Personality and Social Psychology Bulletin, vol. 20, no 5,‎ , p. 454–463 (ISSN 0146-1672, DOI 10.1177/0146167294205002, lire en ligne, consulté le 7 décembre 2018)
  2. Degenne, Alain., Les réseaux sociaux, Paris, Armand Colin, , 294 p. (ISBN 2-200-26662-6 et 9782200266622, OCLC 57127633, lire en ligne)
  3. Grossetti, Michel Godard, Frédéric, "Harrison White : des réseaux sociaux à une théorie structurale de l'action. (OCLC 770718000, lire en ligne)
  4. Marmot, Michael, 1945- editor. Wilkinson, Richard G., editor., Social determinants of health, , 376 p. (ISBN 978-0-19-856589-5 et 0198565895, OCLC 974374637, lire en ligne)
  5. a et b Environnement social, site de l’Union européenne sur la santé. Consulté le 9 mai 2008
  6. « Principaux déterminants de la santé - Environnement social », sur INSPQ (consulté le 7 décembre 2018)
  7. « Déterminants de la santé », sur INSPQ (consulté le 7 décembre 2018)