Constellation circumpolaire

Les filés des étoiles circumpolaires capturés par une exposition de longue durée.

En astronomie, les constellations circumpolaires sont des constellations qui ne disparaissent jamais sous l’horizon du spectateur. Considérées comme un effet important en astronomie, elles sont différentes des constellations saisonnières. Les constellations circumpolaires restent dans le ciel.

À cause de la rotation de la Terre et de son orbite autour du Soleil, on divise les étoiles et les constellations en deux groupes. Certaines étoiles et constellations ne se lèvent et ne se couchent jamais : elles sont dites « circumpolaires ». Toutes les autres sont des étoiles et des constellations saisonnières. Selon votre latitude, une étoile ou constellation sera circumpolaire ou saisonnière. Dans l’hémisphère nord, on sera toujours capable d’observer les étoiles et constellations du cercle circumpolaire septentrional, tandis que dans l’hémisphère sud, on sera toujours capable d’observer les étoiles et constellations du cercle circumpolaire méridional.

Le pôle nord céleste, actuellement marqué par Polaris, a toujours un azimut égal à zéro. De plus, son altitude pour un endroit donné est fixé et sa valeur est obtenue grâce à la formule suivante : A = 90 - Ø[Quoi ?]. Toutes les étoiles avec une déclinaison inférieure à A ne sont pas circumpolaires.

Elles sont également visibles toute l’année à cet emplacement. Depuis le Pôle Nord, toutes les constellations au nord de l’équateur céleste, (toutes les constellations pleinement visibles) sont circumpolaires et il en va de même avec le Pôle Sud. Depuis l’équateur, il n’y a pas de constellations circumpolaires. Depuis des latitudes mi-nord (40–50°N), les constellations circumpolaires peuvent inclure la Grande Ourse, la Petite Ourse, le Dragon, Céphée, Cassiopée et la constellation de la Girafe, pas très connue.

Voir aussiModifier