Ouvrir le menu principal

Constantin VI
Empereur byzantin
Image illustrative de l’article Constantin VI
Solidus de Léon IV et de son fils Constantin VI.
Règne
-
16 ans, 11 mois et 10 jours
Période Isauriens
Précédé par Léon IV le Khazar
Suivi de Irène l'Athénienne
Biographie
Naissance 771
Constantinople
Décès 797 (~26 ans)
Constantinople
Père Léon IV le Khazar
Mère Irène l'Athénienne
Épouse Marie d'Amnia
Théodote
Descendance Euphrosyne
Léon
Irène
Empereur byzantin

Constantin VI, (en grec Κωνσταντῖνος ΣΤ′), dit l'Aveugle (né en 771 et mort en 797) est un empereur byzantin de 780 à 797.

BiographieModifier

Constantin est le fils de Léon IV et d'Irène l'Athénienne, co-empereur dès 776, couronné après la mort de son père en 780, il règne sous la tutelle de sa mère la basileus Irène, couronnée en même temps que lui. Celle-ci, en son nom et au nom de son jeune fils, décide de renforcer les liens avec Rome et réunit un concile dans l'église des Saints-Apôtres, à Constantinople ; mais le concile échoue. L'année suivante, en septembre 787, Irène, soutenue par le pape Adrien Ier et par le patriarche Taraise de Constantinople, réunit un nouveau concile, cette fois œcuménique, à Nicée, qui met officiellement et définitivement fin à l'iconoclasme en rétablissant le culte des images.

Il épouse en 788, Marie d'Amnia (Marie l'Arménienne), qui lui donne deux enfants : Euphrosyne, qui épouse ultérieurement Michel II, et Irène.

Réunissant autour de lui les opposants d'Irène, sa mère, il faillit être victime, de sa part, d'un coup d'État en 790 : les régions d'Asie mineure refusent cependant de reconnaître sa mère comme impératrice et Constantin VI est acclamé comme le seul souverain de Byzance. Irène est confinée dans un palais tandis que son principal ministre, l'eunuque Staurakios, est tonsuré et banni.

Il est vaincu par les Bulgares en 792, puis par les Arabes en 797 ; confiant le pouvoir à sa mère et faisant mutiler ses oncles, il s'aliène toute l'aristocratie byzantine.

Devenu impopulaire dans l'armée, dont le soulèvement lui a permis en 790 de se débarrasser de la régence, il divorce de Marie d'Amnia (qui est exilée dans un couvent) pour se remarier avec Théodote ; ce second mariage (dont naît un fils, Léon, mort au berceau en 797) lui aliène le parti monastique, qui craignait ses désirs de retour à l'iconoclasme.

Le au matin[réf. nécessaire], des conjurés s'introduisent dans le Grand Palais et lui crèvent les yeux. Il est déporté hors de Constantinople, enfermé dans un monastère où il meurt, probablement peu après, de ses blessures.

Union et postéritéModifier

Constantin a eu deux épouses :

  1. Marie d'Amnia ou Marie l'Arménienne, dont :
  2. Théodote, dont :
    • Léon (mort en 797).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :