Ouvrir le menu principal

Consolidated P2Y

Hydravion de patrouille maritime américain de la Seconde Guerre mondiale

Consolidated P2Y
(caract. P2Y-3)
Vue de l'avion.
Un Consolidated Model 22 (P2Y) de l'US Navy en vol.

Constructeur Drapeau : États-Unis Consolidated Aircraft Corporation
Rôle Hydravion de patrouille maritime[1],[2]
Statut Retiré du service
Premier vol
Date de retrait
Nombre construits 78 exemplaires[3],[1]
Équipage
5 membres
Motorisation
Moteur Wright R-1820-90
Nombre 2
Type Moteurs à 9 cylindres en étoile
Puissance unitaire 750 ch, soit 559 kW
Dimensions
Envergure 30,48 m
Longueur 18,82 m
Hauteur 5,82 m
Surface alaire 140,65 m2
Masses
À vide 5 792 kg
Maximale 11 460 kg
Performances
Vitesse de croisière 189 km/h
Vitesse maximale 240 km/h
Plafond 4 265 m
Vitesse ascensionnelle 198 m/min
Rayon d'action 950 km
Endurance 10 heures à 165 km/h
Charge alaire 41,18 kg/m2
Armement
Interne • 1 mitrailleuse mobile défensive Browning M1919 de 7,62 mm (calibre .30) montées en position avant
• 2 mitrailleuses mobiles défensives Browning M1919 de 7,62 mm (calibre .30) montées en position dorsale
Externe 907 kg de bombes ou charges de profondeur
Le Martin XP2M-1.
Un P3M-2 construit par Martin, stationné sur la base aéronavale de Pensacola.

Le Consolidated P2Y était un hydravion de patrouille maritime sesquiplan[2] américain du début des années 1930. Conçu par la Consolidated Aircraft Corporation, il était doté d'une aile parasol recouverte de tissu, et sa coque était en aluminium.

Sommaire

Conception et développementModifier

Initialement conçu pour participer à une compétition de l'US Navy datant du , le prototype XPY-1 (Model 9) fut conçu par le captain Dick Richardson et par Isaac M. « Mac » Laddon (en). La construction débutant en , l'avion fut prêt à effectuer son premier vol à la fin de la même année. Le lieutenant A. W. Gorton effectua le premier vol à partir de la base de soutien d'Anacostia, à Washington, DC[4].

Le contrat de production fut ouvert à la concurrence, et la Glenn L. Martin Company doubla Consolidated et remporta le contrat pour construire l'avion, sous les désignations de Martin P3M-1 et P3M-2[4]. Trois P3M-1 et six P3M-2 furent construits[5]. Un XP2M-1 fut également construit, de conception assez similaire au P2M-1 mais étant propulsé par trois moteurs Wright R-1820 Cyclone. Après la suppression du troisième moteur, il fut redésigné XP2M-2[6]. L'idée d'un troisième moteur sur le XPY-1 avait été étudiée puis rejetée par le personnel du Bureau of Aeronautics (BuAer) de la marine américaine[7].

Un nouveau contrat fut placé par l'US Navy, le , pour le prototype d'une version améliorée du XPY-1 (Model 9), désigné « Model 22 Ranger » par Consolidated. Incluant des caractéristiques du Model 16 Commodore, telles qu'un fuselage fermé[1], et désigné XP2Y-1 par la Navy, ce nouveau prototype possédait la même aile parasol de 100 pieds (30,48 m) d'envergure, mais devint un sesquiplan avec une aile plus petite montée en position inférieure, au sommet de la coque, remplaçant les mats qui supportaient les pontons stabilisateurs sur le XPY-1. Deux moteurs en étoile Wright R-1820-E1 Cyclone étaient situés assez près en-dessous de l'aile supérieure et possédaient des carénages à corde étroite. Un troisième moteur, identique aux deux autres, fut monté sur un support le long de l'axe longitudinal au-dessus de l'aile, mais il fut retiré après le premier essai en [3].

La Navy commanda 23 P2Y3 de série, similaires aux P2Y-2 qui furent modifiés à partir de la série initiale de P2Y-1.

Carrière opérationnelleModifier

La marine américaine commanda 23 P2Y-1 le . Ils entrèrent en service à partir du milieu de l'année 1933 avec les escadrons VP-10F et VP-5F (en), qui effectuèrent de nombreux vols classiques de formation à longue distance[1]. Au-moins 21 P2Y-1 furent modifiés en P2Y-2 en 1936 et utilisés par les escadrons VP-5F et VP-10F (en) jusqu'en 1938, date à laquelle ils furent transférés aux escadrons VP-14 (en) et VP-15 (en).

Les premiers P2Y-3 arrivèrent à l'escadron VP-7F (en) en 1935, et cette version fut également utilisée par le VP-4F (en) à Pearl Harbor. En 1939, cette version était utilisée par les escadrons VP-19 (en), VP-20 (en) et VP-21 (en). Fin 1941, tous les P2Y-2 et P2Y-3 avaient été retirés des escadrons opérationnels et étaient stationnés à Pensacola[3].

La force aérienne colombienne utilisa un unique Commodore P2Y comme bombardier au cours de la guerre colombo-péruvienne de 1932-1933.

Le Service aérien de la Marine impériale japonaise évalua le P2Y sous la désignation d'« hydravion Consolidated Type C expérimental naval ». Sa désignation abrégée était « HXC »

VersionsModifier

 
Un P2Y-3 de l'escadron VP-43 sur la base aéronavale de Jacksonville, en 1941.
  • XP2Y-1 : Prototype produit à un exemplaire[3] ;
  • P2Y-1 : Version pour l'US Navy du Commodore. 23 exemplaires furent commandés le , et furent livrés à l'escadron de patrouille no 10 (VP-10) le [4] ;
  • P2Y-1C : Un exemplaire livré à la Colombie en [3] ;
  • P2Y-1J : Un exemplaire livré au Japon en [3] ;
  • XP2Y-2 : Prototype produit à un exemplaire[3] ;
  • P2Y-2 : Un exemplaire du P2Y-1 équipé de moteurs R-1820 plus puissants carénés à l'intérieur des bords d'attaque des ailes. D'autres -1 furent convertis de la même manière en 1936[4] ;
  • P2Y-3 : Version de production du -2. Un total de 23 exemplaires de cette version furent commandés, le , et ils entrèrent en service dans l'escadron VP-7 au début de l'année 1935[4].

UtilisateursModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) Eden et Moeng 2002, p. 481.
  2. a et b (en) David Hanson, « Consolodated P2Y », American Aircraft of World War II, (consulté le 19 septembre 2017).
  3. a b c d e f et g (en) Swanborough et Bowers 1976.
  4. a b c d et e (en) Donald 1997, p. 268.
  5. (en) J. Rickard, « Martin P3M flying boat », HistoryOfWar.org, (consulté le 19 septembre 2017).
  6. (en) Johnson 2011, p. 154-156.
  7. (en) O'Neill et Hood 1973, p. 108, 290.
  8. (es) « Anfibios e hidroaviones de la aviacion naval - "Consolidated P2Y-3A" », Histarmar (consulté le 19 septembre 2017).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Paul Eden et Soph Moeng, The complete Encyclopedia of World Aircraft, Londres, Amber Books Ltd., , 1152 p. (ISBN 0-7607-3432-1).
  • (en) Gordon Swanborough et Peter M. Bowers, United States Navy aircraft since 1911, Londres, Putnam, , 2e éd. (ISBN 0370100549).
  • (en) David Donald, The complete encyclopedia of world aircraft, New York, États-Unis, Barnes & Noble Books, , 928 p. (ISBN 0-7607-0592-5).
  • (en) E. R. Johnson, United States Naval Aviation, 1919–1941: Aircraft, Airships and Ships Between the Wars, Jefferson, Caroline du Nord, États-Unis, McFarland, , 352 p. (ISBN 9780786485857, présentation en ligne, lire en ligne).
  • (en) Ralph A. O'Neill et Joseph F. Hood, A Dream of Eagles, Boston, États-Unis, Houghton Mifflin Company, , 1re éd., 324 p. (ISBN 0395166101, EAN 978-0395166109, présentation en ligne).
  • (en) Steve Ginter, Consolidated P2Y Ranger, Californie, États-Unis, Ginter Books, coll. « Naval Fighters » (no 96), , 1re éd. (ISBN 978-0-9892583-1-9, présentation en ligne).
  • (en) David Donald et Jon Lake, Encyclopedia of World Military Aircraft, Londres, AIRtime Publishing, (ISBN 1-880588-24-2).
  • (en) Michael John Haddrick Taylor, Bill Gunston et al. (préf. John W.R. Taylor), Jane's encyclopedia of aviation, Londres, Studio Editions, , 948 p. (ISBN 978-1-851-70324-1, OCLC 28177024).
  • (en) David Donald, The complete encyclopedia of world aircraft, New York, États-Unis, Barnes & Noble Books, , 928 p. (ISBN 0-7607-0592-5).
  • (en) William T. Larkins, Battleship and Cruiser Aircraft of the United States Navy, Atglen, Pennsylvanie, États-Unis, Schiffer Books, Inc., (ISBN 0-7643-0088-1, OCLC 35720248).
  • (en) William F. Trimble, Attack from the Sea: A History of the U.S. Navy's Seaplane Striking Force, Annapolis, Maryland, États-Unis, Naval Institute Press, , 196 p. (ISBN 1-59114-878-2, EAN 9781591148784, présentation en ligne).
  • (en) Ray Wagner, American Combat Planes, Garden City, New-York, États-Unis, Hanover House, , 1re éd. (ASIN B0007DNHZK).
  • (en) Van Fleet, Clarke, William J. Armstrong, E.R. Seymour et W.L. McDonald, United States Naval Aviation 1910–1980, vol. NAV AIR 00-80P-1, Washington, États-Unis, Government Printing Office, , 3e éd., 547 p. (ASIN B000QB7T3O, présentation en ligne).

Liens externesModifier