Ouvrir le menu principal

Conservatoire à rayonnement régional de Bayonne

conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Ne pas confondre avec les conservatoires homonymes de Paris 13e et de Levallois-Perret

Conservatoire à rayonnement régional de Bayonne
Généralités
Création 1876
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 43° 28′ 51″ nord, 1° 29′ 13″ ouest
Adresse 29, cours du Comte de Cabarrus
64100 Bayonne
Site internet http://www.cmdt-ravel.fr
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Type Établissement public d'enseignement artistique spécialisé
Pouvoir organisateur Agglomération Côte Basque-Adour, département des Pyrénées-Atlantiques, région Nouvelle-Aquitaine, État
Directeur Michaël Gavazzi
Population scolaire 1 700 élèves (2012)
Enseignants 80 professeurs et assistants spécialisés d'enseignement artistique (2012)
Niveau Conservatoire à rayonnement régional
Formation Musique, danse, art dramatique (détails)
Options 1er, 2e et 3e cycle pratique amateur, 3e cycle spécialisé (DEM)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bayonne

(Voir situation sur carte : Bayonne)
Point carte.svg

Le conservatoire Maurice-Ravel est un conservatoire à rayonnement régional, établissement français d'enseignement artistique agréé et contrôlé par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication), représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il propose[1] trois spécialités, musique, chorégraphie et art dramatique (en partenariat avec le théâtre du Versant de Biarritz) répartis sur quatre sites situés à Bayonne, Biarritz, Hendaye et Saint-Jean-de-Luz.

Sommaire

HistoireModifier

Le conservatoire Maurice-Ravel fut créé en tant qu'école municipale de musique par arrêté municipal en date du 15 avril 1876, après conseil pris auprès du violoniste Delphin Alard, pour susciter des musiciens à l'orchestre du théâtre. Huit ans plus tard, cet établissement devenait École Nationale de Musique contrôlée pédagogiquement par l'État (voir arrêté du 10 mars 1884). Depuis, le conservatoire n'a jamais interrompu son activité même pendant la période des deux grands conflits mondiaux[2]. L'établissement devient CNR (Conservatoire national de région) dans les années 1990, appellation équivalente à l'actuel CRR (Conservatoire à rayonnement régional). À la fin des années 2000 sera pris l'initiative d'attacher le nom de Maurice Ravel à celui du conservatoire.

Directeurs successifsModifier

  • Ernest Jubin de 1876 à 1896[3]
  • Jean-Joseph-Gabriel Gabaston à partir de 1896[4]
  • Ermend-Bonnal de 1920 à 1942[5]
  • Eugène Portré de 1942 à 1946
  • Jean-François Curaudeau de 1946 à 1956
  • Louis Bertholon de 1958 à 1963
  • Gontran Dessagnes de 1964 à 1969
  • Roger Pouzet de 1970 à la fin des années 1980
  • Robert Delcroix de la fin des années 1980 à 1999
  • Xavier Delette de 1999 à 2005
  • Arnaud Péruta de 2005 à 2011
  • Michaël Gavazzi depuis le 15 août 2011[6]

Le CRR aujourd’huiModifier

Le conservatoire, et ses 80 professeurs, accueillent 1 700 élèves, répartis sur quatre sites, Bayonne (regroupant 900 élèves), Biarritz (profitant de la proximité du centre chorégraphique national Malandain-Ballet[7], la structure privilégie l’enseignement de la danse), Hendaye et Saint-Jean-de-Luz.

Diplômes délivrésModifier

Le conservatoire décerne un certificat d'études musicales, un Diplôme d'études musicales et un certificat d'études chorégraphiques[1].

EnseignementModifier

Dans le domaine musical, le conservatoire délivre un enseignement concernant les cordes (violon, alto, violoncelle, contrebasse), les bois (flûtes, hautbois, basson, saxophone, clarinette), les cuivres (cor, trompette, trombone, tuba) ainsi que les instruments polyphoniques (piano, accordéon, guitare, harpe, orgue, percussions). Des classes de chant, d’écriture et de composition musicales sont également organisées. De même l’enseignement de la musique ancienne (flûte à bec, clavecin, contrebasse baroque, viole de gambe et violon baroque) fait partie de la palette du conservatoire. Enfin, le chant, la musique et la danse traditionnels occupent une place privilégiée.

En musique, le conservatoire conformément à l'obligation de qualification de rayonnement régional avait jusqu'en 2014 deux départements : musique ancienne et musiques traditionnelles. Le département de musique ancienne a été supprimé en 2014-15.

La danse classique et la danse contemporaine font partie de l’offre chorégraphique du conservatoire.

AdministrationModifier

Outre la participation de l’État, représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC), le conservatoire est financé par le syndicat mixte pour le fonctionnement du conservatoire à rayonnement régional Maurice-Ravel, dont le siège est à Bayonne[8], et qui regroupe l’agglomération Côte Basque-Adour (Anglet, Bayonne, Biarritz, Bidart et Boucau) et les villes d’Hendaye et de Saint-Jean-de-Luz. Il perçoit également des subventions du conseil régional d'Aquitaine et du conseil général des Pyrénées-Atlantiques[1].

PartenariatsModifier

Le conservatoire bénéficie de plusieurs partenariats, en particulier celui de l’orchestre régional Bayonne-Côte basque, fondé officiellement le 1er janvier 1975[9], au sein duquel de nombreux professeurs participent, et qui constitue « la structure d'expression artistique des enseignants du conservatoire »[10]. La direction artistique de l’orchestre est d’ailleurs de la responsabilité du directeur du conservatoire[10] et les enseignants y ont la priorité.

Le conservatoire, en partenariat avec l’Éducation nationale, s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés, tant dans le domaine musical, chorégraphique que théâtral. À Bayonne, les écoles primaires Maurice-Ohana et Charles-Malégarie participent à ce programme, avec pour dominantes respectives, la musique et le théâtre. De même, les écoles Jules-Ferry (plus particulièrement pour la danse) et du Braou (art dramatique principalement) de Biarritz, Évariste-Galois (chant choral en particulier) d’Anglet, se sont associées à la démarche. Les collèges Marracq (Bayonne) et Jean-Rostand (Biarritz - horaires facilités) font également partie de l’initiative[10].

Des manifestations sont également organisées en collaboration avec des organismes locaux, tels que l'association Bayonne Centre ancien, la compagnie Lézards qui bougent et le Musée basque et de l'histoire de Bayonne lors de la production Musique in Situ (17 septembre 2011 - 9 juin 2012)[1].

Liste des anciens élèves du conservatoireModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier