Conseil national de recherches Canada

organisation gouvernementale de recherche et développement du Canada

Le Conseil national de recherches Canada (abrégé en CNRC ou NRC en anglais) est une organisation gouvernementale constituant le principal organisme de recherche et développement du Canada.

Logo du CNRC
Logo du CNRC
Nom officiel Conseil national de recherches Canada / National Research Council Canada
Pays Drapeau du Canada Canada
Siège social 1200, chemin de Montréal Ottawa (Ontario) K1A 0R6,

Tél.: 613-993-910

Création 1916
Effectif 4 000 employés + 1 500 travailleurs invités
Budget annuel il était prévu en 2013 à environ 900 millions $
Directeur général Iain Stewart

HistoriqueModifier

Cette institution a été créée en 1916. Elle a tout d'abord eu un rôle de conseil auprès du gouvernement canadien. Au cours des années 1930, elle a commencé à mener des travaux de recherche scientifique de plus grande ampleur et ses premiers laboratoires furent construits à Ottawa. Durant la Seconde Guerre mondiale, le CNRC a connu une croissance rapide et a participé de manière majeure à l'explosion de la recherche fondamentale et appliquée au Canada de 1945 à 1965. Parmi d'autres inventions, les chercheurs du CNRC ont notamment mis en place le premier stimulateur cardiaque (1951), la première horloge atomique au césium (1958), et développé une variété de colza (1974) [1]. Initialement appelé « Conseil national de recherches du Canada », l’image de marque a été changée en « Conseil national de recherches Canada » , bien que l’ancienne appellation soit encore utilisée ici et là, incluant par le CNRC lui-même [2].

Le CNRC développe maintenant de nombreux partenariats en recherche et développement avec des organismes du secteur public comme du secteur privé, au Canada et dans l'ensemble du monde. Il participe par exemple au fonctionnement du laboratoire de physique nucléaire et des particules TRIUMF.

Au printemps 2013, le gouvernement Harper modifie les orientations du CNRC. Au lieu de la recherche fondamentale, celui-ci devra désormais travailler sur des projets qui sont immédiatement bénéfiques à la société ou à l'industrie[3].

Pendant la pandémie de Covid-19 au Canada, le CNRC construit le Centre de production de produits biologiques à Montréal, pour produire des vaccins[4].

De nombreux organismes gouvernementaux sont à l'origine des émanations du CNRC qui ont pris leur indépendance, notamment :

Bourse Jeune EntrepriseModifier

Chaque année, le CRNC distingue plusieurs entreprises au sein de son « Parcours Jeune Entreprise »[5]. Les lauréats reçoivent une bourse d’aide au développement.

Parcours Jeune Entreprise 2018Modifier

  • Beeye
  • Boomrank
  • Hardbacon
  • Merinio
  • Nexapp
  • Novatize
  • Retnia
  • Rum&Code
  • Third Bridge Inc.
  • UEAT

Parcours Jeune Entreprise 2019Modifier

  • B2B Quotes
  • Allié RH
  • JITbase
  • PairConnex
  • UEAT

Parcours Jeune Entreprise 2020Modifier

  • eLab
  • Flow
  • PerformWeb
  • Shapeshift3D
  • Umaneo

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. CNRC, « Réalisations », (image 37)
  2. Voir par exemple « À propos du CNRC »
  3. La Presse, 7 mai 2013, Le Conseil national de recherches devra servir l'industrie; Le Devoir, 29 mars 2013, Ottawa abandonne la recherche fondamentale pour mieux servir les entreprises
  4. « Un premier centre de production de vaccins au Canada », sur TVA Nouvelles, (consulté le )
  5. « Bourses Jeunes entreprises », sur AQT (consulté le )