Ouvrir le menu principal

Conrad Haußmann

personnalité politique allemande
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hausmann.
Conrad Haußmann
Haussmann Conrad 1907.JPG
Fonctions
Député au Reichstag sous la république de Weimar
Membre du Reichstag de l'Empire allemand
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
StuttgartVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Friedhof Heslach (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Partis politiques
Friedhof Heslach, Friedrich Conrad Haussmann, 1.jpg
Vue de la sépulture.

Conrad Haußmann (parfois écrit Konrad ; né le à Stuttgart - mort le à Stuttgart), d'abord militant du Verband für internationale Verständigung, fut membre du DDP, et devint un parlementaire influent de la république de Weimar : élu député et cela jusqu'à sa mort, il fit partie du Reichstag dont il fut le vice-président.

Sommaire

BiographieModifier

FormationModifier

Haußmann est issu d'une famille du Wurtemberg imprégnée des idéaux démocratiques. Son père Julius Haußmann avait pris part à la Révolution de 1848 dans le Royaume de Wurtemberg. Après avoir passé l'Abitur dans sa ville natale de Stuttgart, Conrad Haußmann poursuivit ses études de droit à l'école cantonale de Zurich, puis à l'Université Louis-et-Maximilien de Munich, à l’Université Humboldt de Berlin et à l’université de Tübingen et fut nommé en 1883 juge au tribunal de Stuttgart. En 1907, il fonda avec son ami Hermann Hesse et Ludwig Thoma le journal politico-littéraire März, où il écrivait sous le pseudonyme de Heinrich Hutter. Haußmann, très impliqué dans la réconciliation franco-allemande, invita des auteurs français comme Anatole France ou Jean Jaurès à rédiger des articles pour son journal.

Militant politiqueModifier

Haußmann milita dès sa jeunesse au Volkspartei de Wurtemberg, qui devint en 1910 la branche régionale du Parti populaire progressiste. À la fin de la Première Guerre mondiale, il fut l'un des fondateurs du Parti démocrate allemand (DDP) et joua un rôle décisif dans l'adhésion des Démocrates du Wurtemberg à son mouvement.

Député au ReichstagModifier

Haußmann fut, de 1889 à sa mort, député au Landtag (de) de Wurtemberg ; en 1918, il était élu à la Chambre Basse des États Royaux du Royaume de Wurtemberg, puis de 1919 député du Landtag (de) de l’État libre populaire de Wurtemberg.

De 1890 à 1918, il fut député au Reichstag, élu de la 9e circonscription du Wurtemberg (Oberamt de Balingen, de Rottweil, de Spaichingen, de Tuttlingen). En 1919-20, il prit part à l’Assemblée nationale de Weimar, dont il fut même vice-président. À ce titre, il rédigea le préambule de la nouvelle loi constitutionnelle (Ausschuß zur Vorberatung des Entwurfs einer Verfassung des Deutschen Reichs). Il conserva jusqu'à sa mort son mandat de député au Reichstag.

Emplois publicsModifier

Haußmann fut secrétaire d’État du cabinet Max von Baden en 1918. Son fils Wolfgang Haußmann (1903–1989) sera ministre de la Justice du Bade-Wurtemberg de 1953 à 1966.

BibliographieModifier

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Conrad Haußmann » (voir la liste des auteurs).
  • Reinhold A. Helmut Franz: Das Problem der konstitutionellen Parlamentarisierung bei Conrad Haußmann und Friedrich von Payer. Göppingen 1977.
  • Karin Rabenstein-Kiermaier: Conrad Haußmann (1857–1922). Leben und Werk eines schwäbischen Liberalen. 1993, (ISBN 3631457979)
  • Jürgen Frölich: Conrad Haußmann (1857-1922). In: Reinhold Weber/Ines Mayer (Hrsg.): Politische Köpfe aus Südwestdeutschland. Stuttgart 2005, S. 43-54.