Congrès islamique canadien

Le Congrès islamique canadien (CIC), en anglais Canadian Islamic Congress, était une association islamique canadienne qui constituait une des plus importantes organisations musulmanes dans ce pays[1]. Elle a été décrite comme étant plus traditionnelle que le congrès musulman canadien et l'union musulmane canadienne, qui sont généralement plus libérales. Le CIC a fait l'objet de plusieurs controverses concernant Daniel Pipes[2], ses relations avec les médias canadiens, les caricatures de Mahomet, la guerre en Afghanistan[3], le vote voilé[4], le tribunal de la charia[5], l'islamophobie, et le financement des écoles publiques.

Congrès islamique canadien
Cadre
Type
Pays

RéférencesModifier

  1. Denise Helly, « Le traitement de l’islam au Canada. Tendances actuelles », Revue européenne des migrations internationales, vol. vol. 20, no 1,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Daniel Pipes, « An Islamist Apology », The New York Sun,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Allan Woods, « Manley's war panel flooded with proposals; Advisory group on Canada's role in Afghanistan extends its deadline for public comment by a week », Toronto Star,‎
  4. (en) Joan Bryden, « New bill to ban veiled voters », Globe and Mail,‎
  5. « L'Ontario refuse d'instaurer la charia et revient sur les tribunaux religieux », Le Monde,‎ (lire en ligne)