Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Conférence d'Ypres

La conférence d'Ypres est une réunion qui se déroula le à Ypres, ville belge située sur le canal de l'Yser.

Elle avait pour objectif de constituer une manœuvre afin de rétablir la jonction entre les troupes alliées combattant en Belgique et celles combattant sur le front de la Somme durant la bataille de France.

Cette réunion dans un contexte de déroute pour les armées alliées battues par la rapidité et la puissance de leurs adversaires fit se réunir le roi des Belges Léopold III le générallissime français Weygand, et le général Billotte. Lord Gort, chef du corps expéditionnaire britannique, était absent des débats et arriva en retard après la fin de ceux-ci.

Lorsque la discussion s'acheva, vers 20 h 0, on avait décidé de regrouper les forces alliées sur un nouveau front : Valenciennes, Escaut français, ancienne position frontière de Maulde à Halluin, Lys. Belges et Français devaient relever trois des divisions britanniques. Mais il fut impossible de prévoir plus de cinq divisions pour une offensive au sud, qui ne pourrait débuter que le 23. La bataille d'Arras fut finalement lancé avec des moyens réduit le 21 mai.

Le général Billote décédera des suites d'un accident de la circulation au retour de cette conférence. Le général Blanchard, son successeur à la tête du 1er groupe d'armées, n'apprit que le lendemain à midi les décisions prises en commun et les mesures qui en découlaient. Les choses allèrent d'ailleurs si vite, que ni Weygand ni Blanchard ne purent exercer le moindre contrôle sur les armées du nord et chacune opéra donc indépendamment jusqu'à l'issue de la campagne[1].

Finalement, cette conférence ne changea rien au cours de la campagne de France et n'empêcha pas l'effondrement des armées française et belge.

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Léon Charles, Les forces armées belges au cours de la Deuxième Guerre mondiale 1940-1945, Renaissance du livre, , 114 p.