Confédération sud-américaine de volley-ball

Confédération sud-américaine de volley-ball
Image illustrative de l’article Confédération sud-américaine de volley-ball

Sigle CSV
Création 1946
Président Ary Graça Filho
Siège Rio de Janeiro, Brésil
Nations membres 12 nations associées
Site internet http://www.voleysur.org/

La Confédération Sud-Américaine de Volleyball est la fédération continentale gérant le volley-ball en Amérique du Sud. Elle est basée à Rio de Janeiro au Brésil.

HistoriqueModifier

Les origines de la CSV sont encore disputées. Certains affirment qu'elle a été fondée à Buenos Aires (Argentine) le  ; certains qu'elle a été fondée à Rio de Janeiro (Brésil) le 3 juillet de la même année. Quoi qu'il en soit, elle a été créée avant la Fédération Internationale de Volleyball elle-même, et est la plus ancienne de toutes les confédérations continentales de volley-ball.

Jusqu'à maintenant, la CSV a eu un total de huit président, tous sauf un issus de fédérations nationales ayant eu une tradition de volley-ball : Brésil, Pérou, Argentine, Venezuela et Colombie, qui est l'exception. Après l'élection du président actuel, le Brésilien Aray Graça Filho, le siège de la CSV a été déplacé de Lima au Pérou à Rio de Janeiro au Brésil.

La CSV dirige les fédérations nationales de volley-ball situées en Amérique du Sud, et organise les compétitions continentales comme les Championnats d'Amérique du Sud (première édition en 1951) et les Jeux Pan-Américains, parfois en accord avec d'autres confédérations et avec la FIVB. Elle prend également part à l'organisation de tournois de qualification pour des événements majeurs comme les Jeux Olympiques ou les Championnats du monde, et pour les compétitions internationales accueillies par une de ses fédérations affiliées.

ÉquipesModifier

Dernièrement, la seule fédération nationale d'Amérique du Sud qui obtient des résultats dans les compétitions internationales est le Brésil, qui maintient un programme de développement pour les volley-ball masculin et féminin.

L'Argentine a une certaine tradition dans le volley-ball masculin, mais a montré des signes nets de déclin : ces dernières années, le Venezuela l'a menacée de prendre sa deuxième place dans l'ordre continental.

La médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Séoul, le Pérou, a eu dans les années 1980 une très forte équipe féminine. Son niveau a toutefois diminué jusqu'à devenir moyen après la retraite de joueuses telles que Natalia Malaga, Rosa Garcia et Gabriela Perez Del Solar.

Fédérations affiliéesModifier

Pays Fédération
  Argentine Federación Argentina de Voleibol
  Bolivie Federación Boliviana de Voleibol
  Brésil Confederação Brasileira de Voleibol
  Chili Federación de Voleibol de Chile
  Colombie Federación Colombiana de Voleibol
  Équateur Federación Ecuatoriana de Voleibol
  Guyane française Ligue de Guyane de Volley-Ball
  Guyana Guyana Volleyball Federation
  Paraguay Federación Paraguaya de Voleibol
  Pérou Federación Peruana de Voleibol
  Uruguay Federación Uruguaya de Voleibol
  Venezuela Federación Venezoelana de Voleibol

Articles connexesModifier

Liens externesModifier