Confédération générale de la production française

La Confédération générale de la production française (CGPF) était une organisation patronale française créée le à l'initiative d'Étienne Clémentel, Ministre du Commerce et de l'Industrie pendant et après la Première Guerre mondiale[1], en vue de fédérer les diverses corporations patronales.

Confédération générale de la production française
Histoire
Fondation
Dissolution
Successeur
Cadre
Type
Pays

Le , en tant que principale organisation représentative du patronat, la CGPF ratifia, sous la pression des grèves, avec la Confédération générale du travail les accords Matignon emblématiques du Front populaire.

Le danger révolutionnaire écarté, de nombreuses voix, au sein du patronat, dénoncent la « capitulation » d’une CGPF « entrustée »[2], ce qui la conduit à se dissoudre et à être remplacée par la Confédération générale du patronat français[3] puis le Conseil national du patronat français (CNPF) en 1946 et le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) en 1998.

PrésidentsModifier

Son délégué général est Alexandre de Lavergne[Quand ?][4].

SourcesModifier

  • "Dictionnaire historique des patrons français", Flammarion, 2010