Le Condaghe (également condake, condaxi, fundaghe, etc.) un terme dans la langue sarde, qui vient de grec médiéval: κοntàkion[1], était un document administratif utilisé dans la Sardaigne byzantin et à l'époque des Judicats, environ entre les XIe et XIIIe siècles.

En outre, les condaghes représentent quelques-unes des premières preuve documentaire de la langue sarde.

La plupart des condaghes, compilées dans les «scriptorium» des diocèses et des monastères de l'île, ont été perdus, à l'exception de quelques-uns, entre lesquelles de San Pietro di Silki, de San Nicola di Trullas, de San Michele di Salvenor et de Santa Maria di Bonarcado (Bonarcado).

Liste des condaghes disponiblesModifier

BibliographieModifier

  • (en)Rosalind Brown, “The Sardinian Condaghe of S. Michele di Salvenor in the Sixteenth Century”, Papers of the british school at Rome, LI (1983); pp. 248-257.
  • (it) Virgilio Tetti, Il condaghe di S. Michele di Salvennor. Patrimonio e attività dell’abbazia vallombrosana, Sassari, 1997. (ISBN 88-7138-157-2)
  • (it)Paolo Maninchedda e Antonello Murtas (édition par), Il Condaghe di San Michele di Salvennor, Cagliari, CUEC 2003. (ISBN 88-8467-142-6)
  • (it) Mauro Maxia, Il Condaghe di San Michele di Salvennor, edizione e commento linguistico, Condaghes, Cagliari 2012. (ISBN 978-88-7356-185-9).
  • Maurizio Virdis, (it) « Il Condaghe di Santa Maria di Bonarcado », Ilisso edizioni (consulté le ) (Nuoro)
  • Paolo Merci, (it) « Il Condaghe di San Nicola di Trullas », Ilisso edizioni (consulté le ), (Nuoro), 2001
  • (it) Giuseppe Meloni, Andrea Dessì Fulgheri, Mondo rurale e Sardegna del XII secolo. Il Condaghe di Barisone II, Liguori Editore, (Naples), 1994
  • (it) Giuseppe Meloni, Il Condaghe di San Gavino, Cagliari, 2005

Notes et référencesModifier

  1. Ce terme se réfère à la baguette, autour de laquelle, a été enveloppé les parchemins, consolidés comme feuilles qui se chevauchent. Le terme est resté pour indiquer l'ensemble du document