Ouvrir le menu principal

Concours national des vins de Mâcon
Image associée à la récompense

Salon des vins de Mâcon, fin avril 2018
Nom original Concours des grands vins de France
à Mâcon
Prix remis médailles (or, argent et bronze)
Description distinction de vins
Organisateur Comité des salons et concours de Mâcon
Pays Drapeau de la France France
Date de création 1954
Site officiel concours-salons-vins-macon.com


Médaille d'Argent au Concours des Vins de Mâcon

Le Concours national des vins de Mâcon se déroule à Mâcon en Saône-et-Loire (Bourgogne). C'est une dégustation de vins, avec l'attribution de médailles pour les meilleurs vins, de toutes les régions viticoles françaises.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le concours est créé en 1954 par les membres du « comité de la foire des vins de France ».

La première année, 68 échantillons sont dégustés. Leurs nombres va augmenter avec les années pour atteindre 450 échantillons en 1964, 1 200 en 1970, environ 4 000 en 1975 et environ 10 000 sur les vingt dernières années (10 520 étant le record en 1989)[1]. Cette augmentation est à noter pour chaque appellation, les échantillons bordelais, par exemple, passant de 495 au début des années 1990, à 2 044 en 2017. Les vins de la vallée du Rhône représentaient la seconde région représentée, en nombre d'échantillons, en 2017, avec 1 318 bouteilles[2].

En 2000, le concours quitte le lycée viticole de Davayé pour le Parc des Expositions de Mâcon. En 2009, 2 200 jurés ont dégustés 10 126 échantillons de vins, pour attribuer 2 626 médailles[3].

DéroulementModifier

 
AOC côtes-de-provence commercialisé orné de sa médaille d'or Mâcon 2014

Il s'agit d'un concours viticole, se déroulant au mois d'avril de chaque année, qui repose dans la dégustation d'échantillons de vins, dans le but d'en sélectionner et d'attribuer des médailles aux meilleurs d'entre eux. Conformément au règlement du concours, revu et contrôlé annuellement par le ministère chargé de la consommation[4], ces échantillons de vins proviennent de toutes les régions viticoles de France, uniquement pour les vins en Appellation d'Origine Contrôlée (pas d'Indication géographique protégée).

Actuellement et en parallèle, ce concours se passe en même temps et sur le même lieu que la Foire des vins de Mâcon.

Présentation d'un vin au concoursModifier

La participation d'une cuvée au concours n'est pas automatique, elle est soumise au choix du vigneron souhaitant la présenter. Le vigneron peut, s'il le désire, ne présenter aucune cuvée jusqu'à la totalité des cuvées de son domaine, avec une limite du nombre de cuvées ou de millésimes présentés (6 échantillons maximum par cuvées, toutes couleurs et millésimes confondus, 30 maximum par producteurs)[4]. Il est à noter que la participation au concours n'est pas gratuite, le vigneron paie 70 € de frais de participation par échantillon. Les producteurs présentant des cuvées peuvent être aussi bien des domaines particuliers, des caves coopératives, des négociants producteurs, éleveurs, ou vinificateurs. Les cavistes ou simples revendeurs de vins ne peuvent donc pas présenter d'échantillons. L'inscription à une année de concours s'effectue fin entre la fin décembre et début janvier précédant. Cela permet au vigneron, s'il le souhaite, de proposer les vins de la dernière récolte, dont l'assemblage est définitif, et destiné à la consommation, datant de l'automne précédant (les vins médaillés proposés à la vente devant être conformes aux échantillons, les vins en cours d'assemblage ne sont pas acceptés). L'envoi des échantillons auprès de l'organisateur du concours se fait, suivant un calendrier précis, de mi-février, à fin mars[5].

En amont des dégustations du concours, les échantillons sont triés, classés, numérotés, recensés et stockés.

Participation des dégustateursModifier

Le jour du concours ce sont environ 2 000 dégustateurs provenant de toutes les régions françaises et même de l'étranger, qui dégustent puis notent les vins (les bouteilles sont masquées pour empêcher aux dégustateurs de voir l'étiquette des bouteilles). Pour l'édition 2017 du concours, sur les 2 160 jurés du concours, il est à noter la participation de 23 % de femmes, ce qui féminise toujours un peu plus les sélections, sans atteindre la parité dans les jurés. Étaient également présentant dans le jury 2017, 185 personnes de nationalités étrangères, venant de 20 pays différents[2]. La possibilité d'être juré lors du concours des vins de Mâcon fait l'objet de statut strict, le participant doit remplir au moins l'une des conditions suivantes [6]:

  • Appartenir à la filière viti-vinicole
  • Avoir suivi une formation à la dégustation
  • Être membre d’un club de dégustation
  • Participer à d’autres concours

Ces dégustateurs peuvent être soit en « jury » (qui présélectionne les meilleurs vins), soit en « super jury » (qui affine la sélection de vins, avant l'attribution des médailles). À la fin, les 3 meilleurs vins de chaque catégorie d'appellation reçoivent une médaille (or, argent ou bronze) et un diplôme. Ces médailles font l'objet d'une représentation sur des autocollants, pouvant être mis sur les bouteilles du vin médaillé. Les macarons autocollants officiels sont disponibles, à la vente, auprès de l'organisateur du concours.


Fiabilité et impact commercialModifier

La fiabilité des concours des vins est généralement remise en question. Il existe effectivement une gradation dans les concours, dit internationaux, avec des procédures de sélections plus ou moins rigoureuses. Pour autant, le concours des vins de Mâcon, tout comme le Concours général agricole, sont considérés comme les plus fiables, tant par les professionnels, que par les consommateurs[7]. Les 2/3 des consommateurs français connaissent les médailles de concours, et leur présence sur un produit est une incitation au choix d'achat pour 75 % d'entre eux[8]. L'impact sur les ventes, des produits médaillés lors de ses concours, voit une augmentation des ventes de 20 à 30 %[7].

Pour en savoir plusModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Le Concours des Grands Vins de France », sur www.concours-salons-vins-macon.com (consulté le 13 mars 2018)
  2. a et b « Mâcon – Concours des vins : 2 160 dégustateurs, 23% de femmes ! », sur www.macon-infos.com (consulté le 13 mars 2018)
  3. « Concours des grands vins de France de Mâcon », La Revue du vin de France,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2018)
  4. a et b « Le règlement du Concours des Grands Vins de France », sur www.concours-salons-vins-macon.com (consulté le 13 mars 2018)
  5. « Préinscription des producteurs au Concours », sur www.concours-salons-vins-macon.com (consulté le 13 mars 2018)
  6. « Concours des Grands Vins de France de Mâcon, préinscription des dégustateurs », sur www.concours-salons-vins-macon.com (consulté le 13 mars 2018)
  7. a et b « Faut-il se fier aux vins médaillés? », Le Soir Plus,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2018)
  8. « Concours général agricole : à quoi sert une médaille ? | Alim'agri », sur agriculture.gouv.fr (consulté le 13 mars 2018)