Concerto pour orgue n° 5 op. 7 (Haendel)

Le concerto pour orgue opus 7 no 5 de Haendel, HWV 310, est un concerto baroque pour orgue et orchestre symphonique, composé en par le compositeur britannique (d'origine allemande) Georg Friedrich Haendel (1685-1759), un de ses chefs-d'œuvre les plus célèbres[1], de sa série de 6 concertos pour orgue op. 7.

Concerto pour orgue opus 7 no 5
HWV 310
Image illustrative de l’article Concerto pour orgue n° 5 op. 7 (Haendel)
Haendel en 1741, par Thomas Hudson

Genre Musique classique, concerto pour orgue, musique baroque
Nb. de mouvements
  1. Allegro ma non troppo, e staccato
  2. Andante larghetto, e staccato (basso ostinato)
  3. Menuet
  4. Gavotte
Musique Haendel
Effectif Orgue et orchestre symphonique
Durée approximative 13:05
Dates de composition 31 janvier 1750 en musique classique
Partition autographe 1761 (à titre posthume) par son éditeur John Walsh II (fils)
Création 16 mars 1750, par Haendel
Royal Opera House de Londres

HistoireModifier

 
Salle de concert et orgue du Royal Opera House (Covent Garden Theatre) de Londres, en 1808.

Georg Friedrich Haendel (1685-1759) est un des plus importants compositeurs de musique baroque du XVIIIe siècle (Siècle des Lumières). Né en actuelle Allemagne la même année que Jean-Sébastien Bach, il apprend la musique en Italie, puis s'installe définitivement à Londres, ou il devient célèbre, et se fait naturaliser anglais en 1727. Il compose cette série de 6 concertos pour orgue op. 7 (HWV 306 à 311) à Londres entre 1740 et 1751, publiés en 1761, à titre posthume, par son éditeur John Walsh II (fils). Son concerto pour orgue no 5, à base de joyeux échanges baroques grandioses, entre orgue et orchestre symphonique, est terminé le (alors âgé de 65 ans, l'année de disparition de Jean-Sébastien Bach), et interprété pour la première fois avec un immense succès[2], à titre d'interlude de son oratorio Theodora (HWV 68), le 16 mars suivant, au Royal Opera House (Covent Garden Theatre) de Londres[3], où Haendel joue de l'orgue lui-même tout en dirigeant l'orchestre symphonique.

MouvementsModifier

  1. Allegro, ma non troppo, e staccato
  2. Andante, larghetto, e staccato (basso ostinato)
  3. Menuet
  4. Gavotte

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier