Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hochelaga.

Le comté d'Hochelaga était un comté municipal du Québec ayant existé entre 1855[1] et 1912[2].

Le territoire qu'il couvrait est aujourd'hui compris dans la région administrative de Montréal et correspond au centre et à l'est de l'agglomération de Montréal, moins le territoire de la cité de Montréal dans ses limites de 1855[3]. Son chef-lieu était la municipalité de Longue-Pointe[4].

En 1912, la plus grande partie du territoire du comté avait été annexée par la Cité de Montréal, ou était constituée de municipalités ayant le statut de ville ou de cité, et n'était donc plus sous la juridiction du Conseil de comté. Par conséquent, la partie restant sous cette juridiction a été transférée au comté de Laval. Les municipalités concernées étaient la paroisse et le village de Sault-au-Récollet, la paroisse de Rivière-des-Prairies, la paroisse de Saint-Léonard-de-Port-Maurice et la paroisse de L'Enfant-Jésus-de-la-Pointe-aux-Trembles.

Municipalités situées dans le comtéModifier

Évolution des municipalités durant l'existence du comté
Nom Origine et évolution durant l'existence du comté Changements survenus après la disparation du comté Références
Ahuntsic détaché de Sault-au-Récollet en 1897; annexé à Montréal en 1910 [5]
Beaurivage-de-la-Longue-Pointe détaché de Saint-François-d'Assise-de-la-Longue-Pointe en 1898; annexé à Montréal en 1910 [6],[7]
Bordeaux détaché de Sault-au-Récollet en 1898 sous le nom de Saint-Joseph-de-Bordeaux; renommé Bordeaux en 1907; annexé à Montréal en 1910 [8]
Côte-de-la-Visitation détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1872; partagé entre DeLorimier et Petite-Côte en 1895 [9]
Côte-des-Neiges détaché de Côte-des-Neiges-Ouest en 1889 sous le nom de Notre-Dame-des-Neiges-Ouest; renommé Côte-des-Neiges en 1907; annexé à Montréal en 1910 [10]
Côte-Saint-Louis créé en 1846, avant la création du comté; annexé à Montréal en 1893 [11]
Côte-Saint-Luc détaché de Notre-Dame-de-Grâce-Ouest en 1903 une partie se détache en 1914 pour former la ville de Hampstead; les deux municipalités sont regroupées avec 27 autres pour former la nouvelle ville de Montréal en 2002 et recréées comme municipalités en 2006 [12],[13],[14]
Émard détaché du village de Côte-Saint-Paul en 1878 (avec l'ajout d'une dernière partie oubliée de la municipalité de la paroisse de Montréal) sous le nom de municipalité de la paroisse de la Côte-Saint-Paul; renommé Boulevard-Saint-Paul 1902; renommé Émard en 1908; annexé à Montréal en 1910 [15],[16]
De Lorimier détaché de Côte-de-la-Visitation en 1895; annexé à Montréal en 1909 [17]
Hochelaga détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1863; en 1883 une partie est fusionnée à Montréal et le reste forme la nouvelle municipalité de Maisonneuve [18],[19]
L'Enfant-Jésus-de-la-Pointe-aux-Trembles créé en 1855 renommé Laval-de-Montréal en 1916; fusionné à Pointe-aux-Trembles en 1925 [20]
L'Île-Saint-Paul détaché de Verdun en 1899 fusionné à Verdun en 1956 [21]
Maisonneuve détaché de Hochelaga en 1883 annexé à Montréal en 1918 [22]
Montréal (municipalité de paroisse) créé en 1855; la municipalité est démembrée progressivement par la création de plusieurs municipalités à partir du 1er janvier 1863 et devient inactive en 1875 lors de l'incorporation d'Outremont; elle cesse d'exister le 9 mars 1878 lors de la création de la municipalité de la paroisse de Côte-Saint-Paul [23],[24],[25]
Montréal-Est détaché de Saint-Jean-Baptiste-de-la-Pointe-aux-Trembles et de Rivière-des-Prairies en 1910 regroupé avec 28 autres municipalités pour former la nouvelle ville de Montréal en 2002; recréé comme municipalité en 2006 [26]
Montréal-Ouest détaché de Notre-Dame-de-Grâce-Ouest en 1897 regroupé avec 28 autres municipalités pour former la nouvelle ville de Montréal en 2002; recréé comme municipalité en 2006 [27]
Sault-au-Récollet (municipalité de paroisse) créé en 1855 renommé Montréal-Nord en 1915; regroupé avec 28 autres municipalités pour former la nouvelle ville de Montréal en 2002 [28]
Sault-au-Récollet (municipalité de ville) détaché de la municipalité de paroisse de Sault-au-Récollet en 1910 annexé à Montréal en 1916 [28],[29]
Notre-Dame-de-Grâce détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1876 sous le nom de Notre-Dame-de-Grâce-Ouest; renommé Notre-Dame-de-Grâce en 1906; annexé à Montréal en 1910 [30]
Notre-Dame-des-Neiges détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1863 sous le nom de Côte-des-Neiges; renommé Notre-Dame-des-Neiges en 1889; annexé à Montréal en 1908 [6],[18],[31]
Outremont détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1875 regroupé avec 28 autres municipalités pour former la nouvelle ville de Montréal en 2002 [32],[33]
Pointe-aux-Trembles détaché de l'Enfant-Jésus-de-la-Pointe-aux-Trembles en 1905 sous le nom de Saint-Jean-Baptiste-de-la-Pointe-aux-Trembles; renommé Pointe-aux-Trembles en 1912 annexé à Montréal en 1982 [20]
Rivière-des-Prairies créé en 1855 annexé à Montréal en 1963 [34]
Rosemont détaché de Côte-de-la-Visitation en 1895 sous le nom de Petite-Côte; renommé Rosemont en 1905; annexé à Montréal en 1910 [35],[36]
Sainte-Cunégonde détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1876; fusionné à Montréal en 1905 [37]
Longue-Pointe créé en 1855 sous le nom de Saint-François-d'Assise-de-la-Longue-Pointe; renommé Longue-Pointe en 1907; annexé à Montréal en 1910 [38]
Saint-Gabriel détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1875; annexé à Montréal en 1887 [39]
Saint-Henri détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1876; annexé à Montréal en 1905 [40]
Saint-Jean-Baptiste détaché de Côte-Saint-Louis en 1861; annexé par Montréal en 1886 [41]
Saint-Jean-de-Dieu détaché de Saint-François-d'Assise-de-la-Longue-Pointe en 1898 annexé à Montréal en 1980 [42]
Saint-Léonard-de-Port-Maurice détaché de Sault-au-Récollet et de Saint-François-d'Assise-de-la-Longue-Pointe en 1886 la municipalité obtient le statut de ville en 1915; une partie s'en détache en 1916 pour former une nouvelle municipalité de paroisse de Saint-Léonard-de-Port-Maurice; celle-ci est renommée Anjou en 1956; la ville de Saint-Léonard-de-Port-Maurice est renommée Saint-Léonard en 1962; les deux municipalités sont regroupées avec 27 autres pour former la nouvelle ville de Montréal en 2002 [43]
Saint-Louis détaché de Côte-Saint-Louis en 1878 sous le nom de Saint-Louis-du-Mile-End; renommé Saint-Louis en 1895; annexé par Montréal en 1910 [44]
Saint-Michel-de-Laval détaché de Saint-Léonard-de-Port-Maurice en 1912 renommé Saint-Michel en 1915; annexé à Montréal en 1968 [43],[45]
Saint-Paul détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1874 sous le nom de Côte-Saint-Paul (municipalité de village); renommé Saint-Paul en 1897; annexé à Montréal en 1910 [46]
Saint-Pierre détaché de Saints-Anges-de-Lachine et Notre-Dame-de-Grâce-Ouest en 1894 sous le nom de Saint-Pierre-aux-Liens; renommé Saint-Pierre en 1908 fusionné à Lachine en 1999 [47]
Tétreaultville détaché de Saint-François-d'Assise-de-la-Longue-Pointe en 1907; annexé à Montréal en 1910 [48]
Verdun détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1875 sous le nom de Rivière-Saint-Pierre; renommé Verdun en 1876 regroupé avec 28 autres municipalités pour former la nouvelle ville de Montréal en 2002 [21]
Villeray détaché de Sault-au-Récollet en 1896; annexé à Montréal en 1905 [6],[49]
Westmount détaché de la municipalité de la paroisse de Montréal en 1873 sous le nom de Notre-Dame-de-Grâce; renommé Côte-Sainte-Antoine en 1879; renommé Westmount en 1895 regroupé avec 28 autres municipalités pour former la nouvelle ville de Montréal en 2002; recréé comme municipalité en 2006 [50]

FormationModifier

 
Carte de la ville et de l'île de Montréal, incluant les comtés de Jacques-Cartier et d'Hochelaga, en 1879.

Le comté d'Hochelaga a d'abord été défini à des fins électorales comme la division Hochelaga du comté de Montréal en 1853, puis comme le comté d'Hochelaga en 1855[51]. Il comprenait lors de sa formation les paroisses de Longue-Pointe, Pointe-aux-Trembles, Rivière-des-Prairies, Sault-au-Récollet ainsi que la paroisse de Montréal à l'exclusion de la Cité de Montréal[1].

 
Plan cadastral de la municipalité de la paroisse de Montréal en date de 1872 (publié en 1878). Cette municipalité faisait alors partie du comté d'Hochelaga.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Acte des municipalités et des chemins de 1855
  2. Collin 2001, p. 15
  3. Collin 2001, carte 1, placée entre les pages 3 et 4
  4. Deschamps 1896, p. 839
  5. Archives de Montréal, fonds de la municipalité du village de Ahuntsic
  6. a b et c La Mémoire du Québec, entrée Montréal (municipalité de ville). Histoire (1535-1900)
  7. Collin 2001, p. 9
  8. Archives de Montréal, fonds de la municipalité de la ville de Bordeaux
  9. Archives de Montréal, fonds de la municipalité du village de Côte-Visitation
  10. Archives de Montréal, fonds de la ville de la Côte-des-Neiges
  11. Archives de Montréal, fonds de la ville de la Côte-Saint-Louis
  12. La Mémoire du Québec, entrée Côte-Saint-Luc (municipalité de ville)
  13. La Mémoire du Québec, entrée Hampstead (municipalité de ville)
  14. Collin 2001, pp. 7 et 11
  15. Archives de Montréal, fonds de la ville Émard
  16. Statuts de la province de Québec, 41 Vict. chapitre 28, dans Documents politiques et parlementaires du Québec
  17. Archives de Montréal, fonds du village De Lorimier
  18. a et b Gazette du Canada, vol. 21 no. 37, 1862, dans Chronique d'un pays : la Gazette du Canada
  19. La Mémoire du Québec, entrée Hochelaga (ancienne municipalité)
  20. a et b La Mémoire du Québec, entrée Pointe-aux-Trembles (ancienne municipalité, quartier de Montréal)
  21. a et b La Mémoire du Québec, entrée Verdun (ancienne municipalité)
  22. La Mémoire du Québec, entrée Maisonneuve (ancienne municipalité)
  23. Archives de Montréal, fonds Municipalité de la paroisse de Montréal
  24. Enjeux et expression de la politique municipale (XIIè-XXè Siècles), p. 196
  25. Paroisses et municipalités de la région de Montréal au XIXè siècle, p. 9
  26. La Mémoire du Québec, entrée Montréal-Est (municipalité de ville)
  27. La Mémoire du Québec, entrée Montréal-Ouest (municipalité de ville)
  28. a et b Bref historique, Arrondissement Ahuntsic-Cartierville, site de la ville de Montréal
  29. Archives de Montréal, fonds de la ville du Sault-au-Récollet
  30. Archives de Montréal, fonds de la ville de Notre-Dame-de-Grâce
  31. La Mémoire du Québec, entrée Notre-Dame-des-Neiges (ancienne municipalité)
  32. Statuts de la province de Québec, 38 Vict. chapitre 70, dans Documents politiques et parlementaires du Québec
  33. La Mémoire du Québec, entrée Outremont (ancienne municipalité)
  34. La Mémoire du Québec, entrée Rivière-des-Prairies (ancienne municipalité, quartier de Montréal)
  35. Archives de Montréal, fonds de la municipalité du village de la Petite-Côte
  36. Archives de Montréal, fonds de la municipalité du village de Rosemont
  37. Archives de Montréal, fonds de la cité de Sainte-Cunégonde
  38. La Mémoire du Québec, entrée Longue-Pointe (ancienne municipalité)
  39. Archives de Montréal, fonds de la municipalité du village de Saint-Gabriel
  40. La Mémoire du Québec, entrée Saint-Henri (ancienne municipalité)
  41. Archives de Montréal, fonds de la municipalité de la ville de Saint-Jean-Baptiste
  42. La Mémoire du Québec, entrée Hôpital Saint-Jean-de-Dieu (entreprise de service)
  43. a et b Saint-Léonard de 1886 à nos jours, sur le site de la Ville de Montréal
  44. Archives de Montréal, fonds le la municipalité de la ville de Saint-Louis
  45. Saint-Michel : Une ville voit le jour! sur Arrondissement.com
  46. Archives de Montréal, fonds de la municipalité de la ville de Saint-Paul
  47. La Mémoire du Québec, entrée Lachine (arrondissement de Montréal)
  48. Archives de Montréal, fonds de la municipalité du village de Tétreaultville de Montréal
  49. La Mémoire du Québec, entrée Montréal (municipalité de ville). Histoire (1900-1930)
  50. La Mémoire du Québec, entrée Westmount (municipalité de ville)
  51. Acte de la représentation parlementaire de 1853 et Acte amendant l'acte de la représentation parlementaire de 1855, p. 141

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Collin, « La gestion métropolitaine et les relations ville-banlieue à Montréal depuis 1830 », Villes, régions, monde. Le réseau interuniversitaire d'études urbaines et spatiales,‎ (lire en ligne)
  • Clément E. Deschamps, Municipalités et paroisses dans la province de Québec, Québec, Imprimerie Léger Brousseau, , 1296 p. (lire en ligne)