Comté d'Empúries

Comté d'Empúries
(ca) Comtat d'Empúries

8121402

Drapeau Blason
Description de l'image Empuries.png.
Informations générales
Statut Comté
Capitale Sant Martí d'Empúries
Castelló d'Empúries
Langue catalan, latin
Religion catholicisme

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le comté d’Empúries, en espagnol Ampurias, était comté catalan du Moyen Âge. Son territoire recouvrait une partie de l'actuel Empordà.

HistoireModifier

Le comté d’Empúries, qui tire son nom de la ville antique d’Empôrion, est constitué vers le début du IXe siècle par démembrement du comté de Gérone. Le comté est alors divisé en deux pagi, Peralada au nord et Empúries proprement dit au sud. Ces deux pagi deviennent par la suite deux comtés distincts, qui restent toutefois dirigés par les mêmes comtes. Pendant tout le IXe siècle, le comté est administré par des comtes voisins, comtes de Barcelone ou de Roussillon. À partir de 862, le comte Suniaire II unifie sous sa tutelle les comtés d'Empúries-Peralada et de Roussillon. Il fonde une dynastie comtale appelée à durer, la maison d'Empúries.

Jusqu'à la mort du comte Gausfred Ier, en 991, le comté reste uni à celui de Roussillon. À cette date, les deux fils du comte se partagent les domaines de leur père : à Hugues revint Empúries et à Guislabert le Roussillon. Les deux frères conservent toutefois des possessions dans le comté voisin, afin sans doute de garantir la paix entre les deux dynasties. Cet arrangement semble avoir garanti une certaine paix tout au long du XIe siècle. La situation évolua au début du siècle suivant, avec l'accroissement de la puissance des comtes de Barcelone. En 1111 et 1117, le comte Raimond-Bérenger III de Barcelone hérite des comtés du comté de Besalú, puis de du comté de Cerdagne, ce qui lui permet d'accroître considérablement ses domaines et sa puissance. Il force le comte d'Empúries Pons II Hugues d'Empúries à lui prêter serment de fidélité et à rompre l'alliance avec le Roussillon.

En 1172, Alphonse II, comte de Barcelone et roi d'Aragon, hérite du Roussillon, ce qui isole définitivement le comté d'Empúries au milieu des possessions barcelonaises. Dès lors, les comtes d'Empúries ne jouent plus qu'un rôle secondaire dans le couronne d'Aragon, sans jamais retrouver l'indépendance de fait qui avait été la leur jusqu'au XIe siècle. En 1322 meurt le comte Pons VI Malgaulí, dernier représentant de la dynastie d'Empúries. Le comté passe à sa fille Marquesa, puis à son cousin, Hugues, vicomte de Cardona. Ce dernier échange Empúries en 1325 avec l'infant Pierre d'Aragon, comte de Ribagorce, qui lui-même l'échange avec son frère l'infant Raimond Bérenger, comte de Prades, qui forme la seconde dynastie d'Empúries.

Le comté est confisqué entre 1386 et 1387 par le roi Pierre IV d'Aragon. À l'extinction de la seconde dynastie d'Empúries en 1402, le roi Martin Ier intègre le comté d'Empúries à la Couronne. Il donne simplement le titre de comtesse à son épouse, MArie de Luna. En 1409, intègre la plupart des villes, en particulier Sant Martí d'Empúries, Garriguella, Llançà, Roses et Cadaqués à la Généralité de Catalogne, tandis que le reste du comté, tout en restant dans la Couronne, est vendu à la ville de Barcelone pour 55 000 florins d'or.

En 1436, la ville de Barcelone renonce à ses droits sur le comté en faveur du roi Alphonse V, qui concède le comté à son frère Henri, duc de Ségorbe. Le titre de comte d'Empúries est alors uni à celui de duc de Ségorbe. Il est actuellement porté dans la famille de Medina, ducs de Medinaceli.

Comtes d'EmpúriesModifier

Titulaire Période
I Ermengaire (ca) 813-817
II Gaucelme de Roussillon 817-832
III Bérenger de Toulouse 832-834
IV Suniaire Ier (ca) 834-848
Alaric (ca) (autoproclamé) 843-844
V Guillaume de Septimanie 848-849
VI Aleran de Troyes 849-852
VII Odalric (es) 852-858
VIII Unifred 858-862
IX Suniaire II (ca) 862-915
X Gausbert (es) avec Benció (es) (915-916) 915-931
XI Gausfred Ier (es) 931-991
XII Hugues Ier (es) 991-1040
XIII Pons Ier (es) 1040-1078
XIV Hugues II (es) 1078-1116
XV Pons II (es) 1116-1154
XVI Hugues III (es) 1154-1173
XVII Pons III (es) 1173-1200
XVIII Hugues IV (es) 1200-1230
XIX Pons IV (es) 1230-1269
XX Hugues V (es) 1269-1277
XXI Pons V 1277-1313
XXII Pons VI (es) 1313-1322
XXIII Hugues VI (es) 1322-1325
XXIV Pierre Ier (es) 1325-1341
XV Raimond Bérenger Ier (es) 1341-1364
XXVI Jean Ier 1364-1398
XXVII Jean II 1398-1401
XXVIII Pierre II 1401
XXIX Martin Ier d'Aragon 1401-1410
XXX Ferdinand Ier d'Aragon 1412-1416
XXXI Alphonse V d'Aragon 1416-1436
XXXII Henri d'Aragon (es) 1436-1445
XXXIII Enrique de Aragón y Pimentel (es) 1445-1522
XXXIV Alfonso de Aragón y Portugal (es) 1522-1562
XXXV Francisco de Aragón y Folch de Cardona 1562-1575
XXXVI Juana de Aragón y Folch de Cardona 1575-1588
XXXVII Enrique de Aragón y Enríquez de Cabrera (es) 1588-1608
XXXVIII Luis de Aragón y Fernández de Córdoba 1608-1632
XXXIX Enrique de Aragón y Sandoval 1632-1640
XL Joaquín de Aragón y Benavides 1667-1670
XLI Catalina de Aragón y Sandoval 1670-1697
XLII Luis Francisco de la Cerda y Aragón (es) 1697-1711
XLIII Nicolás Fernández de Córdoba y de la Cerda 1711-1739
XLIV Luis Fernández de Córdoba y Spínola 1739-1768
XLV Pedro de Alcántara Fernández de Córdoba y Moncada (es) 1768-1789
XLVI Luis Fernández de Córdoba y Gonzaga 1789-1806
XLVII Luis Fernández de Córdoba y Benavides 1806-1840
XLVIII Luis Fernández de Córdoba y Ponce de León 1840-1873
XLIX Luis Fernández de Córdoba y Pérez de Barradas 1873-1879
L Luis Fernández de Córdoba y Salabert (es) 1880-1956
LI Victoria Eugenia Fernández de Córdoba 1956-1987
LII Ignacio de Medina y Fernández de Córdoba 1987-2006
LIII Sol María de Medina y Orleáns-Braganza titulaire actuel

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier