Ouvrir le menu principal

Comps (Gard)

commune française du département du Gard
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comps.

Comps
Comps (Gard)
Église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Arrondissement Nîmes
Canton Beaucaire
Intercommunalité Communauté de communes du Pont du Gard
Maire
Mandat
Jean-Jacques Rochette
2014-2020
Code postal 30300
Code commune 30089
Démographie
Gentilé Compsois, Compsoises[1]
Population
municipale
1 756 hab. (2016 en augmentation de 6,17 % par rapport à 2011)
Densité 204 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 51′ 12″ nord, 4° 36′ 24″ est
Altitude Min. 6 m
Max. 153 m
Superficie 8,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Comps

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Comps

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Comps

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Comps
Liens
Site web mairie-comps.fr/

Comps est une commune française située dans le département du Gard, en région Occitanie.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Hydrographie et reliefModifier

Article détaillé : Gardon.

Comps se situe à l'embouchure du Gardon et du Rhône. C'est le dernier village qu'arrose cette rivière, non sans mal quelquefois. Le Gardon est constitué à l'origine d'une multitude de torrents descendant des Cévennes gardoises et lozériennes et qui, une fois en plaine, forment une rivière particulièrement capricieuse et même dangereuse. lors des grandes pluies d'équinoxes d'automne, comme en 2002 ou 2003 notamment, son débit a pu dépasser 5 000 à 7 000 m3/s, occasionnant de sévères dégâts .... Au sud, se dresse une série de collines assez escarpées. Sur la commune, le point culminant est atteint à " l'Aiguille " ( non loin de l'abbaye troglodityque de Saint Romain à Beaucaire ) qui, du haut ses 153 mètres, domine la vallée du Rhône et possède un table d'orientation réalisée par la CNR dans les années 1960.

ClimatModifier

Voies de communication et transportsModifier

Axes ferroviairesModifier

Axes routiersModifier

Transports en communModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

PréhistoireModifier

L'origine du village, il y a 2 600 ans, est accréditée par les fouilles de la Roque[2]. Le hameau était alors dominé par le pic de l'Aiguille, site troglodyte mais aussi point culminant permettant surtout l'observation vers le Rhône.

AntiquitéModifier

Plus tard, l'influence latine est passée par là, comme en témoignent les ruines du castrum romain au-dessus de la Roque.

Moyen ÂgeModifier

Non loin de là, sur ce même massif de la Roque, se situe l'abbaye de Saint-Roman sur la commune de Beaucaire qui, avec l'épopée guerrière de Charles Martel à Théziers en l'an 736, positionne Comps ainsi que les villages environnants dans l'histoire de France.

Époque moderneModifier

Révolution française et EmpireModifier

Au cours de la Révolution française, la commune, nommée Comps-Saint-Étienne, porte provisoirement le nom de Port-du-Gard puis reprend celui de Comps simplement[3]. C'est surtout la géographie et les humeurs du Rhône qui ont façonné l'histoire du village. Les inondations dramatiques, et les changements de lit du Rhône ont fini par prononcer la séparation en 1790 de Comps et de Vallabrègues qui constituaient autrefois une seule et même communauté.

Époque contemporaineModifier

Aujourd'hui, le vieux Comps pittoresque et fleuri, ainsi que le nouveau village au pied des collines, se retrouvent dans le dynamisme des associations, des traditions locales et dans les moments de détente, de sport et de loisirs sur les bords du Gardon. Le site de l'Aiguille comporte une table d'orientation offerte par la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) lors des aménagements du fleuve dans les années 1960.


Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2014 Christian Jallat PCF  
2014 En cours Jean-Jacques Rochette DVD[4] Cadre commercial, retraité[5]

Conseil MunicipalModifier

JumelagesModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 1 756 habitants[Note 1], en augmentation de 6,17 % par rapport à 2011 (Gard : +3,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600618644874926929921875900
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
865793788750685739693650636
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
638675666606584530542556535
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
5727728131 2391 4351 4831 5551 6611 756
2016 - - - - - - - -
1 756--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Une école primaire et maternelle est à Comps. C'est l'école André Massip. Par la suite le collège de rattachement est le collège Henri Pitot d'Aramon.

SantéModifier

Un médecin généraliste est présent sur le village. Il y a, également, un service d'infirmières libérales.

Manifestations culturelles et festivitésModifier

SportsModifier

Le sport, dans le village, est limité mais bien réel. Il y a, notamment, un club de tennis, affilié à la fédération française de tennis. Ce club municipal possède 2 courts en béton poreux. Au Tennis Club de Comps, il y a 31 adhérents pour la saison 2016 dont 16 jeunes.

MédiasModifier

CultesModifier

ÉconomieModifier

Revenus de la population et fiscalitéModifier

EmploiModifier

Entreprises de l'agglomérationModifier

AgricultureModifier

Artisanat et industrieModifier

Activités de serviceModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Édifices civilsModifier

  • L'aqueduc « Les Arcades », édifié entre 1892 et 1900, effondré aux deux tiers le [9]. Si les causes ne sont pas établies[10], une délibération municipale du prévenait du risque, constantant que l'aqueduc « a subi durant les ans, sous la contrainte de fuites incessantes, des détériorations, pouvant entraîner à court terme son effondrement »[11], édifice detruite en mars 2019.
  • Moulin à huile « centre village ».

Édifices religieuxModifier

Patrimoine culturelModifier

Patrimoine naturelModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Gard > Comps (30300) Gentilé », sur www.habitants.fr (consulté le 9 mars 2015)
  2. « Origine de Comps »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.nemausus.com
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Résultats élections municipales 2014 - Comps », sur resultats-elections.bfmtv.com (consulté le 9 mars 2015)
  5. B. Lhermet et Catherine Mille, « Jean-Jacques Rochette dévoile la liste Comps Autrement », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2015)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Gard : un aqueduc plus que centenaire s'effondre à Comps, lemidilibre.fr, 24 décembre 2018
  10. Aqueduc de Comps : les causes de l'effondrement restent inconnues, lemidilibre.fr, 24 décembre 2018
  11. Gard : écroulement de l'aqueduc à Comps, une délibération de 1980 évoquait déjà le risque, midilibre.fr, 27 décembre 2018