Compagnie à charte

Une compagnie à charte était une compagnie possédant une concession écrite (une charte) d'un gouvernement lui donnant le droit de commercer avec certains privilèges.

Ces compagnies se développèrent en Europe entre le XVe et le début du XVIe siècle, d'abord en Angleterre, en France et dans les Provinces-Unies, et connurent ensuite une importante croissance du fait de la colonisation[1].

Créées en général par un groupe d'investisseurs privés sur le modèle des guildes de marchands, elles obtenaient un monopole pour explorer, coloniser et tirer profit des territoires outre-mer. Les gouvernements européens formèrent ou encouragèrent ensuite la création de telles compagnies nationales pour concurrencer les entreprises de nations rivales.

Certaines eurent le droit de battre leur propre monnaie, comme l'East India Company, à partir de 1770[2].

Premières compagnies à charteModifier

RéférencesModifier

  1. « Le premier système colonial - Le temps des grandes compagnies », article de l'Encyclopédie Universalisextrait en ligne.
  2. « East India Company rupee (1770-1862) », sur Numista.