Administration territoriale de l'Estonie

(Redirigé depuis Communes d'Estonie)

L’organisation territoriale de l'Estonie repose sur l'article 2 de la Constitution estonienne de 1992 et sur son chapitre XIV intitulé Kohalik Omavalitsus (littéralement en estonien "gouvernement local").

Origine constitutionnelleModifier

L'article 2 alinéa 2 dispose :

« L'Estonie, politiquement, est un État unitaire dans lequel la division du territoire en unités administratives est fixée par la loi. »

— Constitution de l’Estonie[1]

« Eesti on riiklikult korralduselt ühtne riik, mille territooriumi haldusjaotuse sätestab seadus. »

— Eesti Vabariigi põhiseadus[2]

Concernant les collectivités locales, l'article 155 de la Constitution dispose :

« Les collectivités locales sont les communes et les villes. D'autres collectivités locales peuvent être créées conformément aux fondements et procédures fixés par la loi. »

— Constitution de l’Estonie[3]

« Kohaliku omavalitsuse üksused on vallad ja linnad. Muid kohaliku omavalitsuse üksusi võib moodustada seaduses sätestatud alustel ja korras. »

— Eesti Vabariigi põhiseadus[4]

Groupes de comtésModifier

Le groupe de comtés est une subdivision européenne de l’Estonie. Elle répond aux besoins d'Eurostat, l'institut statistique européen, qui a défini une nomenclature d'unités territoriales statistiques. Ces groupes correspondent au premier niveau statistique européen en Estonie (NUTS 1)[5].

ComtéModifier

 
Carte des différents comtés de l'Estonie.

Le comté (en estonien maakond au singulier, maakonnad au pluriel) est une région administrative. Le pays en compte 15. Chaque maakond est dirigé par un gouverneur (maavanem) qui représente le gouvernement national à l'échelon régional.

Les comtés ont des compétences en matière de gestion d'environnement, de développement économique, d'aménagement du territoire, de contrôle des dispositions prises par les collectivités locales et de coordination dans les situations d'urgence.


 
Carte des différents comtés de l'Estonie

Un comté (en estonien maakond au singulier, maakonnad au pluriel) désigne les anciennes régions administratives et les régions d'Estonie. L'Estonie est divisée en 15 comtés.

Jusqu'en 2018, les comtés estoniens avaient des compétences administratives en matière de gestion de l'environnement, de développement économique, d'aménagement du territoire, de contrôle des dispositions prises par les collectivités locales et de coordination dans les situations d'urgence. Après la réforme des comtés de 2018, ils ne constituent que des divisions symboliques, les gouvernements des comtés ayant été dissous et leurs compétences réparties entre les municipalités et les différents ministères centraux.[6]

Les maakonnad sont divisés en municipalités, qui sont de deux types : les municipalités urbaines, ou villes (linn), et les municipalités rurales, ou paroisses (vald).

GouverneurModifier

Les gouverneurs sont nommés par le gouvernement pour une période de cinq ans, sur proposition du premier ministre et après avoir consulté les représentants des collectivités locales[7]. Le ministère de l'intérieur est chargé de réunir les maires et un représentant de toutes les municipalités pour approuver le candidat du premier ministre. Si au moins la moitié des délégués approuvent le choix du candidat, il est nommé gouverneur. Les délégués régionaux peuvent refuser deux candidats. Le gouvernement peut ensuite nommer le candidat de son choix[8]. Contrairement à de nombreux autres pays européens, il n'existe pas de niveau régional élu. Les gouverneurs ne peuvent pas cumuler leurs fonctions avec un mandat d'élu, une autre charge publique ou toute autre activité rémunérée. L'éducation et la recherche sont les seuls domaines où ils peuvent être actifs[8].

HistoireModifier

Des subdivisions politiques et administratives commencent à émerger en Estonie durant les premiers siècles de notre ère. Deux subdivisions majeures apparaissent: la paroisse (kihelkond) et le comté (maakond). Les paroisses sont composées de plusieurs villages et sont presque toujours dotées d'une forteresse. La défense de la paroisse est dirigée par un ancien de la paroisse. Les comtés sont composés de plusieurs paroisses et sont également dirigés par un ancien. Au XIIIe siècle, les comtés suivants se sont déjà développés en Estonie: Saaremaa, Läänemaa, Harjumaa, Rävala), Virumaa, Järvamaa, Sakala et Ugandi. Plusieurs territoires plus petits se sont également constitués en Estonie centrale, où le danger est moins grand: Vaiga, Mõhu, Nurmekund et Alempois. Le nombre exact et les frontières de quelques subdivisions font encore débat. Le premier document mentionnant les subdivisions administratives et politiques de l'Estonie remonte au XIIIe siècle : les Chroniques d'Henri de Livonie écrites durant les Croisades baltes. L'autonomie des comtés et paroisses estoniens disparaît avec la division du pays entre le Danemark, l'Ordre Teutonique, l'Évêché de Tartu et l'Évêché d'Ösel-Wiek.

Dans les années 1580, après la guerre de Livonie et la conquête du nord de l'Estonie par la Suède, les comtés de Harju, Lääne et Viru sont créés officiellement. Le sud de l'Estonie, qui appartient à la Pologne entre 1582 et 1625, est divisé entre les voïvodies de Pärnu et de Tartu, et l'île de Saaremaa reste danoise jusqu'en 1645. Les deux voïvodies et les îles deviennent des comtés lorsqu'ils passent sous domination suédoise.

Le système administratif reste largement inchangé après la conquête russe de l'Estonie qui résulte de la Grande guerre du Nord (1700-1721). En 1793, les comtés de Võru et de Paldiski sont créés. En 1796, le comté de Paldiski est à nouveau réuni au comté de Harjumaa. Jusqu'en 1888, les comtés de Võrumaa et de Viljandimaa ne sont pas complètement indépendants de ceux de Tartumaa et, respectivement, de Pärnumaa.

Après l'indépendance de l'Estonie, en 1918, plusieurs modifications des frontières des comtés sont effectuées, notamment par la création du comté de Valga, puis, en 1920 de la prise du comté de Petseri à la Russie (Traité de Tartu, 1920).

Durant la période soviétique, le comté de Petseri est à nouveau cédé à la Russie en 1945. Le comté de Hiiumaa est créé en 1946 (scission du comté de Läanemaa) et ceux de Jõgevamaa et de Jõhvimaa en 1949 (scissions des comtés de Tartumaa et de Virumaa). Les comtés sont ensuite complètement supprimés en 1950 lorsque l'Estonie est divisée en régions (rajoonid) et, jusqu'en 1953, en oblasts. Dans les années 1960, les frontières des régions changent souvent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que quinze, correspondant plus ou moins aux comtés d'avant 1950.

Les comtés sont réétablis le - lors de la seconde indépendance estonienne - dans les frontières des régions de l'époque soviétique. En raison des nombreuses différences entre les territoires des comtés actuels et historiques (avant 1940), les frontières historiques sont encore utilisées en ethnologie, représentant mieux les différences culturelles et linguistiques.

Liste des comtés d’EstonieModifier

Comté Blason Préfecture Population Superficie Densité de population
Comté de Harju   Tallinn 552 643 4333 km2 127,5 hab/km2
Comté de Hiiu   Kärdla 8 470 989 km2 8,6 hab/km2
Comté de Viru-Est   Jõhvi 149 244 3364 km2 44,4 hab/km2
Comté de Jõgeva   Jõgeva 31 398 2604 km2 12,1 hab/km2
Comté de Järva   Paide 30 553 2623 km2 11,6 hab/km2
Comté de Lääne   Haapsalu 24 184 2383 km2 10,1 hab/km2
Comté de Viru-Ouest   Rakvere 59 861 3627 km2 16,5 hab/km2
Comté de Põlva   Põlva 27 452 2165 km2 12,7 hab/km2
Comté de Pärnu   Pärnu 82 784 4807 km2 17,2 hab/km2
Comté de Rapla   Rapla 34 905 2980 km2 11,7 hab/km2
Comté de Saare   Kuressaare 31 344 2673 km2 11,7 hab/km2
Comté de Tartu   Tartu 150 257 2993 km2 50,2 hab/km2
Comté de Valga   Valga 30 158 2044 km2 14,8 hab/km2
Comté de Viljandi   Viljandi 47 594 3422 km2 13,9 hab/km2
Comté de Võru   Võru 33 439 2305 km2 14,5 hab/km2


CommunesModifier

La commune (estonien : omavalitsus) est la plus petite subdivision administrative d'Estonie. Elles sont de deux types : les communes urbaines ou villes (en estonien : linnad') et les communes rurales, (en estonien : vallad). Certaines communes urbaines sont découpées en districts , (en estonien : linnaosad) avec une gouvernance limitée (c'est le cas de Tallinn).

La population des communes varie de Tallinn avec 427 500 habitants à Ruhnu qui a 68 habitants[9].

 
Communes d’Estonie.

Chaque municipalité est une unité de gouvernance. Les communes recouvrent tout le territoire de l’Estonie. Il y a deux types de communes : les communes urbaines ou villes (en estonien : linnad) et les communes rurales (en estonien : vallad). Il n’y a pas d’autre distinction de statut entre ces communes. Certaines communes urbaines sont découpées en districts (en estonien : linnaosad) avec une gouvernance limitée. Ainsi Tallinn est constituée de 8 districts (Haabersti, Kesklinn, Kristiine, Lasnamäe, Mustamäe, Nõmme, Pirita, Põhja-Tallinn). La population des communes varie, de Tallinn avec 427 500 habitants à Ruhnu qui a 68 habitants[9]. Deux tiers des municipalités ayant une population inférieure à 3 000 habitants, beaucoup coopèrent pour offrir des services et mutualisent leurs fonctions administratives. Depuis 2017, l’Estonie compte 79 communes : 15 urbaines et 64 rurales.

Liste des communesModifier

Nom Taille (km2) Population Type Comté Drapeau Armoiries Carte
Alutaguse 1,439.61 4682 Rural   Ida-Virumaa      
Anija 520.94 6274 Rural   Harjumaa      
Antsla 411 4372 Rural   Võrumaa      
Häädemeeste 494 4794 Rural   Pärnumaa      
Haapsalu 272 12883 Ville   Läänemaa      
Haljala 183.02 4297 Rural   Lääne-Virumaa      
Harku 159.77 15650 Rural   Harjumaa      
Hiiumaa 1,023 9 381 Rural   Hiiumaa      
Järva 1,223 8837 Rural   Järvamaa      
Jõelähtme 210.86 6692 Rural   Harjumaa      
Jõgeva 458 13262 Rural   Jõgevamaa      
Jõhvi 124 11699 Rural   Ida-Virumaa      
Kadrina 329.36 4791 Rural   Lääne-Virumaa      
Kambja 275 12089 Rural   Tartumaa      
Kanepi 524.68 4685 Rural   Põlvamaa      
Kastre 493 5430 Rural   Tartumaa      
Kehtna 512 5416 Rural   Raplamaa      
Keila 11.25 10078 Ville   Harjumaa      
Kihnu 16.88 690 Rural   Pärnumaa      
Kiili 100.4 5891 Rural   Harjumaa      
Kohila 230.2 7322 Rural   Raplamaa      
Kohtla-Järve 68.77 32577 Ville   Ida-Virumaa      
Kose 532.85 7211 Rural   Harjumaa      
Kuusalu 707.97 6421 Rural   Harjumaa      
Lääne-Harju 645.71 12661 Rural   Harjumaa      
Lääne-Nigula 1,449 7005 Rural   Läänemaa      
Lääneranna 1,352 5190 Rural   Pärnumaa      
Loksa 3.81 2467 Ville   Harjumaa      
Lüganuse 599 11699 Rural   Ida-Virumaa      
Luunja 134 5182 Rural   Tartumaa      
Maardu 22.76 15284 Ville   Harjumaa      
Märjamaa 1,164 7374 Rural   Raplamaa      
Muhu 208 1919 Rural   Saaremaa      
Mulgi 881 7372 Rural   Viljandimaa      
Mustvee 615 5204 Rural   Jõgevamaa      
Narva 84.54 53424 Ville   Ida-Virumaa      
Narva-Jõesuu 405 4479 Ville   Ida-Virumaa      
Nõo 170 4314 Rural   Tartumaa      
Otepää 520 6412 Rural   Valgamaa      
Paide 443 10285 Ville   Järvamaa      
Pärnu 858 50639 Ville   Pärnumaa      
Peipsiääre 652 5331 Rural   Tartumaa      
Põhja-Pärnumaa 1,013 8046 Rural   Pärnumaa      
Põhja-Sakala 1,153 7872 Rural   Viljandimaa      
Põltsamaa 889.56 9616 Rural   Jõgevamaa      
Põlva 706 13609 Rural   Põlvamaa      
Raasiku 158.86 5138 Rural   Harjumaa      
Rae 206.7 21765 Rural   Harjumaa      
Rakvere vald 295 5619 Rural   Lääne-Virumaa      
Rakvere 10.64 14984 Ville   Lääne-Virumaa      
Räpina 265.93 6179 Rural   Põlvamaa      
Rapla 859 13004 Rural   Raplamaa      
Rõuge 933 5180 Rural   Võrumaa      
Ruhnu 11.9 140 Rural   Saaremaa      
Saarde 706.9 4455 Rural   Pärnumaa      
Saaremaa 2,705 30973 Rural   Saaremaa      
Saku 171.13 10722 Rural   Harjumaa      
Saue 628 23790 Rural   Harjumaa      
Setomaa 463.18 3114 Rural   Võrumaa      
Sillamäe 10.54 12230 Ville   Ida-Virumaa      
Tallinn 159.2 438341 Ville   Harjumaa      
Tapa 480 10611 Rural   Lääne-Virumaa      
Tartu vald 742 11539 Rural   Tartumaa      
Tartu 154 96974 Ville   Tartumaa      
Toila 266 4603 Rural   Ida-Virumaa      
Tori 611 11946 Rural   Pärnumaa      
Tõrva 647 6064 Rural   Valgamaa      
Türi 1,008 10695 Rural   Järvamaa      
Väike-Maarja 457.39 5737 Rural   Lääne-Virumaa      
Valga 750 15486 Rural   Valgamaa      
Viimsi 72.84 21151 Rural   Harjumaa      
Viljandi vald 651 13758 Rural   Viljandimaa      
Viljandi 14.62 16875 Ville   Viljandimaa      
Vinni 486.65 6788 Rural   Lääne-Virumaa      
Viru-Nigula 312 5575 Rural   Lääne-Virumaa      
Vormsi 92.93 397 Rural   Läänemaa      
Võru vald 952 10699 Rural   Võrumaa      
Võru 13.24 11533 Ville   Võrumaa      

Villes d'Estonie par populationModifier

 
Carte d'Estonie
# Ville Gain statut Rec. 1979 Rec. 1989 Rec. 2000 Est. 2006 Maakond
1. Tallinn 1248 441 800 478 974 400 378 396 193 Harjumaa
2. Tartu XIIIe siècle 104 381 113 420 101 169 101 740 Tartumaa
3. Narva 1345 75 909 81 221 68 680 66 936 Virumaa oriental
4. Kohtla-Järve 1946 87 472 62 059 47 679 45 740 Virumaa oriental
5. Pärnu 1318 54 051 52 389 45 500 44 198 Pärnumaa
6. Viljandi 1283 22 368 23 080 20 756 20 274 Viljandimaa
7. Rakvere 1302 12341 19 822 17 097 16 698 Virumaa occidental
8. Maardu 1980 ? 16 052 16 738 16 570 Harjumaa
9. Sillamäe 1957 16 157 20 561 17 199 16 567 Virumaa oriental
10. Kuressaare 1563 14 207 16 166 14 925 14 919 Saaremaa
11. Võru 1784 16 767 17 496 14 879 14 554 Võrumaa
12. Valga 1584 18 474 17 722 14 323 13 930 Valgamaa
13. Haapsalu 1279 13 035 14 617 12 054 11 774 Läänemaa
14. Jõhvi 1938 ? 15 607 12 112 11 455 Virumaa oriental
15. Paide 1291 9 641 10 849 9 642 9 751 Järvamaa
16. Keila 1938 7 194 10 072 9 388 9 386 Harjumaa
17. Kiviõli 1946 11 050 10 390 7 405 6 925 Virumaa oriental
18. Tapa 1926 10 851 10 439 6 765 6 559 Virumaa occidental
19. Põlva 1993 ? 7 038 6 467 6 510 Põlvamaa
20. Jõgeva 1938 5 289 7 035 6 420 6 349 Jõgevamaa
21. Türi 1926 6 626 6 862 6 324 6 137 Järvamaa
22. Elva 1938 6 358 6 325 6 020 5 826 Tartumaa
23. Rapla 1993 5 599 6 271 5 758 5 682 Raplamaa
24. Saue 1993 ? 4 395 4 958 5 067 Harjumaa
25. Põltsamaa 1926 4 893 5 207 4 849 4 894 Jõgevamaa
26. Paldiski 1783 7 311 7 690 4 248 4 332 Harjumaa
27. Sindi 1938 4 428 4 548 4 179 4 049 Pärnumaa
28. Kunda 1938 4 828 5 037 3 899 3 751 Virumaa occidental
29. Kärdla 1938 3 426 4 139 3 773 3 724 Hiiumaa
30. Loksa 1993 ? 4 315 3 494 3 455 Harjumaa
31. Kehra 1993 3 679 4 053 3 224 3 173 Harjumaa
32. Tõrva 1926 3 157 3 546 3 201 3 112 Valgamaa
33. Räpina 1993 3 247 3 488 2 967 2 884 Põlvamaa
34. Narva-Jõesuu 1993 3 135 3 754 2 983 2 734 Virumaa oriental
35. Tamsalu 1993 ? 2 978 2 618 2 629 Virumaa occidental
36. Kilingi-Nõmme 1938 2 507 2 504 2 223 2 144 Pärnumaa
37. Otepää 1936 2 289 2 424 2 282 2 123 Valgamaa
38. Karksi-Nuia 1993 ? ? 2 300 2 059 Viljandimaa
39. Püssi 1993 1 869 2 532 1 872 1 837 Virumaa oriental
40. Mustvee 1938 ? 1 994 1 753 1 756 Jõgevamaa
41. Lihula 1993 1 624 1 872 1 497 1 614 Läänemaa
42. Võhma 1993 ? 1 983 1 596 1 544 Viljandimaa
43. Antsla 1938 1 952 1 688 1 547 1 458 Võrumaa
44. Abja-Paluoja 1993 ? ? 1 417 1 406 Viljandimaa
45. Suure-Jaani 1938 1 653 1 503 1 324 1 238 Viljandimaa
46. Kallaste 1938 ? 1 361 1 211 1 152 Tartumaa
47. Mõisaküla 1938 ? 1 349 1 165 1 081 Viljandimaa

Localités : asulaModifier

 
Les « localités » d'Estonie.

En Estonie, la division administrative désigne au plus bas échelon différents types de localités (en estonien, « asula », ou « asustusüksus » c'est-à-dire de « lieux peuplés »). Regroupées, elles forment une « municipalité » (en estonien, omavalitsus), mais elles ne peuvent prétendre à une réelle fonction administrative seule puisqu'il s'agit de la plus petite unité territoriale en Estonie.

Leur unité se fait soit en « municipalité urbaine » (en estonien, linn) ou en « municipalité rurale » (en estonien, Vald). Ainsi, la plupart des villes sont des municipalités urbaines entourée par une municipalité rurale.

Officiellement, on compte quatre types de « localités » :

  • la ville (en estonien : au singulier : linn, au pluriel :linnad ) ;
  • le bourg (en estonien : au singulier : alev, au pluriel : alevid ) ;
  • le petit bourg (en estonien : au singulier : alevik, au pluriel : alevikud ) ;
  • le village (en estonien : au singulier : küla, au pluriel : külad ).

Le , il y avait 47 villes, 9 bourgs, 173 petits bourgs et 4 430 villages en Estonie.

En pratique on rencontre aussi la Collectivité territoriale (en estonien : au singulier : alevvald) formée d'une ville ou d'un bourg avec un statut de commune. Il y a 6 alevvald en Estonie : Aegviidu, Järvakandi, Kohtla-Nõmme, Lavassaare, Tootsi et Vändra.

SourcesModifier

RéférencesModifier

ComplémentsModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :