Ouvrir le menu principal

Communauté de communes du Pays d'Huriel

intercommunalité française de l'Allier

Communauté de communes du Pays d'Huriel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Forme Communauté de communes
Siège Huriel
Communes 14
Président Michel Tabutin (PCF)
Date de création
Code SIREN 240300657
Démographie
Population 7 705 hab. (2013)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Superficie 378,46 km2
Liens
Site web cc-pays-huriel.com
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes du Pays d'Huriel est une communauté de communes française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le schéma départemental de coopération intercommunale de l'Allier de 2015 prévoyait un remaniement de toutes les structures intercommunales du département, en n'en maintenant aucune sous leur forme actuelle. Il était proposé une fusion avec la communauté d'agglomération montluçonnaise et les communautés de communes du Pays de Tronçais, du Val de Cher (Saint-Vitte exclue) et du Pays de Marcillat-en-Combraille (Virlet exclue)[1].

Adopté en mars 2016, le schéma propose le maintien en l'état de la structure intercommunale[2].

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

La communauté de communes du Pays d'Huriel est située à l'ouest du département de l'Allier. Elle jouxte la communauté d'agglomération montluçonnaise au sud-est, la communauté de communes du Val de Cher au nord-est ; dans le département limitrophe du Cher (région Centre-Val de Loire), les communautés de communes Terres du Grand Meaulnes au nord et Boischaut-Marche au nord-ouest ; dans le département limitrophe de la Creuse (région Nouvelle-Aquitaine), les communautés de communes du Pays de Boussac au sud-ouest et d'Évaux-les-Bains - Chambon-sur-Voueize au sud[3].

Le territoire communautaire est traversé par la route départementale 943 (liaison de Châteauroux à Montluçon traversant les communes de Courçais et La Chapelaude), ainsi que par la route départementale 916 reliant Boussac à l'agglomération montluçonnaise. À l'écart des grands axes nationaux, le territoire bénéficie pourtant d'accès depuis la route nationale 145 (échangeurs no 41 de Lamaids, no 39 de Domérat, tous deux desservant Huriel, et no 38 pour La Chapelaude)[3].

CompositionModifier

Elle est composée des quatorze communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Huriel
(siège)
03128 Huriélois 34,92 2 682 (2015) 77
Archignat 03005 24,35 339 (2015) 14
Chambérat 03051 Chambératois 28,37 312 (2015) 11
La Chapelaude 03055 Chapelaudois 28,60 1 001 (2015) 35
Chazemais 03072 29,10 507 (2015) 17
Courçais 03088 Courcillots 26,51 333 (2015) 13
Mesples 03172 Mesplois 15,30 130 (2015) 8
Saint-Désiré 03225 41,89 434 (2015) 10
Saint-Éloy-d'Allier 03228 12,83 47 (2015) 4
Saint-Martinien 03246 Martinusiens 25,48 618 (2015) 24
Saint-Palais 03249 Saint-Palaisins 20,30 166 (2015) 8
Saint-Sauvier 03259 31,47 360 (2015) 11
Treignat 03288 28,94 435 (2015) 15
Viplaix 03317 Viplaisiens 30,40 306 (2015) 10

DémographieModifier

Évolution démographique de la communauté de communes
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013
8 8567 7067 4257 5547 1537 3947 705
(Source : Insee, limites administratives au .)
Pyramides des âges en 2013 en pourcentage (source INSEE)
CC du Pays d'Huriel
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ans ou +
8,5 
75 à 89 ans
11,3 
18,8 
60 à 74 ans
17,8 
21,8 
45 à 59 ans
21,7 
19,3 
30 à 44 ans
18,9 
12,2 
15 à 29 ans
11,3 
18,9 
0 à 14 ans
18 
Département de l'Allier[4]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ans ou +
2,1 
9,5 
75 à 89 ans
13,9 
18,6 
60 à 74 ans
18,9 
21,5 
45 à 59 ans
20,4 
17,6 
30 à 44 ans
16,5 
15,2 
15 à 29 ans
13,3 
16,8 
0 à 14 ans
14,9 

AdministrationModifier

SiègeModifier

Le siège de la communauté de communes est situé à Huriel.

Les élusModifier

La communauté de communes est gérée par un conseil communautaire composé de 31 membres représentant chacune des communes membres et élus habituellement pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit[5],[6] :

Délégués
Nombre de délégués Communes
6 Huriel
3 La Chapelaude, Saint-Martinien
2 Archignat, Chambérat, Chazemais, Courçais, Saint-Désiré, Saint-Sauvier, Treignat, Viplaix
1 Mesples, Saint-Éloy-d'Allier, Saint-Palais

PrésidenceModifier

Le conseil communautaire du 29 avril 2014[7], tenu à Treignat, a élu son président, Michel Tabutin (maire de Chazemais et conseiller départemental du canton d'Huriel[8]), et désigné ses six vice-présidents qui sont[5] :

  • Marie-Pascale Mervaux (élue à Saint-Martinien[8]) : enfance, jeunesse et animation ;
  • Alain Dubreuil (élu à La Chapelaude[8]) : solidarités, diversité et santé ;
  • Jean-Elie Chabrol (élu à Huriel[8]) : économe, emploi et insertion ;
  • Alain Lhopiteau (élu à Mesples[8]) : environnement ;
  • Pierre Martin (élu à Chambérat[8]) : tourisme et agriculture ;
  • Jean-Michel Dumontet (élu à Viplaix[8]) : patrimoine communautaire.

CompétencesModifier

L'intercommunalité exerce des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres.

Les deux compétences obligatoires exercées par la communauté de communes sont les suivantes[9] :

  • développement économique : portage de contrats de développement, création et gestion de zones artisanales, construction, acquisition et rénovation de bâtiments pour l'accueil d'entreprises artisanales et industrielles ;
  • aménagement de l'espace : élaboration du schéma de cohérence territoriale, étude pour la mise en place d'une zone de développement éolien, gestion d'un service environnement.

Les compétences optionnelles sont les suivantes[9] :

  • logement et cadre de vie : soutien au développement du logement locatif, service de repas à domicile, amélioration du cadre de vie, conduite d'actions d'animations collectives ;
  • tourisme.

Les compétences facultatives sont la coopération décentralisée, la collecte et le traitement des ordures ménagères, la création et la gestion d'un relais d'assistantes maternelles, ou encore le développement de l'enseignement musical[9].

Régime fiscal et budgetModifier

La communauté de communes applique la fiscalité additionnelle.

Projets et réalisationsModifier

La communauté de communes a aménagé deux zones d'activités, la zone des Richardes à Huriel et la zone de Souvol à La Chapelaude[10].

Notes et référencesModifier

  1. Préfecture de l'Allier, « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale de l'Allier » [PDF], (consulté le 27 février 2016).
  2. Direction des Relations avec les Collectivités Territoriales, « Schéma départemental de coopération intercommunale de l'Allier » [PDF], Préfecture de l'Allier, (consulté le 2 avril 2016).
  3. a et b Carte de la communauté de communes et des structures intercommunales voisines sur Géoportail.
  4. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département de l'Allier (03) », Insee (consulté le 5 juillet 2016).
  5. a et b « Communes et organisation » (consulté le 27 février 2016).
  6. « Arrêté no 2726/2013 constatant la composition du conseil communautaire de la communauté de communes du Pays d'Huriel à l'issue du renouvellement général des conseils municipaux de 2014 » [PDF], Préfecture de l'Allier, (consulté le 27 février 2016), p. 2.
  7. « Assemblée Générale de la Communauté de Communes du Pays d'Huriel » [PDF], (consulté le 27 février 2016).
  8. a b c d e f et g « Communauté de Communes du Pays d'Huriel », sur maires-allier.fr, Association des maires et présidents de communautés de l'Allier (consulté le 27 février 2016).
  9. a b et c « Compétences » (consulté le 27 février 2016).
  10. « Zones d'activités » (consulté le 27 février 2016).

Voir aussiModifier