Communauté de communes de la Mossig et du Vignoble

intercommunalité française du Bas-Rhin

Communauté de communes de la Mossig et du Vignoble
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Forme Communauté de communes
Siège Wasselonne
Communes 24
Président Daniel Acker (DVD)
Date de création
Code SIREN 200068864
Démographie
Population 24 463 hab. (2015)
Densité 140 hab./km2
Géographie
Superficie 174,23 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes de la Mossig et du Vignoble
Liens
Site web www.mossigvignoble.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes de la Mossig et du Vignoble est une communauté de communes française située dans le département du Bas-Rhin et dans la région Grand Est.

Créée le , elle regroupe 24 communes et près de 25 000 habitants. Elle est présidée par Daniel Acker.

HistoireModifier

La communauté de communes de la Mossig et du Vignoble voit le jour le , suite à la fusion de la Communauté de communes des coteaux de la Mossig et la communauté de communes la Porte du Vignoble.

Cette fusion s’inscrit dans le cadre de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi dite « NOTRe »), dont l’objectif est de simplifier le paysage administratif français.

CompositionModifier

Au , la communauté de communes de la Mossig et du Vignoble regroupe 24 635 habitants de 24 communes.

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Wasselonne
(siège)
67520 Wasselonnais 15 5 652 (2017) 377
Balbronn 67018 Balbronnais 10,18 656 (2017) 64
Bergbieten 67030 Bergbietenois 4,24 704 (2017) 166
Cosswiller 67077 Cosswillerois 15,75 574 (2017) 36
Crastatt 67078 Crastattois 3,39 270 (2017) 80
Dahlenheim 67081 Dahlenheimois 5,35 765 (2017) 143
Dangolsheim 67085 Dangolsheimois 4,47 723 (2017) 162
Flexbourg 67139 Flexbourgeois 1,7 457 (2017) 269
Hohengœft 67208 Hohengœftois 3,43 536 (2017) 156
Jetterswiller 67229 Jetterswillerois 3,54 193 (2017) 55
Kirchheim (Bas-Rhin) 67240 Kirchheimois 2,3 706 (2017) 307
Knœrsheim 67245 Knoersheimois 2,36 222 (2017) 94
Marlenheim 67282 Marlenheimois 14,59 4 250 (2017) 291
Nordheim 67335 Nordheimois 6,32 887 (2017) 140
Odratzheim 67354 Odratzheimois 1,54 499 (2017) 324
Rangen 67383 Rangenais 1,65 198 (2017) 120
Romanswiller 67408 Romanswillerois 11,42 1 239 (2017) 108
Scharrachbergheim-Irmstett 67442 Scharrachbergheimois 3,22 1 215 (2017) 377
Traenheim 67492 Traenheimois 3,1 648 (2017) 209
Wangen 67517 Wangenois 3,87 698 (2017) 180
Wangenbourg-Engenthal 67122 Wangenbourgeois 31,52 1 354 (2017) 43
Westhoffen 67525 Westhoffenois 20,65 1 651 (2017) 80
Zehnacker 67555 Zehnackerois 2,18 246 (2017) 113
Zeinheim 67556 Zeinheimois 2,46 201 (2017) 82

FonctionnementModifier

SiègeModifier

Le siège est situé 31-33 rue des pins à Wasselonne.

EnvironnementModifier

ÉnergieModifier

Dans le cadre du SRADDET du Grand Est, ATMO Grand Est tient à jour les statistiques énergétiques de tous les EPCI régionaux. Aussi pouvons-nous représenter l’énergie finale consommée sur le territoire[Note 1] annuellement par secteur, ou par source, pour l’année 2017. Cette énergie finale annuelle correspond à 22,8 MWh par habitant[Note 2].

Énergie finale par secteur en 2017[1]
- GWh par an[Note 3]
Industrie 66
Résidentiel 258
Tertiaire 79
Agriculture 24
Transport routier 132
Énergie finale par source en 2017[1]
- GWh par an
Électricité 144
Gaz naturel et produits pétroliers 283
Bois-énergie 99
Autres EnR (PAC, solaire thermique…) 33

La production d’énergie renouvelable (EnR) du territoire apparaît dans le tableau suivant, toujours pour l’année 2017 :

Énergie renouvelable en 2017[2]
- GWh par an
Bois-énergie 157
Pompe à chaleur (PAC)[Note 4] 22
Photovoltaïque 1
Solaire thermique 1

Ces statistiques sont illustrées sous forme de diagramme de Sankey[3].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'énergie grise n'est pas prise en compte.
  2. Cette énergie finale annuelle par habitant correspond à puissance moyenne de 2,6 kW par habitant. Remarquons que l'énergie finale annuelle par habitant dans le Grand Est s'élève à 33,2 MWh par habitant, ce qui correspond à une puissance moyenne de 3,8 kW par habitant.
  3. Remarquons que 1000 GWh/a = 1 TWh/a.
  4. Les valeurs correspondant aux lignes « PACs aérothermiques » et « Géothermie (chaleur) » sont additionnées. Les pompes à chaleur consomment de l'énergie électrique.

RéférencesModifier

  1. a et b [PDF] Mossig Plan Climat Air Énergie sur observatoire.atmo-grandest.eu ; édition 2019 ; voir page 17.
  2. Ibid. p. 23
  3. Mossig-Vignoble 2017. Sankey sur atmo-grandest.eu

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier