Ouvrir le menu principal

Communauté de communes de la Morinie

ancienne intercommunalité française

Communauté de communes de la Morinie
Communauté de communes de la Morinie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Forme Communauté de communes
Siège Thérouanne
Communes 8
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 246200877
Démographie
Population 8 132 hab. (1999)
Liens
Site web http://home.nordnet.fr/~ccmorinie/index.html
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes de la Morinie est une ancienne structure intercommunale française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région des Hauts-de-France. Elle a existé de 1994 à 2016.

HistoriqueModifier

Créée le , la communauté de communes de la Morinie succède au SIVOM constitué en 1973.

Paul Hochart, ancien maire d'Heuringhem en a été le président pendant de longues années. Il a cédé sa place à René Allouchery, maire de Clarques, en 2008.

Compte tenu de la réforme territoriale, la petite taille de l'intercommunalité lui impose de se regrouper avec une ou des autres structures intercommunales[1],[2].

Le , elle est fusionnée au sein de la communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer.

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

L'intercommunalité a choisi le nom de Morinie, qui est la dénomination du territoire de l'ancien peuple gaulois des Morins[3].

CompositionModifier

La communauté de communes de la Morinie regroupait huit communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Thérouanne
(siège)
62811 Thérouannais 8,37 1 143 (2014) 137


Delettes 62265 Delettois 14,69 1 165 (2014) 79
Ecques 62288 Ecquois 12,59 2 074 (2014) 165
Herbelles 62431 Herbellois 4,55 534 (2014) 117
Heuringhem 62452 Heuringhemois 5,79 1 336 (2014) 231
Inghem 62471 Inghemois 3,19 522 (2014) 164
Mametz 62543 Mametziens 9,53 1 981 (2014) 208
Saint-Augustin (Pas-de-Calais) 62691 11,80 795 (2014) 67

AdministrationModifier

SiègeModifier

Le siège était situé à Thérouanne, rue de Clarques.

ÉlusModifier

La communauté de communes était administrée par un conseil communautaire, composé de 27 conseillers, issus des conseils municipaux représentant chacune des communes membres, à raison de deux délégués pour les communes de moins de mille habitants, trois pour Delettes, Heuringhem et Thérouanne, comprises entre 1000 et deux mille habitants, et cinq pour Ecques et Mametz, comptant plus de deux mille habitants[4],[5].

Le conseil communautaire du 19 avril 2014 a réélu son président, René Allouchery, Maire de Clarques, ainsi que ses 8 vice-présidents pour le mandat 2014-2020, de manière que chaque commune soit représentée au bureau de l'intercommunalité.

Il s'agit de :

  1. Yves Bertin, maire d'Ecques. Après son décès, en janvier 2015, son siège est attribué à Brigitte Merchier, qui le remplace également comme maire d'Ecques[6],[7] ;
  2. Alain Massez, maire de Delettes ;
  3. Jean-Marie Evrard, maire d'Inghem ;
  4. Dominique Prudhomme, maire de Herbelles ;
  5. Josiane Hochart, maire de Rebecques ;
  6. Jean-Paul Lefait, maire de Heuringhem ;
  7. Alain Chevalier, maire de Thérouanne ;
  8. Jacques Delmaire, maire de Mametz[8].

Liste des présidentsModifier

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 Paul Hochart   Maire de Heuringhem (1977 → 2008)
2008 2016 René Allouchery   Agriculteur
Maire de Clarques (2001 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[8]

CompétencesModifier

Régime fiscal et budgetModifier

Projets et réalisationsModifier

Développement économiqueModifier

L'intercommunalité, après avoir développé la zone de Mussent, « qui compte le plus d’emplois à l’hectare de toute la région » selon le président Allouchery, aménage la zone des Escardalles, qui s'étend en 2014 sur onze hectares et devrait s'accroître à terme de 34 hectares[9],[8], dont la commercialisation a été confiée à Saint-Omer développement, une émanation commune de la chambre de commerce et d’industrie d’une part, le monde politique de l’Audomarois d’autre part[10].

Elle a également favorisé la création d'une boulangerie artisanale d’Heuringhem, ouverte le 6 juin 2013, afin de favoriser l’émergence d’un véritable « cœur de bourg » et « attirer de nouveaux habitants, de nouveaux créateurs et repreneurs d’entreprises en rendant l’environnement commercial attractif », comme le souligne le maire lors de l'inauguration[11].

Tourisme et patrimoineModifier

La communauté de communes et la communauté d'agglomération de Saint-Omer ont signé avec l'État le 27 novembre 2014 une convention faisant du territoire constitué par les deux intercommunalités, le deuxième Pays d'art et d'histoire du département du Pas-de-Calais après la communauté d'agglomération de Lens-Liévin labellisée en 2008[12].

DéplacementsModifier

L'intercommunalité a aménagé une aire de co-voiturage aux Escardalles[9].

City-stadesModifier

L'intercommunalité prévoit d'aménager deux city stades, l'un à Ecques, l'autre à Delettes[8].

Nouveau siège et projet de maison de l’histoire et de l’archéologieModifier

L'intercommunalité, propriétaire de la friche Ledoux à Thérouanne, un ancien magasin de meubles, avait prévu d'y aménager son nouveau siège et une maison de l’histoire et de l’archéologie[8].

Notes et référencesModifier

  1. Marie Jansana, « Intercommunalité : la Morinie vit ses dernières années : La communauté de communes de la Morinie sait qu’au 1er janvier 2017, de par sa petite taille, elle disparaîtra. Néanmoins, elle pense à l’avenir de ses habitants et poursuit les dossiers qu’elle a lancés », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 24 janvier 2015).
  2. Marion Clauzel, « Communauté de communes de la Morinie : l’impossible redécoupage : La refonte des collectivités territoriales fait causer au sein de la Morinie. Même si aucune décision n’a encore été prise en conseil municipal, même si on ne connaît pas encore le seuil critique du nombre d’habitants exigé par la nouvelle réforme, les cartes sont bel et bien en train d’être battues », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 21 février 2015).
  3. « La communauté de communes de la Moronie », Communauté de communes de la Morinie (consulté le 2 janvier 2015)
  4. « Le conseil communautaitre », Communauté de communes de la Morinie (consulté le 3 janvier 2015)
  5. Marion Clauzel, « Les délégués de la communauté de communes de la Morinie éliront leur président le 19 avril : Vingt-sept personnes siégeront à la communauté de communes de la Morinie. Elles sont issues des neuf communes qui la composent, en proportion du nombre d’habitants. Les résultats des élections municipales changent-ils la donne ? », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2015).
  6. Bruno Delannoy, « Ecques : Brigitte Merchier élue maire après le décès d’Yves Bertin : Brigitte Merchier, première adjointe, a été élue maire, mardi 3 février, en remplacement d’Yves Bertin, décédé le mardi 21 janvier. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 22 février 2015).
  7. « Brigitte MERCHIER - Le Maire », Conseil municipal, sur http://www.mairie-ecques.fr, (consulté le 22 février 2015).
  8. a b c d et e Jennifer-Laure Djian, « René Allouchery, défenseur du « travail collectif », réélu président de la Morinie : Les vingt-sept membres de la communauté de communes de la Morinie ont élu ce samedi matin, pour un nouveau mandat, René Allouchery au poste de président. Yves Bertin, le maire d’Ecques, sera son premier vice-président, les maires des sept autres communes occuperont les autres postes de vice-présidents. Le président réélu a appelé, « comme pendant le dernier mandat », à « la jouer collectif ». », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2015).
  9. a et b « Rebecques : Des vœux en forme de bilan du mandat à la Morinie », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2015).
  10. J.-M. S., « Des implantations en vue dans la zone des Escardalles : La zone d’activités des Escardalles, près de l’échangeur de l’autoroute, continue à se remplir. Depuis le rond-point en contrebas, on remarque surtout les installations de l’entreprise Kühne et Nagel, un transporteur routier spécialisé dans la livraison de colis pas trop lourds (on parle parfois de messagerie). », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2015).
  11. Marie Jansana, « La Morinie salue une nouvelle mairie et une boulangerie sur son territoire : Triple inauguration, ce samedi matin, dans la communauté de communes de la Morinie. La nouvelle mairie de Thérouanne, la boulangerie d’Heuringhem et l’hôtel d’entreprises des Escardalles ont reçu la visite des représentants de l’État », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2015).
  12. « Un deuxième "Pays d'art et d'histoire" dans le département du Pas-de-Calais », sur http://pas-de-calais.gouv.fr, (consulté le 3 janvier 2015)

Pour approfondirModifier