Communauté de communes Falaises du Talou

intercommunalité française de la Seine-Maritime

Communauté de communes Falaises du Talou
Blason de Communauté de communes Falaises du Talou
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Forme Communauté de communes
Siège Envermeu
Communes 24
Président Gérard Picard
Date de création
Code SIREN 247600729
Démographie
Population 23 307 hab. (2014)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Superficie 328,48 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes Falaises du Talou
Liens
Site web http://www.falaisesdutalou.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes Falaises du Talou, autrefois dénommée communauté de communes des Monts et Vallées, est une communauté de communes française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

HistoriqueModifier

La communauté a été créée au [1] sous le nom de « communauté de communes des Monts et Vallées »

En application du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) adopté en octobre 2016[2], elle s'étend au aux huit communes suivantes[3] :

La communauté de communes des Monts et Vallées décide alors de changer de nom pour celui de communauté de communes Falaises du Talou[4],[5].

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

Située dans le nord-est du département de la Seine-Maritime, la communauté de communes Falaises du Talou regroupe 24 communes et s'étend sur une superficie de 328,5 km2[6].

 
Carte de la communauté de communes Falaises du Talou au .

CompositionModifier

La communauté de communes Falaises du Talou regroupe en 2018 les 24 communes suivantes[1] :


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Envermeu
(siège)
76235 Envermeudois 14,58 2 097 (2017) 144
Avesnes-en-Val 76049 16,51 279 (2017) 17
Bailly-en-Rivière 76054 Baillois 20,06 526 (2017) 26
Bellengreville 76071 7,67 476 (2017) 62
Canehan 76155 Canehanais 6,18 364 (2017) 59
Cuverville-sur-Yères 76207 11,06 199 (2017) 18
Dampierre-Saint-Nicolas 76210 3,94 472 (2017) 120
Douvrend 76220 Douvrendois 17,96 522 (2017) 29
Notre-Dame-d'Aliermont 76472 Aliermontais 13,31 771 (2017) 58
Freulleville 76288 Freullevillois 11,13 364 (2017) 33
Les Ifs 76371 Ifais 4,03 75 (2017) 19
Meulers 76437 Meulénois 6,67 563 (2017) 84
Petit-Caux 76618 Caux-Marins 91,11 9 553 (2017) 105
Ricarville-du-Val 76526 5,62 169 (2017) 30
Saint-Aubin-le-Cauf 76562 10,11 853 (2017) 84
Saint-Jacques-d'Aliermont 76590 Jacobiens 7,86 349 (2017) 44
Saint-Martin-le-Gaillard 76619 Saint-Martinais 17,8 298 (2017) 17
Saint-Nicolas-d'Aliermont 76624 Nicolaisiens 15,53 3 705 (2017) 239
Saint-Ouen-sous-Bailly 76630 Saint-Ouennais 5,32 220 (2017) 41
Saint-Vaast-d'Équiqueville 76652 Saint-Vaastais 14,04 750 (2017) 53
Sauchay 76665 Salchaisiens 5,74 415 (2017) 72
Sept-Meules 76671 Sept-Meulois 8,22 193 (2017) 23
Touffreville-sur-Eu 76703 5,69 209 (2017) 37
Villy-sur-Yères 76745 8,34 194 (2017) 23

DémographieModifier

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015
15 96816 58718 23719 98820 09322 58323 474
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
(Source : INSEE RGP 2015[7])


 

OrganisationModifier

SiègeModifier

L'untercommunalité a son siège à Envermeu, 46 bis rue du général de Gaulle[1].

ÉlusModifier

La communauté de communes est administrée par son conseil communautaire, composé, en 2016, de 54 conseillers municipaux représentant les 24 communes membres, répartis comme suit[8] :
- 18 délégués pour Petit-Caux ;
- 7 délégués 7 pour Saint-Nicolas-d’Aliermont ;
- 4 délégués pour Envermeu ;
- 2 délégués pour Saint-Aubin-le-Cauf, Saint-Vaast-d'Équiqueville, Notre-Dame-d'Aliermont et Meulers ;
- 1 délégué pour les autres communes.

À la suite des élections municipales de 2014 dans la Seine-Maritime, le conseil communautaire a réélu son président, Gérard Picard, maire d'Envermeu, et désigné son bureau, constitué du président, quatre vice-présidents et quatre autres membres[8].

Après l'extension de l'intercommunalité en 2017, le conseil communautaire a élu 4 vice-présidents supplémentaires afin d'assurer leur représentation. Il s'agit de[8] :

  • Patrick Martin, maire de Petit-Caux ;
  • Martial Fromentin, maire de Saint-Martin-le-Gaillard
  • Caroline Duhamel, élue de Petit-Caux
  • Patrice Philippe, élu de Petit-Caux.

Liste des présidentsModifier

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 2013[9] En cours
(au 5 juillet 2018)
Gérard Picard RPR
puis
UMPLR
Pharmacien
Maire d'Envermeu (1989 → )
Conseiller général d'Envermeu (2001 → 2015)
Président du Syndicat mxte du Pays Dieppois Terroir de Caux (2014[10] → )

CompétencesModifier

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui ont été transférées par les communes membres, dans les conditions fixées par le code général des collectivités territoriales.

Régime fiscal et budgetModifier

La Communauté de communes est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit la fiscalité professionnelle unique[1] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources entre les communes résidentielles et celles dotées de zones d'activité.

Elle perçoit également une dotation globale de fonctionnement bonifiée[1] (DGF).

Projets et réalisationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « CC Falaises du Talou (N° SIREN : 247600729) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur - DGCL, (consulté le 10 novembre 2018).
  2. « La Seine-Maritime adopte sa nouvelle carte des intercommunalités et dit « oui » au futur pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2017)
  3. « Arrêté préfectoral du 16 novembre 2016 portant sur l'extension de la communauté de communes Monts et Vallées aux communes de Petit-Caux, Avesnes-en-Val, Canehan, Cuverville-sur-Yères, Saint-Martin-le-Gaillard, Sept-Meules, Touffreville-sur-Eu et Villy-sur-Yères », Recueil des actes administratifs de la préfecture de Seine-Maritime, nos 76-2016-135,‎ , p. 87-97 (lire en ligne [PDF], consulté le 10 novembre 2018).
  4. Thérèse Hamel, « Fusion. La future com'com s'appellera les Falaises du Talou : En 2017, la commune de Saint-Nicolas-d'Aliermont intégrera une nouvelle communauté de communes née de la fusion de Petit Caux et de Monts et Vallées. Le nouveau nom de cette collectivité a déjà été trouvé », Les Informations dieppoises,‎ (lire en ligne)
  5. « Arrêté préfectoral du 30 novembre 2016 modifiant l'arrêté du 28 décembre 2001 modifié, autorisant la création de la communauté de communes Monts et Vallées », Recueil des actes administratifs de la préfecture de Seine-Maritime, nos 76-2016-147,‎ , p. 162-170 (lire en ligne [PDF], consulté le 10 novembre 2018).
  6. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le 16 septembre 2019)
  7. INSEE, Recensement général de la population 2015, Document mentionné en liens externes.
  8. a b et c « Communauté de communes Falaises du Talou - Une vague d'énergie en Normandie » [PDF], Communauté de communes Falaises du Talou, (consulté le 10 novembre 2018).
  9. « Le mot du maire », Envermeu Infos,‎ , p. 2 (lire en ligne [PDF], consulté le 10 novembre 2018).
  10. « Gérard Picard élu président : Installation sereine du comité du Syndicat mixte du Pays dieppois Terroir de Caux », Paris Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2018).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier