Ouvrir le menu principal

Communauté d'agglomération du Libournais

intercommunalité française de la Gironde

Communauté d'agglomération du Libournais
Blason de Communauté d'agglomération du Libournais
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Forme Communauté d'agglomération
Siège Libourne
Communes 45
Président Philippe Buisson (PS)
Budget 78 830 438  (2018[1])
Date de création
Code SIREN 200070092
Démographie
Population 90 791 hab. (2016)
Densité 160 hab./km2
Géographie
Superficie 568,80 km2
Localisation
Localisation de Communauté d'agglomération du Libournais
Localisation de la communauté d'agglomération du Libournais en Gironde.
Liens
Site web www.lacali.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté d'agglomération du Libournais, abrégée en CALI, est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) français situé dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle a succédé, le , à la communauté de communes du Nord Libournais.

HistoriqueModifier

Le , par arrêté préfectoral en date du 22 décembre 2010, la communauté de communes du Libournais, la communauté de communes du Canton de Guîtres et la communauté de communes du Pays de Coutras ont fusionné pour former la communauté de communes du Nord Libournais[2] regroupant 32 communes (celles actuelles à l'exception de Saint-Sauveur-de-Puynormand et de Saint-Seurin-sur-l'Isle) et dont le siège est fixé à Libourne, en l'hôtel de ville. Il avait été envisagé de former une communauté d'agglomération pour tout le « grand » Libournais, mais certaines communes du Sud Libournais, notamment celles limitrophes de Libourne à l'est, ou celles à l'ouest le long de l'autoroute A89 qui en est le principal axe de développement économique et démographique, n'ont pas encore souhaité rejoindre la nouvelle structure.

L'évolution des trois anciennes communautés de communes se fait de façon transitoire avec l'ancien statut commun de communauté de communes, jusqu'à ce que les compétences de la nouvelle communauté lui soient toutes transférées, ou restituées aux communes d'origine.

Le , par arrêté préfectoral en date du 28 décembre 2011, la communauté de communes a été transformée en communauté d'agglomération, sous le nom de communauté d'agglomération du Libournais[3] (CALI) ; elle comptait alors environ 70 000 habitants sur son territoire, avec une commune de plus de 23 000 habitants, Libourne. La CALI a son siège à Libourne.

Le , par arrêté préfectoral en date du 4 décembre 2012, les communes de Saint-Sauveur-de-Puynormand et de Saint-Seurin-sur-l'Isle sont autorisées à rejoindre la communauté d'agglomération du Libournais[4] portant ainsi à 34 le nombre de communes adhérentes.

Le projet de grande agglomération libournaise reste ouvert pour les communes des communautés de communes voisines (y compris celles de la communauté de communes du Sud-Libournais, bien que celles-ci, sur la rive gauche de la Dordogne, soient beaucoup plus rurales et éloignées de l’axe de développement et de transport de l'A89, et appartiennent davantage à la région naturelle de l'Entre-deux-Mers qu'à celle du Libournais).

Le , la CALI s'agrandit en fusionnant avec la Communauté de communes du Sud-Libournais et en absorbant d'anciennes communes du Brannais (Camiac-et-Saint-Denis, Daignac, Dardenac, Espiet, Nérigean, Saint-Quentin-de-Baron et Tizac-de-Curton) à la suite de l'approbation du schéma départemental de coopération intercommunal (SDCI)[5].

Le , la commune de Camiac-et-Saint-Denis quitte la communauté d'agglomération pour rejoindre la communauté de communes du Créonnais portant le nombre de communes adhérentes à 45.

Territoire communautaireModifier

Géographie physiqueModifier

Située à l'est du département de la Gironde, la communauté d'agglomération du Libournais regroupe 45 communes et présente une superficie de 568,8 km2[6].

 
Carte de la communauté d'agglomération du Libournais au .

CompositionModifier

 
Carte des densités de population (millésimée 2016) des communes de la communauté d'agglomération du Libournais. Composition en communes au [7].

La communauté d'agglomération du Libournais est composée des 45 communes suivantes :


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Libourne
(siège)
33243 Libournais 20,63 24 880 (2016) 1 206
Abzac 33001 Abzacais 13,44 1 926 (2016) 143
Arveyres 33015 Arveyrais 17,27 1 947 (2016) 113
Bayas 33034 Bayardois 10,82 449 (2016) 41
Les Billaux 33052 Billaudais 6,26 1 212 (2016) 194
Bonzac 33062 Bonzacais 7,49 750 (2016) 100
Cadarsac 33079 Cadarsacais 2,28 353 (2016) 155
Camps-sur-l'Isle 33088 3,02 606 (2016) 201
Chamadelle 33124 Chamadellois 15,35 727 (2016) 47
Coutras 33138 Coutrasiens 33,69 8 576 (2016) 255
Daignac 33147 Daignacais 5,73 479 (2016) 84
Dardenac 33148 Dardenacais 1,5 84 (2016) 56
Les Églisottes-et-Chalaures 33154 Églisotais 17,16 2 179 (2016) 127
Espiet 33157 Espiétais 6,79 778 (2016) 115
Le Fieu 33166 Féodiens 14,67 531 (2016) 36
Génissac 33185 Génissacais 13,04 1 924 (2016) 148
Gours 33191 Goursois 7,89 558 (2016) 71
Guîtres 33198 Guitrauds 5,02 1 585 (2016) 316
Izon 33207 Izonnais 15,59 5 692 (2016) 365
Lagorce 33218 Lagorçais 28,47 1 669 (2016) 59
Lalande-de-Pomerol 33222 Lalandais 8,25 662 (2016) 80
Lapouyade 33230 Lapouyadais 25,8 504 (2016) 20
Maransin 33264 Maransinois 29,94 1 021 (2016) 34
Moulon 33298 Moulonois 13,25 998 (2016) 75
Nérigean 33303 Nérigeanais 9,98 834 (2016) 84
Les Peintures 33315 Peinturauds 13,13 1 576 (2016) 120
Pomerol 33328 Pomerolais 6,24 618 (2016) 99
Porchères 33332 Porcherois 13,19 896 (2016) 68
Puynormand 33347 Puynormandais 7,64 302 (2016) 40
Sablons 33362 Sablonnais 11,84 1 358 (2016) 115
Saint-Antoine-sur-l'Isle 33373 Saint-Antoinais 10,4 584 (2016) 56
Saint-Christophe-de-Double 33385 36,13 725 (2016) 20
Saint-Ciers-d'Abzac 33387 Saint-Cyriens 11,71 1 390 (2016) 119
Saint-Denis-de-Pile 33393 Dionysiens 28,27 5 411 (2016) 191
Saint-Germain-du-Puch 33413 Saint-Germanais 11,76 2 152 (2016) 183
Saint-Martin-de-Laye 33442 9,56 541 (2016) 57
Saint-Martin-du-Bois 33445 Boscoviens 9,8 856 (2016) 87
Saint-Médard-de-Guizières 33447 Guiziérois 10,37 2 373 (2016) 229
Saint-Quentin-de-Baron 33466 Saint-Quentinais 8,69 2 398 (2016) 276
Saint-Sauveur-de-Puynormand 33472 Saint-Sauveurois 5,57 359 (2016) 64
Saint-Seurin-sur-l'Isle 33478 Saint-Seurinois 8,83 3 160 (2016) 358
Savignac-de-l'Isle 33509 Savignacais 4,47 507 (2016) 113
Tizac-de-Curton 33531 Tizacais 3,97 320 (2016) 81
Tizac-de-Lapouyade 33532 Tizacais 9,4 482 (2016) 51
Vayres 33539 Vayrois 14,46 3 859 (2016) 267

DémographieModifier

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
61 50162 96866 93070 42373 40781 09087 00790 791
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[8])


 


AdministrationModifier

L'administration de l'intercommunalité repose, à compter du renouvellement général des conseils municipaux de mars 2014, sur 67 délégués titulaires à raison d'un siège par commune participante sauf Libourne disposant de 22 sièges, Coutras de sept, Saint-Denis-de-Pile de quatre et Saint-Seurin-sur-l'Isle, Saint-Médard-de-Guizières et Les Églisottes-et-Chalaures de deux chacune[9].

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2012 avril 2014 Gilbert Mitterrand PS Maire de Libourne (1989-2011), député de la Gironde (1981-1993 & 1997-2002),
conseiller régional d'Aquitaine (1981-1989), vice-président du Conseil général de la Gironde (2004-2011)
avril 2014 En cours Philippe Buisson PS Maire de Libourne (2011-)
Les données manquantes sont à compléter.

Le président est assisté de 13 vice-présidents[10] :

  • Fabienne Fonteneau, maire de Saint-Denis-de-Pile, déléguée à la politique de la ville, à l'insertion et au CISPD (conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance),
  • Jérôme Cosnard, maire de Coutras, délégué au développement économique et à l'équilibre commercial,
  • Jean Philippe Le Gal, conseiller municipal de Libourne, délégué à l'aménagement de l’espace, au développement touristique et aux politiques contractuelles,
  • Hélène Estrade, maire de Lapouyade, déléguée aux ressources humaines et à la mutualisation,
  • Isabelle Hardy, conseillère municipale de Libourne, conseillère générale du canton de Libourne, déléguée à la petite enfance et l'enfance,
  • Alain Paigne, maire de Gours, délégué aux transports,
  • Anne Berthomé, adjointe au maire de Saint-Seurin-sur-l'Isle, déléguée aux finances et à la fiscalité,
  • Corinne Venayre, adjointe au maire de Libourne, déléguée à l'habitat (PLH) et au logement,
  • Sébastien Laborde, adjoint au maire de Saint-Denis-de-Pile, délégué à l'action sociale d’intérêt communautaire,
  • Jacques Mesplède, maire des Peintures, délégué à l'environnement, au développement durable et au PCET (plan climat énergie territorial),
  • Jean-François Martinez, maire de Saint-Martin-de-Laye, délégué au monde rural, au patrimoine et aux moyens techniques,
  • Sabine Aggoun, conseillère municipale de Libourne, déléguée à la jeunesse,
  • Gérard Henry, maire de Génissac, délégué aux marchés publics et aux affaires juridiques.


CompétencesModifier

Le Code général des collectivités territoriales impose aux communautés d'agglomération l'exercice de certaines compétences. Ces compétences sont obligatoires, optionnelles ou supplémentaires.

Compétences obligatoiresModifier

  • Développement économique
  • Aménagement de l’espace communautaire
  • Équilibre social de l’habitat
  • Politique de la ville dans la communauté

Compétences optionnellesModifier

  • Protection et la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie
  • Construction, entretien et fonctionnement d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire
  • Action sociale d’intérêt communautaire

Compétences supplémentairesModifier

  • Enfance et jeunesse
  • Action de développement touristique
  • Incendie et le secours
  • Habilitations pour les prestations de service

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. https://www.lacali.fr/sites/default/files/deliberations/2018/note_synthese_bp_2018.pdf
  2. [PDF] Recueil des arrêtés préfectoraux de décembre 2010, tome 2, p. 78 à 80 : arrêté préfectoral en date du 22 décembre 2010 portant fusion des communautés de communes du canton de Guîtres, du Libournais, et du Pays de Coutras et création de la communauté de communes du Nord Libournais, consulté le 24 juillet 2014.
  3. [PDF] Recueil spécial no 42 des actes administratifs du 1er septembre au 28 décembre 2011, p. 7 & 8 : arrêté préfectoral en date du 28 décembre 2011 portant transformation de la communauté de communes du Nord Libournais en communauté d’agglomération du Libournais, consulté le 24 juillet 2014.
  4. [PDF] Arrêté préfectoral en date du 4 décembre 2012 portant autorisation de l'extension du périmètre de la communauté d'agglomération du Libournais aux communes de Saint-Sauveur-de-Puynormand et Saint-Seurin-sur-l'Isle, consulté le 24 juillet 2014.
  5. http://www.gironde.gouv.fr/Actualites/Breves/Schema-departemental-de-cooperation-intercommunale-SDCI-de-la-Gironde
  6. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le 3 septembre 2019)
  7. Les densités de population sont calculées automatiquement dans un SIG en utilisant la surface géométrique de la commune, avec un niveau de précision du contour de 5 m tel qu'il ressort de l'export du découpage administratif au niveau communal (contours des communes) issu d'OpenStreetMap, et non la superficie cadastrale définie par l'Insee, qui est une donnée purement administrative. Des différences de classe peuvent ainsi éventuellement apparaître pour les communes qui se situent en limite de franchissement de seuil de classe.
  8. Séries historiques sur la population et le logement en 2016 - CA du Libournais (200070092)., sur le site de l'Insee (consulté le 9 septembre 2019)
  9. [PDF] Arrêté préfectoral en date du 21 octobre 2013 portant composition du conseil communautaire de la communauté d'agglomération du Libournais (CALI) , consulté le 22 juillet 2014.
  10. La Cali > Toute l'actualité > Nouvel exéctutif de La Cali sur le site officiel de la CALI, consulté le 22 juillet 2014.