Ouvrir le menu principal

Communauté d'agglomération Porte de l'Isère

intercommunalité française de l'Isère

Communauté d'agglomération Porte de l'Isère
Blason de Communauté d'agglomération Porte de l'Isère
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Forme Communauté d'agglomération
Siège L'Isle-d'Abeau
Communes 22
Président Jean Papadopulo (DVD)
Date de création
Code SIREN 243800604
Démographie
Population 104 941 hab. (2015)
Densité 437 hab./km2
Géographie
Superficie 240 km2
Localisation
Localisation de Communauté d'agglomération Porte de l'Isère
Localisation en Isère.
Liens
Site web capi-agglo.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté d'agglomération Porte de l'Isère (CAPI) est une communauté d'agglomération française, située dans le département de l'Isère, et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est née en 2007 pour assurer la succession du syndicat d'agglomération de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau.

En nombre d'administrés elle constitue le troisième pôle de l'aire métropolitaine lyonnaise, après le Grand Lyon, et Saint-Étienne Métropole et devant ViennAgglo[1]. Elle est partie prenante du Pôle Métropolitain, entité ayant notamment comme objectif la promotion à l'échelle européenne des communautés d'agglomération membres dans le but d'attirer des investisseurs étrangers[2].

Son siège est situé sur le territoire de la commune de L'Isle d'Abeau, à proximité du Parc Saint-Hubert.

HistoireModifier

Par arrêté du , le préfet de l'Isère décide de la transformation et de l'extension du Syndicat d’agglomération de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau (SAN) en Communauté d’agglomération Porte de l’Isère (CAPI) à compter du .

DémographieModifier

Durant les années 1970 et 1980, le peuplement est essentiellement lié à l'apport migratoire résultant de la périurbanisation autour de Lyon. Dans les années 1990, 26 000 nouveaux arrivants sont venus augmenter sa population, donnant un solde positif de 4 800 habitants, essentiellement en provenance de Lyon et du Grand Lyon. Cet excédent de population ne doit pas cacher le solde migratoire négatif concernant les étudiants : -600 sur la même période[3].

Entre 1975 et 1999, la population du territoire a quasiment doublée, cet essor est lié à la Ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau dont la population a quintuplé dans le même temps et qui représentait en 1999 45 % de la population de la CAPI. Cette proportion s'est fortement modifiée du fait de l'entrée de Bourgoin-Jallieu au sein de la CAPI en 2007.

Avec 85 500 habitants en 1999, elle constitue la sixième communauté d'agglomération de l'ancienne région Rhône-Alpes après celles de Lyon, Grenoble, Saint-Étienne, Valence et Chambéry. Elle se partage alors entre la couronne périurbaine de Lyon (55 % des habitants) et l'aire urbaine de Bourgoin-Jallieu (41 % des habitants).

Sa population en 2013 est de 102 511 habitants.

CompétencesModifier

Compétences obligatoiresModifier

  • Développement économique[4] ;
  • Aménagement de l’espace communautaire[4] ;
  • Équilibre social de l’habitat[4] ;
  • Politique de la Ville[4] ;

Les compétences optionnellesModifier

  • Voirie d’intérêt communautaire[4] ;
  • Parcs de stationnement d’intérêt communautaire[4] ;
  • Aménagement des sites propres pour transports en commun (réseau Ruban)[4] ;
  • Équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire[4] ;
  • Action sociale d’intérêt communautaire[4] ;

Les compétences facultativesModifier

  • Environnement et du cadre de vie[4] ;
  • Assainissement[4] ;
  • Eau[4] ;
  • Éclairage public et feux tricolores[4] ;
  • Sécurité incendie[4] ;

ManifestationModifier

  • La fête du vélo
En 2019, la communauté d'agglomération Porte de l'Isère organise la seconde édition de la fête du vélo sur la Voie verte le long de la Bourbre. cette manifestation est planifiée en association avec les communes de L'Isle-d'Abeau et Bourgoin-Jallieu[5].

CompositionModifier

La communauté d'agglomération regroupe 22 communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
L'Isle-d'Abeau
(siège)
38193 Lillots 9,11 16 074 (2016) 1 764
Bourgoin-Jallieu 38053 Berjalliens 24,37 27 651 (2016) 1 135
Châteauvilain 38091 Castelvillanois 8,82 711 (2016) 81
Chèzeneuve 38102 Chèzeneuvois 6,79 554 (2016) 82
Crachier 38136 Crachierois 3,64 501 (2016) 138
Domarin 38149 Domarinois 2,99 1 608 (2016) 538
Eclose-Badinières 38152 16,28 1 404 (2016) 86
Four 38172 Fourois 11,82 1 495 (2016) 126
La Verpillière 38537 Vulpilliens 6,64 7 104 (2016) 1 070
Les Éparres 38156 Éparraux 7,95 992 (2016) 125
Maubec 38223 Maubecquois 8,57 1 724 (2016) 201
Meyrié 38230 Meyriauts 3,43 1 006 (2016) 293
Nivolas-Vermelle 38276 Nivolaisiens 6,09 2 604 (2016) 428
Ruy-Montceau 38348 Ruymontois 20,81 4 471 (2016) 215
Satolas-et-Bonce 38475 Satolassiens 16,8 2 404 (2016) 143
Sérézin-de-la-Tour 38481 Sérézinois 9,31 1 034 (2016) 111
Saint-Alban-de-Roche 38352 Saint-Albanais 6,11 1 908 (2016) 312
Saint-Quentin-Fallavier 38449 Saint-Quentinois 22,83 6 099 (2016) 267
Saint-Savin 38455 Saint-Savinois 24,55 4 037 (2016) 164
Succieu 38498 Succerois 8,35 733 (2016) 88
Vaulx-Milieu 38530 Vaulxois 9,02 2 532 (2016) 281
Villefontaine 38553 Villards 11,63 18 653 (2016) 1 604

qui appartiennent en grande majorité à l'aire métropolitaine lyonnaise au sens de sa directive territoriale d'aménagement[3].

GéographieModifier

 
Carte topographique de l'Isle d'Abeau

Le territoire intercommunal est organisé des deux côtés de l'axe routier et ferroviaire Lyon-Turin et à une trentaine de kilomètres de Lyon. Il regroupe un ensemble de villes formant la deuxième agglomération du département de l'Isère, avec plus de 100 000 habitants (100 910 en 2012[6]). L'urbanisation, évitant les marais de la Bourbre et de Catelan (vers 215 mètres d'altitude), se situe au pied et sur les collines les plus proches.

Un paysage plus industriel se concentre dans l'ouest du territoire avec le parc d'activité de Chesnes, une des principales plates-formes logistiques de France[7], un centre pénitentiaire, un poste électrique, une carrière et le croisement entre plusieurs lignes de chemin de fer entre Heyrieux et Saint-Quentin-Fallavier.

Il comprend aussi une majorité de communes rurales : en 2013, sur 22 communes, 6 ont moins de 1 000 habitants et 6 entre 1 000 et 2 000 habitants, toutes au sud de la vallée de la Bourbre, dans les Terres froides, pays de plateaux ou de collines morainiques. On y trouve le point culminant du territoire, à 650 mètres d'altitude à l'extrême sud de la commune de Châteauvilain.

Dans le nord-est de la Communauté d'agglomération se trouvent deux avancées des plateaux des Terres froides, dominant les marais de plus de 150 mètres[8].

Au sens des zonages INSEE de 2012, il est entièrement compris dans l'aire urbaine de Lyon, la zone d'emploi de Bourgoin-Jallieu, ainsi que deux bassins de vie, ceux de Villefontaine et de Bourgoin-Jallieu ; disposant aussi de leurs unités urbaines respectives.

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Pôle métropolitain
  2. Echos de métropole
  3. a et b La Lettre INSEE Rhône-Alpes n° 85/janvier 2008
  4. a b c d e f g h i j k l m et n Les Compétences de la CAPI, sur le site capi-agglo.fr
  5. site lessor38.fr page CAPI, fête du vélo, consulté le 12 octobre 2019
  6. http://www.insee.fr/fr/themes/comparateur.asp?codgeo=EPCI-243800604
  7. http://www.st-quentin-fallavier.fr/123-parc-d-activites-de-chesnes-logistique-rhone-alpes.htm
  8. Carte topographique du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Voir aussiModifier