Common Anti-Air Modular Missile

CAMM
Image illustrative de l’article Common Anti-Air Modular Missile
Présentation
Type de missile
Constructeur
Caractéristiques
Moteurs Moteur fusée à propergol solide
Masse au lancement
  • CAMM : 99 kg[1]
  • CAMM-ER : 160 kg[2]
Longueur
  • CAMM : 3,2 m[1]
  • CAMM-ER : 4,0 m[2]
Diamètre
  • CAMM : 166 mm[1]
  • CAMM-ER : 190 mm[2]
Vitesse Mach 3 (1,020 m/s)[1],[3],[4],[5],[6]
Portée
Charge utile Fragmentation directe
Guidage
  • Lien de données bidirectionnel[3]
  • Radar actif[3]
Détonation Impact ou proximité
Plateforme de lancement
  • Véhicules terrestres
  • Navires
  • Avions
Pays utilisateurs
Drapeau du Royaume-Uni Grande-Bretagne

Le CAMM pour (Common Anti-Air Modular Missile) est une famille de missile surface-air en cours de développement par MBDA. Le CAMM remplace le Rapier et le Sea Wolf dans les forces armées britanniques à partir de 2016.

HistoireModifier

En janvier 2012, MBDA et le Ministère de la Défense du Royaume-Uni annonce la signature d'un contrat de démonstration de 483 millions de £ pour le développement de la version maritime du système CAMM appelée Sea Ceptor[7].

En 2014, MBDA remporte deux contrats pour la fourniture du système Sea Ceptor à la Royal New Zealand Navy et à la Marine brésilienne[8].

CaractéristiquesModifier

Le missile CAMM doit être la base de différents missiles anti-aérien répondant aux besoins des différentes armées britanniques (Army, Royal Navy, Royal Air Force)[9].

Le CAMM possède des caractéristiques similaires à l'ASRAAM, les principales différences étant l'utilisation d'un autodirecteur électromagnétique actif et d'une liaison de données bidirectionnel[10].

Il est tiré en position verticale et possède la capacité de "soft launch", le missile est éjecté par un piston pneumatique et le propulseur s’allume quelques secondes après le lancement[11]. Ce système doit être plus compact et permettant d'intégrer plus de missiles dans les lanceurs verticaux[7].

Contrairement au Sea Wolf, le CAMM ne nécessite pas de radar de conduite de tir, permettant de mieux traiter les attaques saturantes[9].

VariantesModifier

Variante aérienneModifier

Le CAMM(A), Air est la variante lancée depuis les airs du missile.[pas clair] Puisque le fuselage du CAMM est basé sur celui de l'ASRAAM, le missile de combat actuel de la RAF et d'autres forces aériennes, MBDA a indiqué que le CAMM est "facilement adaptable"[12] sur les aéronefs qui emportent actuellement l'ASRAAM. Il n'est pas encore nécessaire de remplacer l'ASRAAM, mais il est prévu que le CAMM forme la base du futur missile à courte portée de la RAF. La modularité du CAMM peut se prêter à une famille de missiles comme le Vympel R-27 (AA-10 "Alamo"), qui est transporté en version guidée par radar et infrarouge par des avions russes[13].

Variante terrestreModifier

Le CAMM(L), Land est la variante lancée depuis la terre du missile, elle est destinée à remplacer les batteries de missiles Rapier de l'Armée Britannique à partir de 2020[14]. Quatre lanceurs de trois missiles seront montés sur une "palette" autonome qui pourra être montée sur une large gamme de camions[15]. Le véhicule de lancement n'aura pas son propre radar, au lieu de ça, il prendra plutôt des informations de ciblage sur un réseau de données sécurisé dans le cadre d'un réseau intégré de défense aérienne[15], pour la phase de guidage terminale le missile utilisera son propre radar de recherche active. Certains rapports ont appelé la variante terrestre, "Land Ceptor"[16],[17].

Variante maritimeModifier

Le CAMM(M), Maritime est une version navale développée pour la Royal Navy, également appelée Sea Ceptor, il doit remplacer le Sea Wolf sur les frégates Type 23[18]. Il est utilisé dans un système de lancement vertical emportant 32 missiles. La première frégate du Type 23 à en être équipée a repris le service le 27 janvier 2017 après son arrêt technique majeur qui aura permis de la moderniser avec ce système[19]. Il entre après essais en service actif en mai 2018, les treize Type 23 doivent finir d'en être équipé en 2021[20]. Il équipera aussi les frégates de Type 26 prévue d’ici 2025.

Variante à portée étendueModifier

Le CAMM-ER, Extended Range est une variante avec une portée étendue, qui se base sur le CAMM, elle est destinée à fournir une "solution commune" aux environnements aériens, maritimes et terrestres[2]. Développé depuis 2013 par MBDA Italy et AVIO Spa pour l'italien MoD, pour mettre à jour les batteries de missile SPADA de l'Aeronautica Militare et les batteries Skyguard-Aspide de l'Armée italienne ainsi que pour les navires de la Marine italienne (à commencer par les PPA (it) (patrouilleurs de haute-mer) et LHA[21] puis pour mettre à jour d'autres navires).

UtilisateursModifier

 
Carte des utilisateurs du CAMM en bleu.
  Royaume-Uni
  Nouvelle-Zélande
  Brésil
  Chili

Voir aussiModifier

NotesModifier

  1. Bien que les essais aient montré une capacité d'aller jusqu'à 60 km[3].

RéférencesModifier

  1. a b c d et e (en-US) « Common Anti-Air Modular Missile » [archive du ], MBDA Missile Systems.
  2. a b c d et e CAMM-ER Datasheet sur mbda-systems.com
  3. a b c et d (en-US) « UK orders next-generation air defence system from MBDA », IHS Jane's,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2011).
  4. Royal Navy gets mega missile which travels at three times the speed of sound January 2010, mirror.co.uk
  5. (en-US) « Navy unveils new missile capable of destroying enemy weapons at THREE times the speed of sound ».
  6. Naval technology: CAMM, accessed August 2013.
  7. a et b (en) « Sea Ceptor, MBDA’s Next Generation Air Defence System Gets Go Ahead For Royal Navy Frigates », sur www.navyrecognition.com (consulté le 5 octobre 2014).
  8. « Le Brésil choisit le missile Sea Ceptor de MBDA », sur air-cosmos.com, (consulté le 2 décembre 2014).
  9. a et b (en) « UK Complex Weapons – Part 5 (Common Anti-Air Modular Missile) », sur www.thinkdefence.co.uk (consulté le 8 octobre 2014).
  10. (en) « CAMM family datasheet », sur www.mbda-systems.com.
  11. (en) « CAMM-L Performance », sur www.mbda-systems.com.
  12. CAMM COMMON ANTI-AIR MODULAR MISSILE
  13. (en) « I Think I CAMM: Britains Versatile Air Defense Missile » (consulté le 26 juillet 2016).
  14. (en) Richard Scott, « MBDA targets success for FLAADS », IHS Jane's, (consulté le 17 octobre 2011).
  15. a et b (en) Nick Brown, « The likely FLAADS: MBDA rolls out UK's new Rapier SAM replacement prototype », IHS Jane's, (consulté le 17 octobre 2011).
  16. (en) « Archived copy » [archive du ] (consulté le 22 juin 2015).
  17. (en) « Supplies - 54096-2015 - TED Tenders Electronic Daily ».
  18. (en) « Sea Ceptor datasheet », sur www.mbda-systems.com.
  19. (en) « Upgraded HMS Westminster returns to sea after major refit », sur Royal Navy, (consulté le 9 février 2017).
  20. Vincent Groizeleau, « MBDA : Le Sea Ceptor entre en service », (consulté le 26 février 2019).
  21. http://www.janes.com/article/52751/italian-navy-orders-new-amphibious-assault-ship
  22. (en-US) « MBDA’s Advanced Air Defence System for the British Army Enters Assessment Phase », MBDA Missile Systems, (consulté le 1er mai 2014).
  23. (en-US) « Royal Navy Missile Contract Sustains 500 UK Jobs », GOV.UK, (consulté le 1er mai 2014).
  24. (en-US) « Sea Ceptor selected for ANZAC Frigate Update », MBDA Missile Systems, (consulté le 7 octobre 2013).
  25. (en-US) « Brazilian Navy Selects MBDA’s Sea Ceptor for Air Defense », sur mbdainc.com, (consulté en 9 décembre 2014c).
  26. (pt) Nelson During, « MBDA e AVIBRAS anunciam projeto de Defesa Antiaérea de média altura », DefesaNet, (consulté le 11 novembre 2016).
  27. Lockheed Martin Updates Chilean Frigates

Liens externesModifier