Commissaire du Roi (Pays-Bas)

aux Pays-Bas, président d'un État provincial
(Redirigé depuis Commissaire de la Reine)

Le commissaire du Roi (en néerlandais : commissaris van de Koning ou commissaris des Konings) est, aux Pays-Bas, le président d'un État provincial (dans lequel il ne possède pas de voix délibérative) et de sa députation. Dans ces fonctions, il est souvent considéré comme le représentant de sa province, mais il y représente également l'État. Le commissaire du Roi est nommé par le gouvernement de l’État des Pays-Bas pour une période de six ans. Pendant son mandat, seul le gouvernement peut révoquer le commissaire.

AppellationModifier

Jusqu’en 1850, le dirigeant d’une province est appelé « gouverneur du Roi » (en néerlandais gouverneur des Konings). Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands congédient tous les commissaires de la Reine, en les remplaçant par des « commissaires de la province », des collaborateurs adhérant au NSB.

Dans la province du Limbourg, l’appellation de « gouverneur » est conservée dans l'usage habituel, bien que cette désignation de gouverneur soit aujourd'hui réservée au représentant du Royaume fédéré dans chacun des trois États en outre-mer (Aruba, Curaçao et Saint-Martin), qui participe aussi à leur gouvernement local autonome.

Jusque dans les années 1980, le nom utilisé en néerlandais pour désigner la charge de « commissaire de la Reine » est commissaris der Koningin ; depuis, le nom commissaris van de Koningin prend le dessus (sans en changer la signification) par régularisation linguistique propre à la langue néerlandaise (en abandonnant de nombreuses déclinaisons germaniques au profit des prépositions).

En 2013, avec le couronnement de Guillaume-Alexandre, le nom change de commissaire de la Reine vers commissaire du Roi, commissaris van de Koning[1] en néerlandais.

RôlesModifier

En plus de la présidence et de la représentation de la politique de la province, le commissaire du Roi joue également un rôle dans la coordination du maintien de l'ordre public et la coordination des secours lors de catastrophes dépassant les limites d'une commune. Il est également investi de trouver le maire de chaque ville de sa province, en collaboration avec le conseil municipal : aux Pays-Bas, les élections municipales sont indirectes : le conseil élu directement fait le portrait-robot du maire idéal et le commissaire effectue des recherches. Il est ensuite nommé par décret royal et confirmé par un vote du conseil, duquel il ne fait pas partie. En Belgique, on nomme le commissaire gouverneur de province (il a un rôle civil et non politique).

Liste des commissaires du RoiModifier

Province Population (2019) Commissaire Parti Prise de fonction Fonction précédente
  Brabant-Septentrional 2 544 806 Ina Adema VVD Bourgmestre de Lelystad (2016-2020).
  Drenthe 492 167 Jetta Klijnsma PvdA Secrétaire d'État aux Affaires sociales et à l'Emploi (2012-2017).
  Flevoland 416 546 Leen Verbeek PvdA Bourgmestre de Purmerend (2003-2008).
  Frise 647 672 Arno Brok VVD Bourgmestre de Dordrecht (2010-2017).
  Gueldre 2 071 972 John Berends CDA Bourgmestre d'Apeldoorn (2012-2019).
  Groningue 583 990 René Paas CDA Président de l'Association des directeurs de départements sociaux municipaux (2009-2016).
  Hollande-Méridionale 3 673 893 Jaap Smit CDA Président de la Fédération nationale des syndicats chrétiens (2010-2014).
  Hollande-Septentrionale 2 853 359 Arthur van Dijk VVD Président de Transport en Logistiek Nederland (2013-2018).
  Limbourg 1 116 137 Theo Bovens CDA Président de l'université numérique néerlandaise (2005-2011).
  Overijssel 1 156 431 Andries Heidema CU Bourgmestre de Deventer (2007-2018).
  Utrecht 1 342 158 Hans Oosters PvdA Surintendant des digues de l'Office des eaux de Schieland et Krimpenerwaard (2005-2019).
  Zélande 383 032 Han Polman D66 Bourgmestre de Berg-op-Zoom (2005-2013).

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. « Commissarissen van de Koning », sur rijksoverheid.nl (consulté le 30 mai 2013)

SourcesModifier