Commander-in-Chief, Ireland

Commander-in-Chief, Ireland est un poste de commandement supérieur des forces britanniques en Irlande avant 1922. Jusqu'à l'Acte d'Union en 1800, le poste impliquait le commandement de l'armée irlandaise distincte du Royaume d'Irlande.

HistoireModifier

Aux 18e et 19e siècles, les forces britanniques en Irlande étaient commandées par le commandant en chef de l'Irlande. En janvier 1876, un « plan de mobilisation pour les forces de Grande-Bretagne et d'Irlande » fut publié, avec « l'armée active » divisée en huit corps d'armée basés sur les commandements de district. Le 4e corps devait être formé au sein du commandement irlandais, basé à Dublin. Ce plan a disparu en 1881, lorsque les districts ont été rebaptisés « District Commands »[1].

Les estimations de l'armée de 1901 introduites par St John Brodrick autorisaient six corps d'armée basés sur six commandements régionaux. Comme indiqué dans un article publié en 1903, le IIIe corps devait être formé dans un commandement irlandais reconstitué, avec un QG à Dublin[2]. Le Field Marshal Connaught a été nommé General Officer Commanding par intérim (GOCinC) du IIIe corps en octobre 1901. Le titre a été retiré en 1904.

Le décret militaire n ° 324, publié le 21 août 1914, autorisait la formation d'une « nouvelle armée » de six divisions, composée de volontaires qui avaient répondu à l'appel d'Earl Kitchener (d'où la première nouvelle armée était connue sous le nom de « K1 »). Chaque division devait être sous l'administration de l'un des commandements locaux et le commandement irlandais a formé ce qui est devenu la 10e division (irlandaise)[3]. Elle a été suivie par la 16e division (irlandaise) de « K2 » en septembre 1914[4].

En République d'Irlande, le rôle est nominalement occupé par le président de l'Irlande aujourd'hui en tant que commandant suprême des forces de défense. En Irlande du Nord, de 1922 à 2009, la nomination militaire britannique supérieure était le QG Irlande du Nord[5].

Commanders-in-Chief, Ireland, 1700-1922Modifier

Les titulaires du poste ont inclus[5]:

Notes et référencesModifier

  1. Army List 1876–1881.
  2. Col John K. Dunlop, The Development of the British Army 1899–1914, London: Methuen, 1938.
  3. « 10th Division », The long, long trail (consulté le 14 décembre 2015)
  4. « 16th Division », The long, long trail (consulté le 14 décembre 2015)
  5. a et b « Army Commands » [archive du ] (consulté le 21 novembre 2015)
  6. Paula Watson and David Wilkinson, ERLE, Thomas (c.1650–1720), of Charborough, Dorset in The History of Parliament Online. Accessed 19 February 2013.
  7. Ferguson, Kenneth (ed) Chichester, FM, Ingoldsby, Richard (1664/5–1712), Online, (DOI 10.1093/ref:odnb/14412)