Comité interministériel de restructuration industrielle

Le Comité interministériel de restructuration industrielle ou CIRI, est un organisme interministériel français qui a pour mission d’aider les entreprises en difficulté ; d’élaborer et de mettre en œuvre des solutions permettant d’assurer leur pérennité et leur développement.

Histoire et fonctionnementModifier

Le CIRI a été créé en 1982[1] pour prendre la suite du Comité interministériel pour l’aménagement des structures industrielles. Il rassemble à l'origine quatorze administrations de l'État. Son secrétariat général, composé d'un secrétaire général et de cinq rapporteurs, est rattaché à la direction générale du Trésor.

C'est encore aujourd'hui une structure de soutien et d'intervention gouvernementale au bénéfice d'entreprises en difficulté de plus de 400 salariés. Sa mission est essentiellement une mission de médiation afin d'aider les différents acteurs touchés par une mutation économique (c'est-à-dire l'entreprise elle-même mais aussi indirectement ses actionnaires, ses fournisseurs, ses banquiers…) à trouver collectivement des solutions susceptibles de permettre une relance de l'activité et d'éviter des suppressions d'emplois.

En 2018, le CIRI est intervenu auprès de 58 entreprises représentant plus de 90 000 emplois[2] (contre 43 entreprises et 72 000 emplois en 2017[3]) ; près de 90% des dossiers ayant connu une issue positive.

Anciens secrétaires généraux et rapporteurs du CIRIModifier

Notes et référencesModifier

  1. Arrêté du 6 juillet 1982 relatif à la création d'un comité interministériel de restructuration industrielle (lire en ligne)
  2. « Rappel annuel 2018 du CIRI », sur https://www.tresor.economie.gouv.fr (consulté le 15 novembre 2019)
  3. « Le Comité Interministériel de Restructuration Industrielle (CIRI) présente son rapport d'activité 2017 », sur Direction générale du Trésor, (consulté le 13 février 2019)

Lien externeModifier