Combat de l'USS Boston et du Berceau

bataille navale

Combat de l'USS Boston et du Berceau
Description de l'image Berceau vs USS Boston-h76555.jpg.
Informations générales
Date
Lieu Au large de la côte est de la Guadeloupe
Issue Victoire américaine
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau de la France République française
Commandants
Lieutenant George Little (naval officer) (en)Louis-Andre Senes
Forces en présence
1 Frégate, l'USS Boston1 Corvette, le Berceau (en)
Pertes
1 Frégate endommagée
7 morts
8 blessés
1 Corvette capturée
Selon les Américains:
50 à 80 morts
18 blessés
Selon les Français:
4 morts
17 blessés

Quasi-guerre

Batailles

Le combat de l'USS Boston et du Berceau est une bataille navale livrée le , pendant la quasi-guerre, qui oppose la France révolutionnaire aux États-Unis.

PréludeModifier

En naviguant à 600 miles au nord-est de la Guadeloupe, l'USS Boston, repère dans la matinée du , deux navires qu'il identifie comme des navires de guerre, une goélette (non identifiée) et le Berceau (en), un navire de 24 canons. Prenant des routes différentes, le Capitaine George Little (naval officer) (en) décide de poursuivre ce dernier. Le Boston gagne rapidement sur le Berceau avant de l'atteindre en fin de journée (le rapport américain indique l'heure 16 h 30, 15 h 30 heure française).

Le combatModifier

Le Berceau a alors raccourci sa voilure et les deux navires ont débuté l'engagement, chacun essayant de détruire les longerons, les voiles et le gréement de l'autre jusqu'à ce que les dommages subis obligent les deux navires à rompre le combat. Les équipages ont ensuite passé les heures suivantes à réparer les dégâts afin de reprendre le combat. Après le crépuscule, les deux navires sont à nouveau en mesure de s’engager (le rapport français indique un engagement intermédiaire supplémentaire). Ce nouvel engagement dure plus d'une heure. Le combat s'achève définitivement vers 22 h 20 (23 h 30 heure française). Le Berceau ayant perdu son mât principal et après avoir repoussé plusieurs tentatives d’abordage, le capitaine français décide d’abaisser le pavillon.

ConséquencesModifier

Après plusieurs jours passés à réparer les longerons, les voiles et le gréement, le Boston remorque le Berceau conduit par Robert Haswell (en) comme prise à son port d'attache de Boston. À l'arrivée, il découvre que le combat s’est déroulé deux semaines après un accord de paix qui a officiellement mis fin aux hostilités. En conséquence, le Berceau est réparé aux frais des Américains et retourne en France.

La victoire est également entachée par les plaintes des officiers français. Ces derniers accusent les Américains d'avoir pillé leurs effets personnels et pris leurs domestiques nègres. Acquittés par une cour martiale, la plupart des officiers du Boston ont néanmoins été exclus de la Marine américaine.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • James Truslow Adams, Dictionary of American History, Charles Scribner's Sons, New York, 1940
  • Frederick C. Leiner, Millions for Defense: The Subscription Warships of 1798, Naval Institute Press, Annapolis, 1999

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier