Ouvrir le menu principal

Coly-Saint-Amand

commune nouvelle de Dordogne, France

Coly-Saint-Amand

De haut en bas : le village de Coly ;
le village de Saint-Amand-de-Coly.
Coly village.JPG
Saint-Amand-de-Coly village.JPG
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Vallée de l'Homme
Intercommunalité CC de la Vallée de l'Homme
Maire
Mandat
Vincent Geoffroid
2019-2020
Code postal 24120 (Coly)
24290 (Saint-Amand)
Code commune 24364
Démographie
Population
municipale
610 hab. (2015)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 03′ 48″ nord, 1° 14′ 51″ est
Altitude Min. 105 m
Max. 284 m
Superficie 34,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Coly-Saint-Amand

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Coly-Saint-Amand

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coly-Saint-Amand

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coly-Saint-Amand

Coly-Saint-Amand est, depuis le , une commune nouvelle française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Sommaire

GéographieModifier

GénéralitésModifier

La commune nouvelle de Coly-Saint-Amand regroupe les communes de Coly et Saint-Amand-de-Coly. Son chef-lieu se situe au bourg de Saint-Amand-de-Coly[1].

Communes limitrophesModifier

Carte de Coly-Saint-Amand.

Coly-Saint-Amand est limitrophe de huit autres communes.

UrbanismeModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

Coly-Saint-Amand est une commune nouvelle créée le pour une prise d'effet au [1]. À cette date, les deux communes fondatrices deviennent communes déléguées.

Politique et administrationModifier

Liste des communes fondatrices
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Saint-Amand-de-Coly
(siège)
24364 CC de la Vallée de l'Homme 26,4 390 (2016) 15
Coly 24127 CC du Terrassonnais en Périgord Noir Thenon Hautefort 8,01 215 (2016) 27

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Les deux communes initiales dépendent de l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda et de deux cantons différents Terrasson-Lavilledieu pour Coly et Vallée de l'Homme pour Saint-Amand-de-Coly. C'est à ce dernier que la commune nouvelle est rattachée[2].

IntercommunalitéModifier

Les deux communes initiales dépendent de deux intercommunalités différentes. Elles décident que la commue nouvelle adhère à la communauté de communes de la Vallée de l'Homme[1].

Administration municipaleModifier

Pendant une période courant jusqu'au prochain renouvellement des conseils municipaux (prévu en 2020), le conseil municipal de la nouvelle commune devrait être constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[1] (11 pour Coly et 11 pour Saint-Amand-de-Coly, soit un total de 22) ; dans la réalité, il n'y aura que 20 conseillers[2]. Le maire de la nouvelle commune est élu début 2019. Les maires des anciennes communes deviennent maires délégués de celles-ci.

Liste des mairesModifier

Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours Vincent Geoffroid[3]   Ancien maire de Saint-Amand-de-Coly (2016-2018)
Enseignant

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d « Arrêté portant création commune nouvelle de Coly-Saint-Amand » [PDF], sur Préfecture de la Dordogne, Recueil des actes administratifs de la Dordogne, (consulté le 28 septembre 2018), p. 37-41
  2. a et b Jean-Luc Kokel, « Les deux communes prêtes pour la fusion », Sud Ouest édition Périgueux, 12 novembre 2018, p. 25.
  3. « Un nouveau Conseil municipal », Sud Ouest édition Périgueux, 11 janvier 2019, p. 23.