Colonne rostrale

Une colonne rostrale ou colonne duilienne[1] est une colonne triomphale de grande dimension destinée à commémorer une victoire navale ou des campagnes maritimes victorieuses.

L'une des deux colonnes rostrales de Saint-Pétersbourg.
Lampadaire colonne rostrale de la place de la Concorde à Paris.
Les deux colonnes rostrales de la place des Quinconces à Bordeaux, France. Le tramway de Bordeaux passe devant les colonnes.
Colonnes rostrales de la place des Quinconces à Bordeaux.

DescriptionModifier

Les colonnes rostrales étaient érigées dans l'ancienne Grèce ou l'ancienne Rome et ont été aussi élevées par des civilisations récentes.

Traditionnellement, le rostre ou l'éperon de navires capturés étaient installés sur ces colonnes.

En France, les plus célèbres sont les colonnes rostrales de la place des Quinconces à Bordeaux. À Paris, des candélabres sont en forme de colonne rostrale, comme ceux de la place de la Concorde dessinés par Jacques Ignace Hittorff en clin d'œil à l'hôtel de la Marine voisin, ou devant le pavillon de l'empereur de l'opéra Garnier.

Dans le monde, on connaît les colonnes rostrales de l'ancienne bourse sur l'Île Vassilievski à Saint-Pétersbourg et celle du Columbus Circle à New York.

RéférencesModifier

  1. Joseph-Victor Le Clerc, Des journaux chez les Romains recherches précédées d'un mémoire sur les Annales des Pontifes et suivies de fragments des journaux de l'ancienne Rome, F. Didot, (lire en ligne), p. 428.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier