Colonne de la Gloire

Colonne de la Gloire
Présentation
État de conservation
démoli ou détruit (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Localisation
Coordonnées
Carte

La Colonne de la Gloire (russe : Колонна Славы, Kolonna Slavy), parfois appelée Colonne commémorative à la Guerre Russo-turque, est un mémorial situé à proximité de la Cathédrale de la Trinité à Saint-Pétersbourg, en Russie. Achevé en 2004 comme un cadeau au 300e anniversaire de la ville en 2003, le monument est une réplique exacte de celui datant de 1886, qui a été détruit par le leader Soviétique Joseph Staline en 1929.

Histoire modifier

En l'honneur de la victoire dans la Guerre Russo-turque de 1877-1878, quand les Russes ont libéré la Bulgarie d'une occupation turque, une colonne commémorative a été construite en 1886, en face de la façade nord de la Cathédrale de la Trinité. Le monument s'élevait à huit mètres de haut, et était couronné par la figure ailée de la victoire, tenant une couronne de feuilles de chêne dans une main et des branches de palmier dans l'autre. Un escalier en colimaçon en fer était situé à l'intérieur. Dix canons entouraient l'extérieur du monument. En 1929, la colonne a été démontée et vendue par le Gouvernement Soviétique à l'Allemagne pour de l'argent.

En 2004, le monument a été reconstruit à l'aide des plans originels. Les fondations de la colonne sont construites avec les répliques exactes de 128 canons turcs en fonte réalisées par la compagnie Novolipetsk Steel. Les canons et autres pièces en métal de la colonne ont été donnés à Saint-Pétersbourg comme cadeau pour son 300e anniversaire [1].

Références modifier

Liens externes modifier