Natal (colonie)

(Redirigé depuis Colonie du Natal)

Colonie de Natal
(en) Colony of Natal

1843–1910

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation du Natal en Afrique australe
Informations générales
Statut colonie britannique
Capitale Pietermaritzburg
Langue Afrikaans
Anglais
Monnaie Livre sterling
Histoire et événements
4 mai 1843 Établissement de la colonie
1887 Annexion du Royaume zoulou
31 mai 1910 Fondation de l'Union sud-africaine
Gouverneurs du Natal britannique
Paul Sanford Methuen

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Natal est une colonie britannique sud-africaine de 1843 à 1910. Elle succédait géographiquement à la république boer de Natalia. Constitutive de l'Union sud-africaine en 1910, elle devint la province de Natal.

GéographieModifier

HistoireModifier

 
Ancien parlement de la colonie du Natal à Pietermaritzburg.

La république de Natalia est annexée par le Royaume-Uni en 1843 et devient une colonie britannique administrée par le gouverneur de la Colonie du Cap.

En 1856, les 10 000 colons du Natal obtiennent l'autonomie législative. L'économie de la colonie est alors centrée sur la culture de la canne à sucre. Refusant de faire appel aux Africains confinés dans les réserves territoriales du territoire, le gouvernement britannique fait appel à ses possessions indiennes et asiatiques pour qu'elles fournissent la main-d'œuvre suffisante au développement économique des plantations de cannes. La production de café est stoppée à la fin des années 1870 à cause de la propagation d'une maladie, la rouille du café, venue de Ceylan et des colonies anglaises et néerlandaises[1].

Entre 1866 et 1911, plus de 150 000 travailleurs sous contrat, originaires principalement de Madras et de Calcutta en Inde, débarquèrent au Natal auxquels s'ajoutèrent plusieurs milliers d'Indiens gujarati qui s'établirent librement comme commerçants.

La durée des contrats de travail étaient de 5 ans, renouvelables une fois. Au terme de celui-ci, les Indiens se voyaient offrir un billet de retour pour leur pays d'origine ou un lopin de terre à exploiter, option que deux-tiers d'entre eux choisirent, fixant définitivement leur demeure en Afrique du Sud.

En 1893, le Natal devient une colonie à part entière de la Couronne britannique, dotée de son propre gouverneur.

En 1897, le Zoulouland est annexé au Natal.

Les Indiens sont privés du droit d’élire leurs représentants à l’Assemblée, tandis que diverses lois restreignent leur entrée ou leurs déplacements dans le pays[2].

Le , le dominion de l'Union de l'Afrique du Sud était établi. Il comprenait l'ancienne colonie du Cap (rassemblée avec le Griqualand, le Stellaland et le Béchuanaland britannique), le Natal, l'État libre d'Orange et le Transvaal.

Notes et référencesModifier

  1. McCook
  2. Matsunuma Miho, « Et la SDN rejeta l’« égalité des races » », sur Le Monde diplomatique,

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Servin Desplaces : Les vaillants Boers, Bibliothèque anecdotique et littéraire, Hatier, 1901
  • Robert Lacour-Gayet : Histoire de l'Afrique du Sud, Fayard, 1970
  • François Lafargue : Géopolitique de l'Afrique du Sud, , 2005 Complexe
  • Paul Coquerel : L'Afrique du Sud des Afrikaners, 1992, Complexe
  • Bernard Lugan : La Guerre des Boers, Perrin, 1998

Articles connexesModifier

Lien externeModifier